Archives du blog

Action Cœur de Ville, moteur de la relance @ANCTerritoires

Source : Agence nationale de la cohésion des territoires

Ministère

Deux ans après son lancement, Action Cœur de Ville apparaît plus que jamais comme un levier de l’activité économique dans les villes moyennes et un enjeu majeur pour la relance. Déjà, près de 1,2 milliard d’euros a été engagé dans les projets des 222 villes bénéficiaires et plus de 35 000 logements construits ou réhabilités. Toutes les nouvelles perspectives ont été abordées lors du comité interministériel et partenarial du programme qu’a présidé, le 14 mai dernier, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, avec la participation de nombreux ministres et partenaires, ainsi que de Caroline Cayeux, Yves Le Breton et Rollon Mouchel-Blaisot pour l’ANCT, qui coordonne le programme.

« Le dispositif Action Cœur de Ville est une vitrine pour l’ANCT et démontre une vraie agilité d’intervention. Je pense qu’à travers des actions matures facilement mises en œuvre, nous avons là les clés de la relance. Une relance au plus près des territoires qui, par le cousu-main proposé par l’Agence, s’adapte pleinement aux enjeux de développement, sans plaquer de solutions toutes faites », a souligné Caroline Cayeux, présidente de l’Agence nationale de la cohésion des territoires.

Entourée notamment de Caroline Cayeux, présidente de l’ANCT et de Villes de France, d’Yves Le Breton, directeur général de l’Agence et de Rollon Mouchel-Blaisot, directeur du programme national Action Cœur de Ville, la ministre Jacqueline Gourault a présidé le comité exécutif auquel participaient de nombreux ministres, les partenaires financeurs et les opérateurs. Deux ans après son lancement et un déploiement exceptionnellement rapide, Action Cœur de Ville prend désormais une autre dimension afin de relever les lourds défis d’une relance durable…

En savoir plus

L’Agence nationale de la cohésion des territoires élit sa présidente @CGET_gouv

Source : CGET

Le premier conseil d’administration de l’Agence nationale de la cohésion des territoires s’est tenu ce 12 décembre, à Paris. Installé par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, le conseil a élu à sa présidence, Caroline Cayeux, présidente de Villes de France et maire de Beauvais (60), et à sa vice-présidence Vanik Berberian, président de l’Association des maires ruraux de France et maire de Gargilesse-Dampierre (36).

Le conseil d’administration, qui comprend 33 membres, a également procédé au vote du budget initial de 75 millions d’euros, dont sera dotée l’Agence en 2020. Au sein de ce budget initial, 10 millions seront notamment consacrés à des dépenses d’ingénierie au profit des territoires…Lire la suite

Création de l’Agence nationale de la cohésion des territoires : un nouveau partenaire pour les collectivités locales @Min_Territoires

Source : Ministère de la cohésion des territoires

Dans un décret daté du 18 novembre dernier, le Premier ministre, Édouard Philippe, entérine la création de l’Agence nationale de la cohésion des territoires. Ce décret donne officiellement naissance à cette agence qui rassemble les expertises et les champs d’intervention de trois entités – CGET, Epareca et Agence du numérique –, en ordre de marche pour le 1er janvier 2020.

Signé également par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, et Christophe Castaner, ministre de l’intérieur, le décret précise les règles d’organisation et de fonctionnement de cette agence au service des projets des territoires et des collectivités.

En savoir plus

Évolution des aides aux logements @Min_Territoires

Source : Ministère de la cohésion des territoires

A partir du 1er janvier 2020, les aides au logement seront calculées sur la base des ressources des douze derniers mois glissants et non plus sur les revenus d’il y a deux ans, grâce au pré-remplissage des éléments de ressources dont disposeront déjà la CNAF et la CCMSA de par la mise en œuvre du prélèvement à la source.

Ce qui ne change pas

  • Toute personne dont la situation n’a pas changé depuis deux ans ne connaîtra pas d’évolution concernant ses aides.
  • Aucune démarche supplémentaire n’est nécessaire pour percevoir les aides au logement. Le mode de calcul, les critères d’éligibilité et les barèmes ne changent pas.
  • Le versement de l’allocation reste mensuel et à date fixe : le 25 du mois pour les allocataires en parc HLM (ex. 25 janvier pour les allocations du mois de janvier), le 5 du mois suivant pour le reste des allocataires (ex : le 5 février).
  • Si l’APL est directement reversé au bailleur, qu’il soit du secteur privé ou du parc social, ce dernier restera directement informé du montant des aides et ajustera le loyer en conséquence.

En savoir plus

Dispositif hivernal 2019 – 2020 : l’hébergement une priorité du gouvernement @Min_Territoires

Source : Ministère de la cohésion des territoires

L’hébergement des plus fragiles est un enjeu majeur de solidarité nationale. Afin de trouver des solutions d’hébergement et de logement adaptées à chacun, l’État travaille main dans la main avec les associations. Tout au long de l’année et en particulier pendant la période hivernale, les pouvoirs publics sont pleinement mobilisés pour répondre au mieux aux besoins des personnes sans-abri ou mal logées.

À compter du 1er novembre et jusqu’au 31 mars 2020, M. Julien DENORMANDIE, ministre de la Ville et du logement, active le plan hivernal sur l’ensemble du territoire. Le plan hivernal vise à permettre la mise à l’abri d’un maximum de personnes en détresse, il doit être aussi l’occasion d’enclencher un accompagnement vers l’inclusion sociale des personnes les plus précarisées. >En savoir plus