Archives du blog

Logement étudiants : partenariat inédit entre Action Logement et le Cnous ! @ActionLogement @Cnous_LesCrous

Source : Action Logement

Action Logement a signé une convention avec le Cnous, Centre national des œuvres universitaires et scolaires, afin de faciliter le logement pour les jeunes étudiants et apprentis.

action-logement-352542

Cette convention s’articule autour de trois axes principaux d’actions :

– Le premier axe porte sur l’élargissement du dispositif gratuit Visale à l’ensemble des étudiants et alternants, de moins de 30 ans, dans tous les parcs locatifs (parc des résidences universitaires et parc privé). Visale permettra de remplacer le recours à la caution personnelle, facteur bloquant pour de nombreux étudiants à la recherche de leur logement pour la rentrée. L’appui du réseau des Crous pour la diffusion du dispositif Visale auprès des étudiants, des bailleurs et des acteurs étudiants favorisera son large déploiement dès la rentrée universitaire 2018/2019 afin que de nombreux étudiants puissent s’en saisir.

– Le deuxième axe encourage les Crous à conclure des conventions territoriales spécifiques avec Action Logement. Ces conventions auront pour but de faciliter l’accès aux résidences universitaires des Crous, aux jeunes actifs accompagnés par Action Logement (alternants, stagiaires intérim, mobilité temporaire, …) sur des périodes à forte vacance locative.

Pour lire la suite, cliquez ici

Retrouvez également :

Doubler les logements pour les étudiants d’ici 2020

Valérie Pécresse a clos la conférence nationale qui réunissait tous les acteurs (CNOUS, bailleurs sociaux, privés…) concernés par le logement étudiant. La ministre a annoncé sa volonté de voir doubler le nombre de logements dédiés aux étudiants d’ici 2020, pour atteindre 680 000, et a présenté une série de 12 mesures en faveur du logement étudiant.

Discours – Valérie Pécresse

En lançant ce matin la convention nationale sur l’avenir du logement étudiant, je faisais avec vous un pari : celui de placer cette journée de réflexion et de débat sous le double signe de l’imagination et de l’inventivité.

Je vous demandais ainsi de procéder à un examen lucide des besoins auxquels nous aurions à faire face et des objectifs que nous pouvions nous fixer, mais aussi, mais surtout de réfléchir aux nouvelles pistes que nous devrions emprunter.

Car ma conviction la plus profonde, c’est que nous n’avons pas tout essayé, loin s’en faut en matière de logements étudiants.

Qu’il n’y aura ni de solution miracle ni de réponse unique à ce mouvement de fond qui traverse la jeunesse française et qui la pousse à faire le choix de plus en plus tôt de la décohabitation.

Et que pour ces deux raisons mêmes, nous avions le devoir d’organiser la  concertation la plus large possible et de ne négliger aucune des possibilités qui s’offrent aujourd’hui à nous.

Eh bien, mesdames et messieurs, force est de le constater : le pari a été tenu et avec brio ! A entendre de la voix de votre rapporteur les conclusions de vos travaux, je me disais à l’instant que cette alliance des bonnes volontés et des expertises allait finalement déboucher sur un projet solide et partagé.

Car sur les résidences universitaires comme sur le logement social, sur l’offre privée comme sur la collocation ou le logement intergénérationnel, vous venez d’ouvrir des perspectives qui sont des perspectives audacieuses mais concrètes, et je m’en réjouis tout particulièrement.

C’est la raison pour laquelle je voudrais commencer par vous remercier, très cher Jean-Paul Anciaux, d’avoir mené jusqu’à son terme ce travail de réflexion collective, et par remercier à travers vous tous ceux qui y ont participé.
Etat, universités, CROUS, régions, villes, bailleurs sociaux, promoteurs immobiliers, syndicats étudiants, associations : bref à tous les acteurs, je veux dire, je veux vous dire, mesdames et messieurs, que vos propositions inspireront très directement les mesures que nous allons prendre ces prochains mois pour relever ensemble le défi du logement étudiant.

* * * Lire la suite