Archives du blog

8e Journée ARKEA / EHESP : découvrez les intervenants de l’édition 2019 @cmarkea @EHESP #ArkeaSanté

Plus qu’un mois avant la 8e Journée ARKEA / EHESP !
Cette journée, qui se déroulera le 7 juin prochain au Pavillon Elysée, sera placée sous le thème des nouveaux usages et des nouvelles réglementations à l’ère de l’hôpital connecté.

Cet événement est le fruit d’un partenariat engagé en 2011 entre Arkea Banque Entreprises et Institutionnels et l’Institut du Management (IdM) de l’EHESP qui soutiennent ensemble l’activité de la Chaire Management des technologies de santé.

8e journée ARKEA EHESP

Voici la liste des intervenants de cette édition 2019 : 
Jonathan BELCASTRO, Directeur de la Recherche Clinique et de l’Innovation au CHU de Bordeaux
Stéphanie RUIZ, Directrice grands comptes de Doctolib
Kévin TORTET, Directeur adjoint à la Direction des opérations du CHU de Nice
Charles GROSDIDIER, co-fondateur de LibMed
Mickael MUNIER, Directeur Général du Groupe SOS Santé
Brigitte RORIVE FEYTMANS, Directrice des finances, Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG)
Vincent DUPONT, Directeur financier et contrôle de gestion chez Centre Hospitalier Départemental de Vendée
Camille DUMAS, Directeur financier des Hospices Civils de Lyon-HCL
Paul CHOLLET, économiste ARKEA

Plus d’informations ici…

Les places sont limitées, ne tardez plus pour vous inscrire !
>>> Inscrivez-vous

Lire également :

CHU de Rouen : quelles innovations prévues pour 2024 ? @RESEAUCHU

Source : Reseau CHU

Le CHU de Rouen va connaitre une grande transformation d’ici 2024. Quels sont les grands changements prévus ? Quelles seront les grandes innovations médicales ? Plus d’informations ci-dessous…

« D’ici 2024, le CHU de Rouen aura changé de visage, dynamisé par l’innovation médicale et technologique ! », annonce la directrice générale, Véronique Desjardins.
Au total, 500 M€ seront investis entre 2014 et 2024 dont 52 M€ pour le seul bâtiment Robec. Objectif : proposer aux normands un hôpital doté des toutes dernières technologies comme le robot chirurgical Da Vinci X et un lieu de soins confortable avec des parcours plus fluides, un meilleur accueil des patients et un cadre de travail de qualité pour les professionnels.

Le pavillon Robec, nouveau site chirurgical et fer de lance du programme de modernisation
Destiné à regrouper les blocs opératoires et la chirurgie ambulatoire, le nouveau pavillon Robec ouvrira ses portes au printemps 2020. Ses 4 niveaux abriteront 3 blocs opératoires comprenant 26 salles d’intervention spacieuses et modernes et 48 places d’hospitalisation de jour ambulatoire ainsi que des consultations d’anesthésie. Des salles de chirurgie mutualisées et la centralisation de la gestion des blocs permettront d’optimiser les ressources et les équipements. Pour renforcer l’autonomie du patient et sa réhabilitation post opératoire, le futur opéré pourra se rendre au bloc en marchant, quand son état de santé le permettra. L’objectif est d’améliorer l’autonomie, de préserver la dignité, de réduire l’anxiété préopératoire pour également améliorer la réhabilitation post opératoire.

De nouveaux métiers pour libérer du temps soignant auprès des patients
Afin de recentrer les soignants (infirmier(ère)s et aides-soignant(e)s) sur leur coeur de métier, des « logisticiens d’étage » assureront les tâches qui éloignent les agents des unités de soins, telles que la réception et le rangement des livraisons, gérer les stocks de produits du service, préparer les repas, gérer le linge, transporter des examens de biologie, des médicaments ou autres.
La suite ici…

Lire également :

Hôpital connecté : quels sont les nouveaux usages et nouvelles réglementations ? @cmarkea @EHESP #Santé

Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels organise très prochainement la 8e Journée ARKEA / EHESP sur le thème des nouveaux usages et des nouvelles réglementations à l’ère de l’hôpital connecté. Rendez-vous le 7 juin prochain au Pavillon Elysée ! 

Pour vous inscrire, cliquez sur l’image ci-dessous…

Programme ARKEA EHESP_7 juin 2019 (1)

Depuis quelques années, nous assistons à une digitalisation progressive du système de santé. De la téléconsultation, à la dématérialisation des données, ces innovations numériques révolutionnent tout le secteur médical. Les établissements de santé doivent s’investir et considérer que ces innovations sont l’un de leurs challenges prioritaires malgré d’autres enjeux.
Comment l’apparition des nouveaux outils peut permettre l’amélioration des processus hospitaliers et générer des économies pour les hôpitaux ? Cette journée sera à l’occasion d’échanger avec vos homologues sur les bonnes pratiques de leurs établissements

>>> Consulter le programme

 

Lire également :

CHRU de Brest : un bilan 2018 très positif @BrestFr

Source : Brest Métropole

Le CHRU de Brest confirme cette année son rôle d’établissement d’excellence en étant au-dessus de la moyenne nationale des CHR et CHU, avec une hausse de son activité en 2018.

Brest.fr (Retour à la page d'accueil)

Bilan global positif
Le bilan est d’ailleurs plutôt encourageant avec un résultat positif, prévu à 5 millions d’euros, sur un budget à l’équilibre de 600 millions d’euros.
Pour la direction du CHRU, cette belle santé s’explique par des années d’efforts, qui se poursuivent : « Dans cette réussite, on ne peut que rendre hommage à l’ensemble du personnel qui a su trouver des solutions », note Philippe El Saïr. « Depuis 5 ans, notre activité a affiché des résultats supérieurs à la moyenne nationale des CHU. Nous avons notamment beaucoup travaillé sur la maîtrise des charges, et la politique d’achat. La réorganisation a aussi permis de développer l’ambulatoire (soins sans hospitalisation, ndlr), où nous avions un réel retard », poursuit-il.

Innovation
La politique de soutien à l’innovation est aussi payante : en 2018, les équipes de recherche du CHRU de Brest ont récolté quelque 5 millions d’euros de subventions (contre 2, 5 millions en 2017), se plaçant ainsi en 4è position nationale en la matière. « La qualité d’un établissement ne dépend pas de sa taille, et nous en sommes la preuve. Ici, nous avons de vraies filières d’excellence, comme la prise en charge des grands prématurés par le programme Nidcap, pour laquelle nous sommes leaders au niveau européen ». La récente mise en œuvre en première mondiale, d’un équipement de pet scan numérique témoigne aussi des compétences d’excellence brestoises.

Plus d’infos ici…

Lire aussi :

Le CHU de Tours va regrouper ses activités et créer le Nouvel Hôpital Trousseau @RESEAUCHU @CHRU_Tours

Source : Réseau CHU

Le projet vise, d’ici 2026, à structurer l’organisation de l’ensemble des activités du CHU sur deux sites spécialisés et modernes (Trousseau et Bretonneau), grâce à un investissement significatif de 397,4 millions d’euros !
Regroupé sur deux sites au lieu de cinq, le CHU pourra ainsi disposer d’une organisation plus lisible et plus efficace pour ses patients.

Le Nouvel Hôpital Trousseau (NHT)
L’ensemble va compter 576 lits et places auxquels s’ajouteront 138 lits et places pour le nouvel Hôpital Pédiatrique soit au total  714 lits et places à construire et aussi 50 salles de bloc opératoire, 30 salles d’imagerie (dont 5 IRM et 5 scanner)

2040 : Trousseau devient le cœur d’un quartier en pleine expansion
Projet urbain d’ampleur, co-construit avec la Métropole, le campus s’étendra sur les 40 hectares de Trousseau. Ce site a été construit dans les années 70 « à la campagne », entre les communes de Saint-Avertin et de Chambray-lès-Tours, dont les populations ont plus que doublé en 40 ans.

>>>>> Plus d’informations ici…

Retrouvez aussi :