Archives du blog

Confinement : les taux de crédit immobilier augmentent jusqu’à 0,7 % ! @Seloger

Source : Se loger

Se loger

En cette période de crise sanitaire, l’activité des banques a fortement ralenti. De nombreux établissements ont remonté significativement leurs taux de crédit immobilier en avril, tandis que les nouvelles demandes d’emprunt sont en recul de 72 % depuis le début du confinement.

Taux de crédit : des hausses allant jusqu’à 0,70 % sur les moins bons profils

En avril 2020, plusieurs banques ont remonté leurs taux de crédit immobilier de façon significative. Des hausses allant de 0,05 à 0,70 % ont été constatées, en particulier sur les moins bons profils, selon le courtier Vousfinancer. Globalement, la plupart des hausses constatées sont aux alentours de 0,15 à 0,25 %. Des augmentations loin d’être négligeables. « Les banques anticipent une hausse des conditions de refinancement dans les mois à venir et souhaitent reconstituer leurs marges à un moment où il y a moins de concurrence car elles sont actuellement peu nombreuses à accepter encore de traiter les nouvelles demandes de prêt », analyse Sandrine Allonier, porte-parole du courtier. 

Lire la suite…

Crédit immobilier : comment réagir au coronavirus ? @pap_fr #Covid_19

Source : PAP

La pandémie de Covid-19 qui frappe la France n’épargne pas le financement de l’immobilier. Hausse des taux de crédit, attitude des banques, solutions en cas de difficultés de remboursement, modalités pour emprunter, préparation de la reprise : notre analyse et nos conseils pour prendre les bonnes décisions.

Le Coronavirus touche tous les domaines de l’économie et de la vie quotidienne. Le financement immobilier ne pouvait pas lui échapper. Des exemples ? La pandémie augmentant le risque pour les banques, les taux d’intérêt évoluent à la hausse. Les conséquences semblent pour le moment limitées, mais la question, c’est savoir si cette progression va durer. L’autre interrogation, c’est l’attitude des banques. Continuent-elles à prêter ? Relanceront-elles massivement la machine du crédit à la fin de la crise ? De leur côté, les emprunteurs qui remboursent actuellement leur prêt peuvent être confrontés à des difficultés. Heureusement, ils disposent de solutions pour y remédier. Et puis, parce qu’il y aura un après Covid-19, vendeurs comme candidats à l’achat peuvent dès aujourd’hui se préparer afin que leur transaction aboutisse dans les meilleures conditions lorsque le moment sera venu. Notre analyse et nos conseils en fonction de vos projets immobiliers…

…Lire la suite…

Le COVID-19 est-il la cause exclusive du recul du nombre de crédits immobilier traités ? @galivel @Cafpipret

Source : GALIVEL

CAFPI décrypte les inquiétudes qui planent autour du coronavirus, qui ajoutées aux récents durcissements de l’accès au crédit immobilier par le Haut Conseil de Stabilité Financière et la Banque de France, risquent de ralentir le marché immobilier.

D’un côté, si les acteurs requis pour concrétiser un projet immobilier se voyaient isolés chez eux, les acheteurs se retrouveraient restreints et rencontreraient des difficultés pour trouver un interlocuteur pour visiter un bien ou préparer son financement.

Certes, aujourd’hui, le numérique permet à une grande partie des acteurs de travailler de chez eux, et offre la possibilité d’avancer de son domicile sur un dossier ou de transmettre les documents dématérialisés. En revanche, pour l’acheteur, la visite d’un bien en faisant appel à tous ses sens ou pour les acteurs financiers, la réalisation des contrats avec des contraintes de confidentialité et de sécurisation des données, requièrent des rendez-vous de visu. Ne pas traiter ces dossiers entraînerait inévitablement un retard, induisant un recul de la demande et de nombre de dossiers financés.

De l’autre côté, l’effondrement des marchés financiers pousse les investisseurs à se tourner vers la valeur sûre qu’est la pierre, qui de plus, assure un rendement important lorsqu’on le rapporte au risque pris…

Consulter le communiqué de presse

Le marché du logement maintient sa dynamique, mais l’étau se resserre autour du crédit immobilier @galivel @FNAIM

Source : GALIVEL

En ce mois de mars, la FNAIM publie simultanément son 2ème baromètre de la perception du marché par ses agents immobiliers ainsi que sa dernière note de conjoncture du marché immobilier. L’occasion de faire un focus global sur la conjoncture du marché immobilier et ses perspectives pour les mois à venir. Les professionnels interrogés livrent leur ressenti concernant l’évolution du marché de l’immobilier, l’occasion notamment de revenir sur les effets attendus des décisions du HCSF.

Un marché qui devrait poursuivre sa dynamique…

Comment voyez-vous évoluer les prix dans l’ancien ? Lorsque la question est posée à des professionnels de l’immobilier, ces derniers n’anticipent pas de ralentissement des tendances récemment observées dans les six prochains mois.

Tous les indicateurs confirment la poursuite de la dynamique du marché, confronté à une demande toujours insatisfaite et qui reste globalement orientée à la hausse. En effet, 78 % des sondés jugent que la demande se stabilise et est perçue comme stable ou en hausse modérée…

…Lire la suite

Crédit immobilier: dernières baisses de taux en octobre 2019 ? @pap_fr

Source : pap.fr

Si les taux immobiliers battent de nouveaux records à la baisse en octobre 2019, les banques commencent à changer certaines conditions de crédit. Les nouveautés : des hausses ponctuelles de taux pour certains emprunteurs et un léger durcissement des critères d’obtention des prêts.

Les taux immobiliers viennent de pulvériser de nouveaux planchers historiques. Une quinzaine de banques ont en effet abaissé leurs tarifs de 10 à 30 points de base signale le courtier Vousfinancer. Résultat : au 4 octobre 2019, les taux moyens bruts (hors assurance et garanties) s’établissent à 0,95% sur quinze ans, 1,15% sur vingt ans ou encore 1,35% sur vingt-cinq ans. En juin dernier, les taux immobiliers bruts…Lire la suite…

Lire aussi :