Archives du blog

Les musées départementaux rouvrent leurs portes @hautsdeseinefr

Source : Hauts-de-Seine

Le jardin du Musée départemental Albert-Kahn, la Maison de Chateaubriand et le Musée du Domaine départemental de Sceaux proposeront une programmation exceptionnelle dans le cadre de leur réouverture au public prévue le 16 juin. Les Archives départementales rouvriront également à cette date.

La réouverture se fera dans le respect des gestes barrières et des protocoles sanitaires mis en place. Les visites et animations seront gratuites jusqu’au 14 juillet. Les réservations seront obligatoires, les jauges seront limitées entre dix et quinze personnes selon les lieux. Afin de mieux cerner vos attentes lors de vos prochaines sorties, un court questionnaire est à votre disposition bit.ly/HDS-Sondage 

La Maison de Chateaubriand – Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups à Châtenay-Malabry

La Maison de Chateaubriand place sa programmation à partir du 16 juin sous le signe de son événement estival « Un été à lire », et de la redécouverte de son parc littéraire. Des animations inédites et un salon de lecture, en partenariat avec les médiathèques de Châtenay-Malabry et d’Antony, sont mis en place pour faire découvrir ou redécouvrir le parc, naturel ou littéraire, au public…

…Lire la suite

Aix-Marseille-Provence : La Métropole et le Département déploient un vaste plan de relance « tourisme et culture » @AMPMetropole

Source : ampmetropole.fr

La Métropole et le Département déploient un dispositif en quatre phases dont l’objectif est de développer la consommation des activités touristiques du territoire. L’organisation est confiée à Provence Tourisme.

Levier indispensable à la vie économique de la Métropole et du Département, le tourisme a particulièrement été impacté par la crise sanitaire liée à la propagation du Covid-19. À l’initiative de la Présidente des deux institutions, un vaste dispositif mutualisé visant à redévelopper l’activité touristique va être déployé sur l’ensemble du territoire, à destination d’un public principalement local et national.

La promotion du tourisme, marqueur de l’attractivité métropolitaine, est l’un des piliers de développement de l’Agenda du développement économique du territoire. Avec 8 millions de touristes accueillis chaque année en Provence (dont 7 millions sur le territoire de la Métropole), plus de 2,7 milliards d’euros dépensés sur le territoire, près de 25 000 entreprises et près de 50 000 emplois directement ou indirectement liés à ce secteur, le tourisme s’inscrit au cœur du développement du territoire. Durant la période du mois de février au mois de mai, représentant plus d’un quart de l’activité annuelle habituellement, les pertes globales ont été estimées à 675 millions d’euros…

…Lire la suite 

#Covid_19 : culture et loisirs tout en restant chez vous @iledefrance

Source :  Région Ile de France

Offrez-vous détente et évasion à domicile avec notre sélection de films, séries, documentaires, dessins animés, morceaux de musique, livres… Leur point commun : un lien avec la Région.

Films, séries, documentaires…

Le Fonds de soutien Cinéma et le Fonds de soutien Audiovisuel de la Région (aides remboursables dès lors que la production est rentable) permettent à 120 œuvres chaque année de voir le jour : des films pour le cinéma, mais aussi des séries et des productions unitaires pour la télévision et les plateformes de streaming. Il n’est donc pas étonnant d’en croiser dans les programmes de télévision. Repérés actuellement (par ordre alphabétique)

Livres

La Région soutient toute la chaîne du livre, des auteurs en résidence aux libraires en passant par les éditeurs : La Bibliothèque, Chandeigne, Claire Paulhan, La Thébaïde, L’Association, Delirium, Wombat (BD), Fatrasies, La Tête ailleurs, Malo Quirvane, La Reine blanche…

Envie d’acheter des livres numériques et audio en ligne ? Oubliez les géants de la distribution et pensez à ces 2 groupements de librairies d’Île-de-France dont la Région a soutenu la création.

…Lire la suite

Paris 9e : 22 logements sociaux construits dans un monument historique @Paris

Source : Paris

Trois ans après le début des travaux, 22 logements sociaux ont été inaugurés dans l’Hôtel particulier Cromot-du-Bourg, rue Cadet, au plein cœur du 9e arrondissement

Faire revivre le lieu devenu propriété de la Ville de Paris
En 2015 la Ville de Paris lance un appel à projets pour réhabiliter ce somptueux ensemble patrimonial laissé vacant pendant plusieurs années et le faire vivre à nouveau. C’est l’agence de prospective et de tendances Nelly Rodi que la Ville de Paris et la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP) choisissent pour occuper l’hôtel Cromot-du-Bourg. Il faudra trois ans de travaux à la RIVP, maître d’œuvre et propriétaire des lieux, pour réhabiliter ce somptueux ensemble patrimonial laissé vacant pendant plusieurs années.

Nelly Rodi y occupe 775 m2 répartis dans entre le premier, l’entresol et le deuxième étage. L’agence partage une partie de l’hôtel particulier avec la compagnie de la danseuse et chorégraphe Blanca Li. En échange de cet occupation, Nelly Rodi doit faire vivre le lieu. C’est ainsi qu’elle coordonne quatre espaces pour favoriser les rencontres et les échanges entre professionnels et industries créatives: l’agence de prospective et d’innovation, la galerie d’art, la tissuthèque et les salons de réception.

Quelques notes d’histoire… 
Le bâtiment organisé autour d’une cour cachée derrière la porte cochère de la rue Cadet, a été construit au XVIIIe siècle. L’histoire de cet ancien hôtel particulier commence en effet en 1735. Conçu pour constituer l’habitation privée de Jules-David Cromot, baron du Bourg, le bâtiment a été affecté à partir de la Révolution française, à de nouveaux usages.
Plus de détails ici…

Lire aussi :

Immobilier et culture : le Groupe Arcange crée la marque Art’ange @GroupeArcange

Source  Groupe Arcange

Le Groupe Arcange a signé le 8 mars 2019 la charte « 1 immeuble, 1 œuvre » du Ministère de la Culture. Pour faciliter cet engagement à exposer l’œuvre d’un(e) artiste vivant(e) dans chacun de ses futurs projets immobiliers, le groupe crée une marque dédiée : Art’ange.

arcange-nvx-logo.jpg

Nouvelle initiative de la foncière-opérateur : le Groupe Arcange a adhéré à la charte « 1 immeuble, 1 œuvre », créée par le Ministère de la Culture et dont l’objectif est de rendre l’art accessible dans les lieux de vie ou de travail. À travers une nouvelle marque dédiée, Art’ange, le groupe va, dès à présent, acquérir une œuvre artistique pour chacun de ses programmes immobiliers.

Le Groupe Arcange souhaite faire évoluer les usages classiques et envisage des formes d’art plus singulières. Pour ses immeubles de logement par exemple, des fresques murales, des plafonniers ou du street art pourront ainsi bientôt agrémenter les espaces communs. Le Groupe se concentrera sur les artistes émergents qui se distinguent grâce à leur approche artistique et leur travail des matières.
——> Plus d’informations ici…

Lire aussi :