Archives du blog

François Riahi, nouveau Président de COFACE @Coface_France

Source : COFACE SA

François Riahi, DG de Natixis,  a été nommé nouveau Président du Conseil d’Administration de Coface, succédant ainsi à Laurent Mignon

COFACE SA : François Riahi est nommé président du conseil d’administration de COFACE SA

Le conseil tient à saluer l’exceptionnelle contribution de Laurent Mignon en tant que président du conseil d’administration de COFACE SA. Sa présidence a été marquée notamment par la réussite de l’introduction en bourse ainsi que par le lancement du plan stratégique Fit to Win.

« Je tiens à remercier les administrateurs de Coface pour leur confiance. Je suis optimiste pour l’avenir de Coface, société dotée de positions concurrentielles fortes, d’une ligne stratégique claire, d’une raison d’être affirmée et dont les résultats financiers commencent à refléter les réussites du plan Fit to Win. François Riahi saura porter l’ambition des développements futurs du Groupe, en s’appuyant notamment sur la direction générale de Xavier Durand », a déclaré Laurent Mignon.
« Je suis très honoré de la confiance que me témoigne aujourd’hui le conseil d’administration. Avec Xavier Durand et tous les collaborateurs de Coface, nous allons poursuivre avec détermination la mise en œuvre du plan Fit to Win », a déclaré pour sa part François Riahi.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la nomination de François Riahi

Lire aussi :

FRANCE : EN 2014, LA RÉDUCTION DES DÉFAILLANCES SE CONFIRME

FRANCE : EN 2014, LA RÉDUCTION DES DÉFAILLANCES SE CONFIRME POUR LA PREMIÈRE FOIS DEPUIS 2011

Paris La Défense





2014 : une bouffée d’oxygène pour les entreprises françaises

Source : COFACE

La tendance haussière des défaillances d’entreprises s’est enfin inversée en 2014. Pour la première fois depuis 2011, leur nombre et le coût financier ont enfin diminué (sur douze mois glissants). Ainsi, au total, 62 073 entreprises françaises ont été touchées en 2014, soit -2,9% (1 379 de moins) qu’en 2013.

Cette nouvelle évolution a plusieurs explications. Tout d’abord, les entreprises ont profité d’une inflation modérée (+0,5% à fin décembre 2014), ce qui a aussi redonné du pouvoir d’achat aux ménages. Elles ont ensuite pu bénéficier d’un accès au crédit plus facile, grâce à la baisse des taux d’intérêt. Enfin, leurs marges se sont stabilisées en 2014 pour atteindre 29,5% au troisième trimestre .

Parallèlement au recul du nombre de défaillances, leur coût financier diminue notablement, de 13,9%, par rapport à 2013. Il représente un total de 4,1 milliards d’euros en 2014.

 

13 des 22 régions françaises enregistrent une baisse de plus de 2 %

Seulement quatre régions connaissent une augmentation du nombre de défaillances. La première place revient à l’Alsace, avec une croissance de +15,2%. La construction et la distribution alsaciennes sont deux secteurs très fragilisés en 2014. Après la crise de 2009, la région avait bénéficié de la reprise économique de l’Allemagne, mais depuis la faible croissance en France et le ralentissement de l’activité en Allemagne l’ont affaibli.

Mais globalement, l’amélioration est quasi-uniforme et plutôt encourageante : en Ile-de-France par exemple, on note une réduction de: -1,4%, or la régions représente presque 20% du total des défaillances.

 

Une amélioration à nuancer

Deux éléments inquiétants tempèrent ce renouveau d’optimisme.

Premièrement, lorsqu’on observe les défaillances par chiffre d’affaires, on constate une fragilité accrue des grosses structures qui souffrent de la crise depuis plusieurs années et pèsent désormais de plus en plus dans les défaillances. En effet, les entreprises ayant un chiffre d’affaires supérieur à 50 millions d’euros augmentent de +21,7% à fin janvier 2015 (en rythme annuel).

« Pour 2014 et en ce début d’année 2015, le climat général est plutôt positif, malgré un niveau de défaillances toujours élevé comparé à la moyenne 2007-2010. Mais cette embellie est nuancée par les nombreuses défaillances d’ETI enregistrées au 4ème trimestre avec 33 entreprises dans les 100 plus importantes défaillances par chiffre d’affaires, contre 24 au 4ème trimestre 2013. L’année 2015 débute donc sur une note ambigüe : confirmation de la baisse générale des défaillances d’entreprises, mais fragilité accrue des plus grosses structures »», commente Guillaume Baqué, économiste chez Coface.

SEFRI-CIME a livré les locaux du nouveau siège social de COFACE

sefri cime

UNE PREMIÈRE ÉTAPE IMPORTANTE.

sefri_cime_issy_les_moulineaux_bureaux_30000_m sefri_cime_issy_les_moulineaux_200_logements
30 000 m² DE BUREAUX 200 LOGEMENTS

SEFRI-CIME vient d´obtenir les permis définitifs autorisant la construction d´un immeuble de bureaux CAMPUS de 30 000 m² et d´un ensemble résidentiel de près de 200 logements. Situé à proximité du Pont d´Issy–les–Moulineaux, cet ensemble dessiné par LOCI–ANIMA et ARTE CHARPENTIER offre une architecture ambitieuse. Les logements développés dans des immeubles en hauteur proposent des produits originaux disposant d´espaces extérieurs particulièrement généreux.

> En savoir plus : www.sefri-cime-residentiel.fr