Archives du blog

Icade désigné lauréat pour reconfigurer le site de l’UNAPEI à Marseille @Icade_Officiel @Unapei_AP

Source : Icade

Le 1er août, Icade et MAP Architecture ont été désignés lauréats pour piloter la recomposition immobilière du site de l’association UNAPEI Alpes Provence dans le quartier de Montolivet (4e) à Marseille, au terme de l’appel à projets lancé au printemps 2018.

logo icade

Ce programme, conçu en partenariat avec CDC Habitat, ADOMA et la Banque des Territoires, prévoit la réalisation d’un ensemble de près de 12 600 m² :
— La reconstruction des équipements de l’association :
– 1200 m² de bureaux pour le siège social de l’association UNAPEI 13/04/05
– 1200 m² pour l’activité de plusieurs établissements de l’association : Accueil de jour, SAVS, SAMSAH…
– 500 m² pour un espace de restauration
— La création sur l’ensemble immobilier de 44 logements dans le cadre de la création d’un foyer de vie offrant plusieurs types de logements : 4550 m² de logement intermédiaire avec CDC Habitat et 4475 m² de résidence jeunes actifs avec ADOMA.
— La création de services en RDC et RDJ :
– 375 m² de commerces en pied d’immeuble
– 300 m² d’activité para médicale
– Des jardins partagés, potagers et espaces de sports
Les travaux devraient démarrer courant 2020 en vue d’une livraison de l’opération au second semestre 2022

Lire le communiqué de presse

Lire aussi :

Altarea Cogedim : des résultats semestriels 2019 remarquables ! @altareacogedim

Source : Altarea Cogedim

Altarea Cogedim publie ses résultats semestriels 2019 et enregistre une de ses meilleures performances en matière de développement opérationnel et commercial. Le chiffre d’affaires augmente de 17%. 

ALTAREA_COGEDIM

Fabriquer la ville : un marché immense 
– Pipeline consolidé : 19,4 Mds€ de valeur potentielle (+7%)
– Grands projets mixtes : Gain du concours des Simonettes à Champigny-sur-Marne (94) pour 56 000 m²
– Promotion : Acquisition de 50% de Woodeum, leader de la promotion résidentielle bois en France

Logement : stratégie de conquête de parts de marché, forte progression des ventes 
– Réservations : 1 482 M€ TTC (+16%) et 5 336 lots (+2%)
– Chiffre d’affaires : 899 M€ (+13%)

Immobilier d’entreprise : rechargement du pipeline et activité soutenue en régions 
– Accords CNP : Cession des bureaux d’Issy Cœur de Ville à CNP Assurances et acquisition de son actuel siège social à restructurer à Paris-Montparnasse (56 200 m²)
– Placements : 369 M€ TTC (+11%), dont l’EM Lyon Business School gagné en juin

Commerce : renforcement en commerce de gares et solides performances du patrimoine
– Rotation du patrimoine : Acquisition des gares italiennes et 122 M€ d’arbitrages (+1,9% vs expertises)
– Loyers nets : 92,6 M€ (+12,5%, dont +2,7% à périmètre constant) tirés par les gares
– Création de valeur : +71,6 M€ en quote-part

Performance financière solide 
– Chiffre d’affaires : 1 279 M€ (+17%), croissance forte dans tous les métiers
– FFO : 110,2 M€ (-6,6%), soit 6,87 €/ action
– ANR EPRA : 167,8 €/action (+6,9% vs. 31 décembre 2018, avant détachement du dividende)

Structure financière : bonne maîtrise du passif dans un contexte de croissance 
– Dette nette stable : 2 479 M€ (LTV à 34,1%)
– Notations crédit BBB, perspective stable, confirmées par S&P pour Altarea et Altareit

Lire le communiqué de presse

Lire aussi :

Reconversion et réhabilitation du patrimoine Lyonnais : Ogic inaugure le « 31 place Bellecour » @Ogic_officiel

Source : Ogic

Le 11 juin, Emmanuel Launiau, président du directoire d’OGIC, a inauguré le nouvel ensemble immobilier du « 31 place Bellecour » à Lyon, un projet ambitieux de reconversion et réhabilitation de bâtiments historiques au cœur de Lyon.

« Pour répondre à l’impératif écologique et permettre de penser un habitat durable favorisant le bien être individuel et collectif, nous devons réinterroger nos pratiques. Notre conviction, c’est que la réhabilitation des bâtiments figure parmi les solutions. Cela permet de rénover sans démolir, de valoriser le patrimoine dans un dialogue entre l’ancien et le moderne. Notre projet « 31 place Bellecour » en est une magnifique incarnation »

Chiffres clés du programme immobilier :
– 15 179 m² de surface
– 175 logements
– 2 267 m² de commerces et de bureaux en RDC
– 100 places de stationnement

>>> Consulter le communiqué de presse pour en savoir plus sur le projet

Lire aussi :

Fragilité du marché immobilier des commerces : quelles solutions ? @lejournaldelagence

    Source : Le Journal de l’Agence

La RICS nous livre son analyse du marché de l’immobilier d’entreprise au 1er trimestre 2019, à travers les résultats de son baromètre international.

Les résultats du baromètre international de la RICS du premier trimestre 2019 confirment la solide dynamique du marché de l’immobilier d’entreprise en France et dans les autres marchés de l’Eurozone, particulièrement en matière d’investissements. Seul le segment du commerce présente aujourd’hui une certaine fragilité et sa mue. Le colloque « Retail : l’avenir du centre-ville, c’est le commerce », organisé en avril dernier par la RICS, en partenariat avec le Procos et le CNCC, a permis d’esquisser des réponses susceptibles de remédier à cette situation préoccupante pour la cohésion des territoires en France.

L’étude de la RICS confirme la fragilité des biens commerciaux en France

Alors que l’étude RICS, première référence mondiale en matière de normes professionnelles dans le secteur du foncier, de l’immobilier et de la construction, révèle que la demande des utilisateurs et des investisseurs continue à augmenter fermement pour les bureaux et actifs industriels, les indicateurs demeurent plus contrastés pour le secteur du retail (une tendance observée depuis un an). En conséquence, l’offre disponible augmente légèrement pour les commerces, alors qu’elle se contracte pour le marché de l’immobilier d’entreprise dans son ensemble, tous secteurs confondus.

De même, la RICS anticipe en France une baisse de la valorisation et des loyers pour les emplacements secondaires dans les douze prochains mois et une moindre augmentation voire une baisse pour les commerces prime. A l’inverse, les perspectives de valorisation et de revenus locatifs pour les bureaux prime sont celles qui progressent le plus au cours de ce trimestre, tirant vers le haut le marché des bureaux secondaires dont les prévisions sont réévaluées à la hausse par rapport au trimestre précédent.

Des solutions : « retail : l’avenir du centre-ville, c’est le commerce »

…lire la suite…

Action publique et expertise du privé : l’alliance indispensable pour un centre-ville attractif @ElgamConseil

Source :  Cabinet Wilhem & Associés

Quarante ans après l’adoption du premier dispositif de protection des commerces de centre-ville instauré par la loi Royer, et après autant d’années de récrimination contre les supposés impacts du commerce périphérique, la loi ELAN adoptée le 23 novembre 2018 propose enfin un arsenal complet de mesures destinées à redonner un nouveau souffle aux rues commerçantes des villes de France. L’importance de ce texte apparaît comme une évidence au moment où la crise des gilets jaunes a révélé le profond malaise des habitants des zones périurbaines, et où le grand débat a remis les maires au cœur de l’action publique.

Si les moyens financiers et juridiques confiés aux élus locaux paraissent être à la mesure du diagnostic porté sur la pluralité des causes de la désaffection des centres villes, la mission que se voient confier les élus est complexe. En effet, non seulement l’attractivité commerciale ne se décrète pas, mais le modèle du commerce de demain, entre e-commerce, drive automobile, marche de producteurs ou nouveau concept, reste à trouver.

Dans ce contexte, les politiques locales à mettre en œuvre vont nécessiter à la fois une appropriation rapide des nouveaux outils disponibles et une collaboration la plus large possible avec l’ensemble des parties concernées pour répondre à ce défi.

Pour télécharger l’article complet rédigé par Marie-Anne RENAUX (Wilhelm & Associés) & Philippe MANDONNET (ELGAM Conseil), 03/06/2019 cliquez ici