Archives du blog

Immobilier d’entreprise : focus sur le 1er trimestre 2019 @Galivel @knightfrank

Source : Galivel

Knight Frank, spécialiste de l’immobilier d’entreprise, a fait le bilan du marché de l’investissement immobilier au 1er trimestre 2019. Au total, 3,8 milliards d’euros ont été investis en France au 1er trimestre 2019, représentant une baisse de 8 % sur un an, mais une hausse de 35 % par rapport à la moyenne de chaque 1er trimestre depuis 10 ans. 

Knight-Frank-Logo

Bureaux : la périphérie se distingue
2,45 milliards d’euros ont été investis sur le marché français des bureaux au 1er trimestre 2019, soit une baisse de 20 % par rapport à la même période l’an passé et 65 % de l’ensemble des montants engagés depuis janvier. Contrairement au 1er trimestre 2018, et en dépit d’une légère augmentation du nombre de transactions de plus de 100 millions d’euros (11, contre 10 au 1er trimestre 2018), aucun méga-deal n’a été enregistré. Les résultats du marché de Paris intra-muros s’en ressentent : malgré quelques belles opérations (le « 40 rue du Louvre » acquis par UNION INVESTMENT, le « 37-39 avenue Trudaine » cédé à AMUNDI, etc.), seuls 800 millions d’euros ont été investis dans la capitale au 1er trimestre 2019 contre 1,85 milliard un an auparavant. Le recul devrait être moins prononcé à la fin du 2e trimestre en raison de la finalisation attendue de la cession à SWISS LIFE, pour 1,7 milliard d’euros, d’un portefeuille de 28 actifs appartenant à TERREÏS.

Commerces : meilleur démarrage depuis 2016
Si les bureaux ont moins bien démarré l’année qu’en 2018, tel n’est pas du marché de l’immobilier industriel, dont les volumes ont progressé de 24 % sur un an au 1er trimestre 2019. Ce dynamisme prolonge une fin d’année 2018 déjà très animée et marquée par plusieurs grandes transactions, comme la cession à COLONY CAPITAL d’un portefeuille EDF ou l’acquisition par MORGAN STANLEY du portefeuille LOG’S.

Investisseurs étrangers : part en hausse, mais volume équivalent
Les sommes engagées en France par des investisseurs étrangers totalisent 1,7 milliard d’euros depuis janvier. Stable sur un an, ce volume représente 45 % des montants investis dans l’Hexagone au 1er trimestre 2019 contre 41 % à la même période l’an passé.
Plus d’informations ici…

Lire aussi :

hsf, filiale de la RIVP, offre à ses locataires une solution pour économiser l’eau ! @_RIVP_

     Source : RIVP

 

UNE SOLUTION SIMPLE ET INNOVANTE POUR ECONOMISER L’EAU ET L’ENERGIE

A l’occasion de la journée mondiale de l’eau, le bailleur social hsf se mobilise pour la préservation de cette ressource naturelle en offrant à ses locataires le pommeau de douche pédagogique HYDRAO qui permet de réduire de 70% les consommations d’eau et d’énergie liées à la douche. Les locataires profitent ainsi d’économies sans perte de confort et réalise un geste quotidien pour la planète.

Si les rénovations énergétiques des bâtiments permettent en moyenne de diviser par deux les consommations de chauffage, il y a en revanche peu de leviers pour économiser l’eau et l’énergie liée à son chauffage, qui devient le premier poste de consommation dans les logements rénovés énergétiquement. C’est en partant de ce constat que l’entreprise sociale pour l’habitat hsf, filiale de la RIVP, a décidé de s’appuyer sur une solution innovante proposée par la PME grenobloise HYDRAO.

Le pommeau de douche pédagogique HYDRAO s’est démarqué par sa simplicité d’installation et son concept de Nudge (incitation douce). Il permet aux locataires de diminuer rapidement leur consommation d’eau chaude sanitaire dès les premiers mois d’utilisation sans ressentir de contraintes grâce à la pédagogie ludique des lumières. Les utilisateurs du pommeau HYDRAO économisent en moyenne 130€ par an en
termes d’eau et d’énergie de chauffage (chauffage électrique).

…en savoir plus…

Nexity s’ouvre à l’immobilier et l’urbanisme commercial @nexity

Source : Nexity

Nexity s’ouvre à l’immobilier et l’urbanisme commercial et élargit son champ d’expertise en matière de valorisation d’actifs de commerce suite à son partenariat avec Accessite. 
Nexity

Nexity : plateforme de services à l’immobilier
Depuis son lancement fin 2018, Nexity Solutions Entreprise – plateforme multi-services dédiée au client entreprise – construit un écosystème de partenaires spécialisés pour traiter toute la chaîne de valeur de l’offre dédiée aux entreprises tout en capitalisant sur la force de ses métiers historiques, la promotion et le property management. Avec son entrée au capital d’Accessite, Nexity Solutions Entreprise poursuit son déploiement opérationnel et étend cette fois ses compétences en immobilier commercial, de la valorisation d’actifs au property management.

Accessite : au cœur du commerce
En tant qu’opérateur global intégré spécialisé dans la valorisation d’actifs de commerce et investi sur le terrain auprès de ses clients, Accessite se définit comme un acteur « au cœur » du commerce.

Pour une création de valeur à l’échelle de la Ville
Tous les métiers de l’immobilier évoluent vers davantage de mixité : ce partenariat permet d’aborder les projets avec une vision plus globale à l’échelle de la ville, sans dissocier les fonctions. L’objectif est de s’attacher collectivement à créer des solutions sur mesure, tout en bénéficiant de la complémentarité des savoir-faire de référence de Nexity et Accessite.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :

Altarea Cogedim réalise un chiffre d’affaires en hausse de 24% en 2018 ! @altareacogedim

Source : Altarea Cogedim

Altarea Cogedim a publié ses résultats de l’année 2018, et révèle une hausse de 24% de son chiffre d’affaires ! Tous les chiffres du logement, de l’immobilier d’entreprise, ou encore du commerce sont à retrouver ci-dessous…

ALTAREA_COGEDIM

Des résultats tirés par le développement
– Chiffre d’affaires : 2 406 M€ (+24%)
– Résultat net récurrent (FFO) : 276,2 M€ (+8%), soit 17,27 €/action (+5%)
– ANR de continuation dilué : 174,3 €/action (+0,2%) ; Un patrimoine commerce de 4,6 Mds€ droits inclus (3,1 Mds€ en quote-part)
– LTV : 34,9% (-120 bps)
– Dividende : 12,75 €/action (+2%), avec une option de paiement partiel en titre

Un modèle pertinent
– Logement : 1er contributeur
– Immobilier d’entreprise : nouveau moteur de croissance
– Commerce (31% du FFO) : vers le commerce de « nouvelle génération »

« Premier développeur immobilier de France, notre Groupe a pris une longueur d’avance sur le marché de la transformation urbaine. Les territoires touchés par la métropolisation sont confrontés à d’immenses besoins immobiliers. Notre portefeuille de projets, pourtant le premier de France avec une valeur potentielle de 18 Mds€, ne représente qu’une faible proportion d’un marché que nous sommes quasiment seuls à adresser de façon systématique, dans toutes ses composantes […] » témoigne Alain Taravella, Président Fondateur d’Altarea Cogedim.

Consulter le communiqué de presse

Lire également :

Altarea Cogedim sélectionné pour l’achat des espaces commerciaux de 5 gares italiennes @altareacogedim

Source : Altarea Cogedim

Ferrovie dello Stato Italiane a choisi Altarea Cogedim, à l’origine de l’offre la plus élevée, pour racheter l’intégralité des parts du capital de Centostazioni Retail. Cette dernière détient les droits d’exploitation commerciaux et publicitaires à long terme de cinq gares italiennes : Milan-Porta Garibaldi, Turin-Porta Susa, Padoue, Rome-Ostiense et Naples-Afragola.

ALTAREA_COGEDIM

Centrostazioni Retail contrôle actuellement plus de 18 000m2 d’espaces commerciaux, avec un potentiel de croissance estimé à 26 000 m2 à l’horizon 2026. La société gère les activités publicitaires au sein des gares ferroviaires au sens large.
Les cinq gares concernées par cette opération accueillent plus de 70 millions d’usagers chaque année et sont situées dans des zones urbaines à forte densité de population.
Gianfranco Battisti, DG de Ferrovie dello Stato Italiane indique « Les gares sont des lieux de rassemblement, de rencontres, le premier point de contact entre les voyageurs et leur destination. Grâce à la restructuration de ces gares, les espaces de travel retail vont se développer et voir leur potentiel économique croitre. Le secteur du travel retail, dont le chiffre d’affaires est estimé à 16 milliards d’euros à l’horizon 2029, doit être considéré par les entreprises comme un moyen d’approcher et d’attirer de nouveaux clients tout en les fidélisant. L’activité commerciale au service des voyageurs contribue à la croissance économique du pays ».

Lire la suite…

Lire aussi :