Archives du blog

Avenir du bureau: le Coronavirus a-t-il donné le pouvoir à l’utilisateur ? @Gecina

Source : Gecina

Le confinement lié à l’épidémie de Covid19 a été une expérience grandeur nature pour l’immobilier de bureau. Les salariés ont été contraints de travailler à distance pendant plusieurs semaines, et des transformations qui étaient déjà à l’œuvre se sont brusquement accélérées.

Une première série d’analyses et de commentaires a semblé enterrer sine die le besoin d’aller au bureau. Tout pourrait se faire à distance, les technologies seraient matures, les salariés demandeurs, et enfin, cerise sur le gâteau, cela réduirait les déplacements inutiles, et contribuerait donc à la lutte contre le réchauffement climatique. Entendu off the record : le télétravail agirait comme un révélateur darwinien des forces vives des entreprises, et par effet de miroir, des sureffectifs. Sous la plage, les restructurations à venir.

Et puis les semaines ont passé, et une seconde série d’arguments a émergé. Le télétravail serait une ruse de l’histoire pour ramener les femmes aux tâches domestiques (ce qui a été indiscutablement le cas pendant le confinement), de nombreux salariés souffriraient des conséquences de l’isolement, la créativité souffrirait de l’absence d’échanges de visu. Peu à peu, le déconfinement s’accélérant, la majorité des entreprises souhaiteraient faire revenir la très grande majorité de leurs salariés. Entendu off the record dans le secteur immobilier : rien n’a réellement changé avec cette crise, plus de peur que de mal, business as usual, on en a vu d’autres ! Il faut que tout change pour que rien ne change…

..Lire la suite

Comment Bouygues Construction a pu reprendre ses chantiers malgré le #Coronavirus ? @Defense_92 @Bouygues_C

Source : La Défense 92

A l’arrêt pendant presque deux mois, les grands chantiers ont repris un peu partout en France comme à La Défense. Dans le quartier d’affaires de l’Ouest parisien, Bouygues Construction, le géant du BTP a dû mettre en place tout une série de mesures pour protéger les ouvriers qui œuvrent sur le chantier de l’immeuble Latitude mené par sa filiale Bouygues Bâtiment Ile-de-France Rénovation Privée.

Pour relancer le chantier de restructuration de l’ex-immeuble Berkeley entamé depuis la fin 2018, l’entreprise s’est appuyée sur le guide préconisé par l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP) afin de protéger le personnel du Coronavirus (Covid-19).

C’est, dès les portes du chantier, que les premières mesures s’appliquent pour les ouvriers et les encadrants. À l’entrée, Bouygues Construction a mis en place une file d’attente où chacun doit respecter une distance d’un mètre. La première étape est de remplir un questionnaire d’auto-évaluation de son état de santé. Une fois rentré, il faut montrer patte blanche ou plutôt une température inférieure à 37,5 degrés. La température de chaque personne est systématiquement prise à l’aide d’un thermomètre laser…

…Lire la suite

#Covid_19 : Situation du secteur de la construction en Europe @FNTP_info

Source : FNTP

Face au contexte sanitaire, l’activité du secteur de la construction varie d’un pays à l’autre. Pour y voir plus clair, les équipes de la FNTP vous propose un état des lieux de la situation dans les différents pays européens.

Situation en Allemagne

Mesures générales :

L’Allemagne n’a pas annoncé de confinement total, mais a mis en place des restrictions le 22 mars. Les rassemblements de plus de deux personnes sont interdits. Tout commerce non essentiel est fermé pour au moins deux semaines à partir du 24 mars. La Bavière et la Sarre sont confinées. La Chancelière a annoncé une levée progressive des mesures restrictives avec la réouverture de certains commerces à compter du 20 avril. Les mesures de distance physique restent en place jusqu’au 3 mai. Les écoles réouvriront progressivement à partir du 4 mai. Les événements de grand public resteront interdits jusqu’au 31 août.

L’Allemagne a réintroduit des contrôles temporaires à ses frontières terrestres avec le Danemark, le Luxembourg, la France, la Suisse et l’Autriche. Contrôles des frontières à partir du 16 mars. Pas de restrictions pour le transport de marchandises et pour les travailleurs transfrontaliers. Restrictions des voyages pour les autres. Les personnes avec des symptômes du coronavirus peuvent se voir barrer la route à la frontière (entrée comme sortie).

Mesures de soutien annoncées par le gouvernement :

Total des mesures : 1 100 milliards €, enveloppe illimitée de crédits garantis par l’État.
Le 23 mars, l’Allemagne a adopté un ensemble de mesures économiques dont :

  • le soutien financier pour les petites entreprises, les indépendants d’un montant de 50 milliards € ;
  • la création d’un fonds de stabilisation économique de 100 milliards € pour les opérations sur capital, et 400 milliards €
    pour les garanties ;
  • un programme d’aides de plusieurs milliards € fournit par la KfW afin de fournir des liquidités aux entreprises et aux
    indépendants ;

…Lire la suite

Le Gouvernement annonce le versement d’une aide exceptionnelle de solidarité aux foyers les plus modestes @Min_Territoires

Source : Ministère de la cohésion des territoires

Ministère

La crise épidémique pèse lourdement sur les conditions de vies des personnes modestes, et en particulier des familles. D’une part certains ménages font face à des dépenses plus importantes du fait du confinement ou à des difficultés à subvenir à leurs besoins les plus essentiels. L’absence de cantine quasi-gratuite fait par exemple supporter à de nombreuses familles une charge financière supplémentaire pour faire déjeuner leurs enfants, alors que le recours à l’aide alimentaire est parfois devenu difficile. D’autre part ces ménages ont pu voir leurs revenus diminuer du fait de la situation épidémique.
Face à ces constats et pour soutenir les familles et les personnes les plus précaires le président de la République a annoncé dans son allocution du 13 avril 2020 le versement d’une aide exceptionnelle aux foyers les plus modestes. Cette aide a été détaillée à l’issue du conseil des ministres du 15 avril 2020.

Les foyers allocataires du revenu de solidarité active (RSA) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) percevront une aide de 150€, à laquelle s’ajoute 100€ supplémentaires par enfant à charge.
Par ailleurs, toutes les familles bénéficiaires des aides personnalisées au logement (APL) qui ne touchent pas le RSA ou l’ASS bénéficieront d’une aide de 100€ par enfant à charge.
Ces aides s’ajouteront aux aides sociales versées mensuellement toute au long de l’année, et sera versée automatiquement aux personnes qui y ont droit.

…Lire la suite

#Coronavirus : 100 milliards d’euros au service des entreprises françaises @Bpifrance

Source : Bpi France

Le gouvernement annonce régulièrement les mesures mises en place afin d’aider les entreprises impactées par l’épidémie de Covid-19. Bpifrance vous informe, au fur et à mesure, pour vous accompagner dans vos différentes démarches.

« Il y a une guerre contre le virus, il y a aussi une guerre économique et financière » a déclaré mardi Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, au micro d’RTL le 17 mars dernier. Face à cette crise sanitaire sans précédent, le ministre de l’Économie et des Finance et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics ont annoncé un renforcement du plan d’urgence économique. Initialement, 45 milliards d’euros avaient été mobilisés afin de soutenir les entreprises et les salariés, aujourd’hui ce plan d’aides passe à 100 milliards d’euros. 

Un plan massif de soutien aux entreprises

Ces 100 milliards d’euros permettront de financer les mesures de chômage partiel, ainsi que le report des charges fiscales et sociales des entreprises. Bruno Le Maire a également annoncé la création d’un fonds de solidarité de 1 milliard d’euros qui passe désormais à 6 milliards d’euros, afin d’aider les plus petites entreprises, les indépendants, les micro-entreprises. Pour en bénéficier, ces entreprises devront afficher une perte de 70 % entre mars 2019 et mars 2020. A ces annonces s’ajoutent également la mobilisation de 300 milliards d’euros de garanties de l’Etat pour assurer les prêts bancaires des entreprises.

…Lire la suite…