Archives du blog

4 grandes tendances sociétales qui vont impacter le logement social

Source : USH 

Régis BIGOT, directeur du CREDOC, présente, en introduction de la séance plénière « Cap Hlm: Dans une société qui change, quels leviers pour la mixité ? », 4 tendances sociétales qui vont impacter le monde Hlm dans les prochaines années.

Que pensent les français du système de protection sociale ?

Les Français, de plus en plus préoccupés par l’avenir des retraites, aspirent à une réforme progressive de la protection sociale
A l’occasion du 70ème anniversaire de la Sécurité sociale, le CREDOC a mené, à la demande de l’Institut Montparnasse, laboratoire d’idées fondé par MGEN, et Terra Nova, une enquête sur l’évolution au cours des 20 dernières années du regard porté par les Français sur le système de protection sociale.

….en savoir plus…

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Googles
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

 

 

Rénover son logement : une préoccupation accrue des Français

Enquête «HABITANTS, HABITATS & MODES DE VIE»

A l’heure des grand débats sur les lois pour les transitions énergétique et démographique, l’association Promotelec dévoile les résultats de son enquête annuelle réalisée par le Credoc. Révélés lors des 4èmes Assises Electricité & Habitat, organisées par l’association sur la thématique « Le confort de l’habitant, moteur de transition ! », ces résultats viennent alimenter l’Observatoire Promotelec du confort dans l’habitat.

26% des propriétaires français souhaitent transformer leur logement 

Le marché de la rénovation devrait ainsi bénéficier de cette intention des Français d’améliorer leur logement plutôt que d’en changer. Cette tendance devrait s’accentuer avec : -les diverses aides financières proposées par le gouvernement dans le Plan de relance du marché du logement (ex : crédit d’impôt pour la transition énergétique de 30%), -le projet de loi sur l’adaptation de la société au vieillissement.

Aujourd’hui 58% de propriétaires occupent leur logement en France et 56% d’entre eux résident dans un logement antérieur à 1975. L’habitat est aujourd’hui au cœur des débats publics et doit s’adapter aux préoccupations des Français. Vieillissement de la population, consommation d’énergie, sécurité … sont autant d’enjeux auxquels sont sensibles les Français et auxquels doivent répondre les secteurs de la rénovation et de la construction.

….en savoir plus…

> Découvrez l’enquête

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Googles
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

 

 

Le logement social – un levier pour redonner du pouvoir d’achat et favoriser la mobilité ?

Source : étude du CREDOC

La très forte augmentation des prix de l’immobilier au cours des 15 dernières années a favorisé l’augmentation du patrimoine des ménages et soutenu un secteur essentiel à l’activité économique. Mais elle fait également peser des risques de fragilisation à la société française au rang desquels figurent la baisse du pouvoir d’achat et une certaine entrave à la mobilité. En particulier, la mobilité dans le parc social a eu tendance à diminuer, les locataires préférant rester dans leur logement pour éviter de supporter une augmentation de leurs coûts de logement. Une étude du CRÉDOC réalisée pour l’Union Sociale pour l’Habitat montre que le lien entre parc social et rigidité n’est peut-être pas une fatalité : en redonnant aux ménages des marges de manœuvre financières, il peut aider une partie des Français à franchir le pas de la mobilité.

Le prix du logement en France : une croissance exceptionnellement élevée et sur une période exceptionnellement longue.

La France n’est pas la seule à observer une hausse des prix de l’immobilier depuis quinze ans. Le mouvement concerne également le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie, la Belgique, le Luxembourg ou encore la Norvège, la Finlande et la Suède. Mais, depuis la crise des subprimes, le marché immobilier a subi une forte correction dans plusieurs pays : en Irlande, Espagne, Italie mais aussi aux États-Unis, au Danemark et aux Pays-Bas. L’augmentation des prix de l’immobilier dans les pays développés n’est d’ailleurs pas une fatalité : l’Allemagne, la Suisse et le Japon n’ont pas connu une telle hausse. Différents facteurs expliquent la flambée des prix : volatilité des marchés financiers qui accroît la préférence des investisseurs vers la pierre, assouplissement des conditions de financement, déficit de construction, fragmentation du pouvoir de décision dans la gestion du foncier, augmentation des revenus, hausse des coûts de construction. A cela, s’ajoute une hausse structurelle de la demande de logements liée à l’augmentation du nombre de ménages (celle-ci s’explique à la fois par l’augmentation de la population, son vieillissement, la progression du célibat, des séparations et des divorces, la décohabitation des générations, etc.).

Télécharger l’étude du CREDOC

Les dommages collatéraux de la crise du logement sur les conditions de vie de la population

12/03/2012. Cette étude réalisée par le Crédoc tente d’identifier et de quantifier les répercussions de la hausse des dépenses de logement sur les conditions de vie et les aspirations des Français…

(suite…)