Archives du blog

Paris 3e : transformation d’une caserne de gendarmerie en logements, crèches et locaux @ElogieSiemp

Source : Elogie Siemp

En plein cœur de Paris, dans le 3e arrondissement, une ancienne caserne de gendarmerie va se transformer en un ensemble de logements, de locaux d’activités et d’une crèche !

Résultat de recherche d'images pour "elogie siemp"

Anciennement Couvent des Minimes de 1605 à 1790, cette grande bâtisse fut une Caserne de gendarmerie de la Révolution jusqu’à nos jours. Libérée depuis novembre 2017, la Caserne des Minimes est un ensemble immobilier d’environ 7 550 m2 qui se situe dans le secteur sauvegardé du Marais. Ce patrimoine est un îlot fermé composé de 5 bâtiments implantés autour d’une cour centrale.

Dans le cadre d’un bail emphytéotique avec la Ville de Paris, le projet en cours prévoit de réhabiliter l’ensemble des anciens bureaux et logements pour y créer 70 logements sociaux et 11 locaux d’activité sur 4 bâtiments. 1 bâtiment sera dédié à 1 crèche de 90 berceaux.
Au programme : 70 logements sociaux (PLAI, PLUS et PLS), du T1 au T5 dont 2 seront consacrés à des colocations étudiantes et 3 seront entièrement adaptés aux personnes âgées. Une crèche de 90 berceaux gérée par l’association Crescendo (Groupe SOS) et 11 locaux d’activité dont 8 d’artisanat, 2 commerciaux et un dédié à un professionnel de santé. Les sous-sols seront utilisés pour les installations techniques et serviront également de réserve et de complément de surfaces pour les locaux d’activité. Enfin, la cour centrale, ainsi que les espaces extérieurs seront aménagés pour permettre une ouverture sur le quartier et au public. La livraison est prévue en novembre 2019.

En savoir +

Lire aussi :

Quartier d’affaires d’Angers : le programme Intencity inauguré @Angers_ALDEV

Source : ALDEV

Le 18 juillet dernier a été inauguré Intencity, un programme immobilier qui se situe au cœur du quartier d’affaires Cours Saint-Laud se situant près de la gare.

aldev-logo

14 millions d’euros d’investissement
D’un montant de 14 millions d’euros d’investissement, le programme Intencity a été mené a bien par le promoteur immobilier Adim Ouest, filiale de Vinci Construction. Et ce, pour le compte de Groupama Gan Reim et Immobilière Podeliha. Il propose 4 000 m2 de bureaux, 25 logements sociaux et une crèche inter-entreprises. Le tout situé au sud des voies ferrées à côté de l’immeuble Linéo.
L’événement a été l’occasion pour Christophe Béchu de rappeler le succès actuel de la commercialisation de l’opération Cours Saint-Laud: « à notre arrivée en 2014, seulement 5 900 m2 de bureaux avaient été réalisés. Aujourd’hui ce sont 55 000 m2 qui sont soit livrés, soit en chantier! »

Plus de 170 emplois
Avec ses trois grandes nefs, le bâtiment a été dessiné par le cabinet de l’architecte Nicolas Michelin qui est également l’urbaniste de l’ensemble de l’opération Cours Saint-Laud. Actuellement, le site héberge plus de 170 emplois.

En savoir +

Retrouvez sur un même sujet :

Pitch Promotion lance une résidence sociale séniors de 300 logements @Galivel @PitchPromotion

Source : Galivel

Pitch Promotion a commencé la construction d’une résidence sociale séniors, d’une crèche, de commerces et d’aires de stationnement.

galivel            pitch logo

Situé dans la vallée de la Siagne, au nord de Mandelieu-La-Napoule, le programme  «Sianéo», bénéficie d’un accès rapide à l’A8 et aux axes majeurs desservant Sophia Antipolis et les Tourrades de Cannes. Répartie sur 10 bâtiments de 4 étages, l’opération prévoit la création de 159 logements en accession, du studio au 4 pièces, 45 logements intermédiaires, une résidence seniors de 90 logements sociaux (dont 45 logements EHPA), ainsi que de nombreux services (1 300 m² de commerces et une crèche de 300 m²).

Mixité et modernité dans un authentique décor méditerranéen
Conçus par l’architecte Renaud d’Hauteserre, les aménagements tiennent compte du parti architectural d’allier modernité des lignes et respect de l’esprit azuréen avec notamment, la création d’une grande place ouverte sur les commerces, dont la palmeraie sera l’axe de composition. Jardins de magnolias, grenadiers, oliveraie, orangeraie… l’ensemble immobilier se distingue par la qualité de ses espaces verts et dispose en outre de jardins privatifs, d’une aire de jeux pour enfants et d’une piscine.

Cliquez ici pour lire la suite…

Lire aussi :

Logements sociaux : la RIVP va transformer l’ancien Ministère des armées @_RIVP_

Source : RIVP

La RIVP et l’Etat ont signé pour l’îlot Saint-Germain ! Cet ex siège du Ministère des armées va se transformer en immeubles d’habitations, avec plus de 250 logements sociaux, un équipement sportif et une crèche.

RIVP

Ce site verra la réhabilitation de 251 nouveaux logements sociaux familiaux. 90% de ces logements représenterons des logements sociaux, accessibles en fonction des plafonds de ressources. Les 10% restants seront par ailleurs réservés aux agents du ministère des Armées.

L’opération a été rendue possible grâce au dispositif de décote introduit dans la loi Duflot (2013) qui permet la vente de terrains de l’État à un prix inférieur aux prix du marché.

Pour consulter l’article, cliquez ici

A lire également :

Crèches : pourquoi l’Allemagne fait mieux que la France ? @Strategie_Gouv

Places en crèche : pourquoi l’Allemagne fait mieux que la France depuis dix ans ?
Source : France Stratégie 

L’Allemagne a longtemps accusé un important retard en matière de capacité d’accueil collectif des jeunes enfants (du moins en Allemagne de l’Ouest). Au début des années 2000, elle a pris conscience que ce déficit en places de crèche avait des conséquences négatives aussi bien sur le développement des enfants que sur les taux d’emploi féminin et de fécondité.
Notre voisin d’outre-Rhin s’est alors assigné des objectifs ambitieux et volontaristes, à hauteur d’un véritable choix de société : plusieurs lois successives ont programmé la construction de près de 400 000 places de crèche sur la période 2005-2018. La France, où l’orientation en faveur de la prise en charge des jeunes enfants en dehors de la famille est plus ancienne, visait quant à elle une hausse de l’ordre de 150 000 places entre 2005 et 2017.

En savoir plus