Archives du blog

Michel Vialay nouveau président de l’Opievoy

Michel Vialay, maire de Mantes-la-Jolie, conseiller général des Yvelines et vice-président de la Communauté d’agglomération Mantes-en-Yvelines, a été élu président de l’Opievoy lors de la première réunion du nouveau conseil d’administration du bailleur social, qui s’est tenu le 8 juillet 2011.

L’Opievoy gère 49 000 logements sociaux répartis dans les huit départements d’Ile-de-France. Premier office public de la couronne parisienne et deuxième OPH de France, le Groupe Opievoy intervient dans 185 communes au travers de ses 16 agences de proximité. Il loge plus de 180 000 personnes et emploie 1000 collaborateurs, dont 700 en proximité.

L’objectif du Groupe Opievoy est de développer une offre nouvelle (construction neuve, acquisition et accession sociale) de 850 logements par an jusqu’en 2020 et de réaliser 17 300 réhabilitations lourdes d’ici 2018, pour un investissement total de 2 milliards d’euros sur 10 ans (en construction, réhabilitation et gros entretien).

La mixité sociale est au cœur du projet urbain de Mantes la Jolie, grâce à des constructions neuves mêlant harmonieusement logements locatifs sociaux, accession sociale à la propriété et accession classique.

Elu de cette Ville, Michel Vialay, né le 6 janvier 1960 à Paris, a passé toute sa vie dans le Mantois. Installé à Mantes-la-Jolie en 1982, il devient Adjoint au Maire en 1995, avant d’être élu Maire en 2005. Il est également Conseiller général du canton de Mantes-la-Jolie depuis 2009 et Vice-président en charge de la politique de la ville au sein de la CAMY (Communauté d’Agglomération de Mantes-en-Yvelines).

Michel Vialay est entré à la Caisse d’Epargne à 18 ans et a évolué progressivement jusqu’à devenir Directeur des Ressources Humaines puis Directeur de la production bancaire au sein du groupe bancaire mutualiste.

Maire d’une ville comptant plus de 45 % de logements sociaux, transformée ces dernières années grâce à l’ambitieux Projet de Renouvellement Urbain de Mantes-en-Yvelines, Michel Vialay est particulièrement attentif aux enjeux du logement en général, et du logement social en particulier. Le quartier du Val Fourré, autrefois connu pour ses faits divers, est dorénavant cité en exemple d’une reconquête réussie d’un territoire.