Archives du blog

Crédit #immobilier : qui peut emprunter et à quel taux ? @pap_fr

Source : PAP

Si les taux immobiliers restent très proches de leurs plus bas niveaux historiques, les banques durcissent leurs conditions de prêt. Qui est concerné ? Comment réagir pour réussir à financer un achat ou un investissement locatif ?

« Pas de grand changement et pourtant ça coince. » En titrant ainsi son dernier communiqué, le courtier Meilleurtaux.com résume la tendance actuelle du crédit immobilier. Si les taux d’intérêt restent très bas, les banques durcissent leurs critères d’octroi. Un tour de vis qui concerne notamment le taux d’effort (c’est la part de revenus consacrée au remboursements), la durée ou encore l’apport personnel. Mais que l’on ne s’y trompe pas : le robinet du crédit n’est pas fermé, bien au contraire. Pour décrocher un prêt, il vous faut connaître la politique des banques, soigner son profil et peaufiner son dossier.

Taux bon marché. Après une légère remontée constatée entre fin 2019 et début 2020, les taux se stabilisent. Sur vingt ans, la durée la plus fréquente, la moyenne hors assurance et coût des garanties (taux brut) tourne autour de 1,40 %…

…Lire la suite

Crédit immobilier : les nouvelles conditions pour emprunter @pap_fr

Source : PAP

Des taux immobiliers au plus bas, des banques qui assouplissent leurs conditions, une production de prêts qui s’envole… 2019 restera comme l’année des records pour le crédit à l’habitat. 2020 pourrait bien marquer un retournement de tendance, avec une hausse des taux et un resserrement des critères d’octroi. Nos conseils pour tirer parti de cette situation et bien financer votre logement.

2019, une bonne année pour le crédit immobilier ? Et comment ! D’abord, les taux sont tombés à un niveau historiquement bas. Le plancher absolu a été atteint en novembre dernier. A l’époque, la moyenne toutes durées confondues s’est établie à 1,12 % hors assurances (taux brut) selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA. On est loin des 3,21 % de la fin 2012… Et les banques n’ont pas hésité à brader leurs taux pour séduire certains clients. En septembre 2019, le taux brut moyen sur vingt ans s’établissait à 1,15 %. Mais les meilleurs profils décrochaient du 0,55 % !

>Lire la suite

Crédit immobilier : menaces sur les emprunteurs ? @pap_fr

Source : pap.fr

Supprimer les prêts d’une durée supérieure à 25 ans, plafonner les remboursements et les taux d’intérêt : pour réduire le risque de crédit, le Haut Conseil de stabilité financière émet des propositions choc. Quelles sont les conséquences pour les emprunteurs ? Le financement du logement va-t-il devenir plus difficile ?

Des taux très, voire trop bas, des banques qui cassent leurs tarifs pour séduire de nouveaux clients, des durées d’emprunt qui s’allongent, des particuliers qui voient leurs taux d’effort dépasser la sacro-sainte limite de 33 % des revenus… Pour le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), le financement de l’immobilier résidentiel s’emballe. Un risque de crédit qui, selon cette institution du ministère des Finances, fragilise à la fois les banques (leurs marges sur les prêts au logement s’amenuisent) et les particuliers (un retournement de la conjoncture économique les expose à un défaut de remboursement).

En savoir plus

Lire aussi :

Crédit immobilier : la vérité sur la baisse des taux @pap_fr

Source : pap.fr

Timide remontée, stabilisation… Si la baisse des taux s’est achevée fin 2019, les conditions de crédit immobilier restent très favorables. Malgré des banques plus sélectives, les emprunteurs peuvent toujours réaliser de bonnes affaires !

La baisse des taux ? Tout le monde en parle ! Logique : dans une étude publiée le 3 décembre 2019, l’Observatoire du financement Crédit Logement/CSA révèle qu’ils ont encore perdu quelques points. En novembre 2019, la moyenne brute (hors assurance et coût des garanties) est même tombée à 1,12 %, le plus bas niveau jamais observé. « Depuis le début de l’année, les taux ont reculé de 30 points de base », précise cet organisme qui cautionne les prêts à l’habitat. Bref, l’argent est de plus en plus abordable.

Place à la hausse ? Les courtiers en crédits immobiliers, des intermédiaires dont le métier est de dénicher des financements aux acquéreurs, disent tout autre chose. « Nous constatons une augmentation depuis le milieu du mois d’octobre », note ainsi Alban Lacondemine, président-fondateur d’Emprunt Direct. « En décembre, le mouvement de remontée des taux constaté en novembre se poursuit, mais uniquement dans certaines banques », remarque pour sa part Vousfinancer. 

>En savoir plus

Logement : faciliter l’accès au crédit des Franciliens présentant un risque aggravé de santé @iledefrance

Source :  Région Ile de France

Dans le cadre de la Région solidaire, un fonds régional de garantie va être lancé pour supprimer les surprimes imposées aux primo-accédants présentant un risque aggravé de santé, dans les crédits d’acquisition d’un logement ou d’un bail commercial.

La Région entend rétablir l’égalité entre les Franciliens en permettant à ceux qui présentent un risque de santé aggravé de devenir propriétaires aux mêmes conditions que les autres. Pour cela elle va mettre en place un fonds de garantie de 3,7 millions d’euros, à titre expérimental, afin de prendre en charge les surprimes imposées dans les contrats d’assurance.

Rétablir l’égalité devant l’accès au crédit immobilier

Aujourd’hui, certaines catégories de personnes comme par exemple les séropositifs, ou celles étant ou ayant été atteintes de cancer ou de maladies chroniques invalidantes ont du mal à accéder à la propriété…Lire la suite