Archives du blog

Des logements en colocation clés en main pour les salarié(e)s du Grand Paris Express @3F_Officiel @ActionLogement @GdParisExpress

Source : Groupe 3F

Après l’Haÿ-les-Roses, c’est à Champigny-sur-Marne (94) qu’Immobilière 3F et Résidétape poursuivent le développement de leur offre de logements destinée aux salarié·es des chantiers du Grand Paris Express. Dès février 2020, elle sera également lancée à Bondy.

Se loger en Ile-de-France représente aujourd’hui un véritable défi. Souvent dans des situations de grand déplacement, les salarié·es œuvrant sur les chantiers du Grand Paris Express n’échappent pas à ces difficultés. En 2018, environ 30 % des salarié·es  travaillant dans le secteur des travaux publics en Ile-de-France ne résidaient pas dans la région.

Pour accompagner cette mobilité, Immobilière 3F et Résidétape, en partenariat avec Action Logement, ont associé leur savoir-faire pour proposer une offre de logements atypique et innovante…

En savoir plus

Découvrez La Communauté Logement : la startup qui réenchante la colocation

Source : La Communauté Logement

L’expérience Colocation Tout Compris vise à proposer une expérience de colocation dans un logement qualitatif. La redevance d’occupation couvre toutes les charge du locataires.

Sont ainsi inclus dans la redevance d’occupation

• le loyer

• les meubles et l’électroménager

• l’ensemble des charges

• la provision d’eau

• l’électricité

• l’assurance multirisque habitation

L’expérience LOCATION s’appuie sur le constat du double écueil du marché locatif français.

– D’une part la grande difficulté de certains publics (indépendants, CDD, intérimaires) tout simplement à accéder à la location alors que ces formes d’emploi progressent.

– De l’autre le caractère traumatisant pour les bailleurs, notamment ceux qui n’ont que quelques lots, du risque d’impayés ou de dégradation du logement face au besoin d’un complément de revenu ou des remboursements d’un emprunt.

Les membres de la Communauté, ici principalement les locataires et les bailleurs acceptent ses règles de fonctionnement : reconnaissance du droit au logement ET du droit de propriété et du droit au rendement, fourniture d’une solution logement adaptée pour les locataires, prise en charge du risque d’impayés et de dégradations pour les bailleurs.

L’expérience BAILLEUR RESPONSABLE doit permettre de garantir aux bailleurs et investisseurs qui se positionnent sur l’immobilier résidentiel de disposer de toutes les garanties liées au caractère sociétalement utile et responsable de leurs investissements, ce qui est rendu possible par le cadre éthique mis en place par la Communauté : nature des publics accueillis, conditions d’accueil des utilisateurs locataires, caractère approprié des logements mis à disposition.

En savoir plus

1 colocataire sur 10 a plus de 40 ans ! @SeLoger

Les plus de 40 ans représentent 7 % des colocataires

Source : Se Loger

Autrefois réservée aux étudiants, la colocation est devenue un véritable phénomène de société, qui séduit des profils de plus en plus diversifiés. De ce fait, d’après Appartager, plate-forme de colocation en ligne, 7,3 % des colocataires actuels ont plus de 40 ans.

« Cet élargissement de la tranche d’âge des colocataires est le reflet de plusieurs faits sociétaux parmi lesquels l’augmentation du nombre des divorces et celle des loyers », précise la plate-forme. Dans le détail, 58 % des colocataires de plus de 40 ans sont divorcés. « Beaucoup doivent quitter le domicile conjugal et, dans l’incapacité de payer un logement individuel, se tournent volontiers vers la colocation », précise Cédric Brochier, porte-parole de la plate-forme.

Mais, si la part du nombre des quadragénaires en colocation a augmenté, c’est également lié au phénomène du vieillissement des célibataires, lui-même lié à l’allongement de la durée des études….en savoir plus…

.@Paris_Habitat engagé dans un projet de colocation solidaire

Source : parishabitat.fr

paris habitat Paris Habitat, la ville de Paris, la mairie du 20e arrondissement et la Préfecture de la région Ile-de-France ont signé un partenariat avec Sciences Po et CoopColoc pour le développement d’un projet de colocation solidaire destiné aux étudiants.

Au sein de la cité Bonnier qui fera prochainement l’objet d’un ambitieux programme comprenant, entre autres, la transformation des rez-de-chaussée en locaux d’activité culturelle, 21 logements sont désormais loués, en location ou colocation meublée, à un loyer modéré à des étudiants de Sciences Po. En contrepartie, chaque étudiant consacrera chaque semaine 4 à 5 heures de son temps à un projet associatif de la résidence ou de l’arrondissement (accompagnement scolaire, cours de langue, actions de sensibilisation au développement durable, soutien à des projets de transformation du quartier).

Les candidatures ont été sélectionnées en fonction de la qualité et de la cohérence de la motivation et des projets des étudiants. La maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères a aussi été prise en considération ainsi que des critères sociaux et la distance géographique du foyer familial. Les 30 dossiers ont été sélectionnés par une commission d’attribution spécifique qui a reçu près de 220 demandes. Lire la suite

La colocation séduit de plus en plus les salariés européens @Appartager ‏

Source : appartager
Pour les salariés européens, la colocation est devenue un véritable mode de vie, notamment en France, où ils sont plus nombreux que les étudiants. Mais, c’est en Angleterre et au Luxembourg que l’on compte le plus de salariés colocataires.
En Angleterre, 73 % des colocataires sont salariés

Présente dans 25 pays du vieux continent, la plate-forme communautaire Appartager a comparé les colocations en Europe à partir des informations livrées par ses utilisateurs en 2017. Premier enseignement : alternative moins onéreuse que de vivre dans un logement seul, la colocation séduit de plus en plus de salariés européens. D’après cette étude, les salariés colocataires sont même largement plus nombreux que les étudiants au Luxembourg et en Angleterre. En effet, dans ces pays, ils représentent respectivement 73 % et 66 % des utilisateurs de la plate-forme.

En France, 45 % des colocataires sont salariés !

Vivre en colocation : un choix social avant tout

D’après cette étude, les personnes qui choisissent de vivre en colocation le font principalement pour des raisons sociales : mode de vie communautaire, envie de faire des rencontres, etc. Ainsi, en France, 70 % préfèrent vivre avec des colocataires qu’ils ne connaissent pas. Néanmoins, les colocataires souhaitent souvent vivre avec des individus qui partagent les mêmes valeurs qu’eux. Par ailleurs, de nombreux colocataires choisissent ce mode de vie pour des raisons financières. La colocation permet effectivement de vivre dans une habitation plus grande et dans des quartiers proches des centres-villes, où il est difficile de trouver un logement seul.

En savoir plus