Archives du blog

Le CHR de Metz-Thionville envisage son avenir avec confiance @chr_metz_thion

logo-reseauchu

Source : CHU Réseau

Bonnes nouvelles du CHR Metz-Thionville : un résultat excédentaire à 5,7 M€ en 2017, un accroissement de +7,28% de son activité médecine chirurgie obstétrique entre 2014 et 2017 et un taux de chirurgie ambulatoire de 51,1% le plus élevé de la région Grand Est… Le CHR Metz-Thionville dresse un bilan très positif de l’année écoulée et se projette avec confiance dans l’avenir. Ainsi, l’établissement va continuer à investir dans la modernisation de son plateau technique (salle hybride de dernière génération, accélérateur de radiothérapie externe…) et dans un programme immobilier ambitieux comprenant notamment la reconstruction du pôle Femme-Mère-Enfant de l’hôpital Bel-Air à Thionville. Côté partenariat, le CHR déploie le projet médical du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) Lorraine Nord dont il est l’hôpital support et célèbre ce mois de mars 2018, la première année de l’ensemble Hospitalier Civil et Militaire qui le lie à l’Hôpital d’instruction des armées (HIA) Legouest. Revue de détail

Après un retour à l’équilibre en 2013 et un excédent d’exploitation en 2014, 2015 et 2016, la capacité d’autofinancement (CAF) du CHR Metz-Thionville qui s’élève désormais à 18 M€ lui permet d’assumer la charge de la dette. La principale ressource de l’établissement étant son activité, le CHR se félicite d’une progression globale de +7,28% entre 2014 et 2017 sur le secteur MCO, avec une dimension ambulatoire particulièrement dynamique. Son taux de 51,1% en 2017 fait du CHR l’établissement public le plus performant du Grand Est. En médecine-obstétrique, le taux d’ambulatoire atteint même les 60%. Fort de ces succès, le CHR Metz-Thionville prévoit une extension de l’ambulatoire en cardiologie, notamment interventionnelle et l’adoption du principe de récupération accélérée après chirurgie en chirurgie digestive et orthopédique à l’hôpital Mercy.

Par ailleurs, le nombre de venues en consultations a fortement augmenté sur le CHR par rapport à 2016 : +5% de venues externes, soit 481 714 venues. Le CHR a accueilli 127 000 passages aux urgences, ce qui en fait l’établissement recevant le plus d’urgences de la région Grand Est, et ce, sans compter les urgences gynéco-obstétriques (23 205 passages en 2017, soit +1,5% par rapport à 2016). Enfin, l’activité du CHR en termes de naissances a encore augmenté, le CHR a ainsi accueilli 5468 nouveaux bébés en 2017.

Lire la suite

Le CHU Grenoble Alpes réinvente l’hôpital du futur @CHU_Grenoble @RESEAUCHU

logo-reseauchu

Source : Réseau CHU

Le Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes a organisé une cérémonie de pose de la première pierre de son futur Nouveau Plateau Technique : un événement emblématique de l’entrée de l’établissement public de santé grenoblois dans la nouvelle ère de la médecine des 4 P,  Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative. Un investissement de 60 millions d’euros.

Bâtir une médecine plus moderne, plus personnalisée, optimisée grâce aux technologies de pointe et aux dernières innovations. Telle est l’ambition affichée du Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes (CHUGA) qui entre aujourd’hui dans une nouvelle ère. Les grands travaux de modernisation vont considérablement transformer les différents sites du CHUGA, tant dans leur dimension architecturale que dans leur fonctionnement au quotidien. A l’image du Nouveau Plateau Technique (NPT) : un bâtiment ultra performant dédié aux urgences et aux réanimations livré fin 2019 et dont la pose de la première pierre a eu ce lieu ce vendredi 22 septembre.

« Ensemble, nous construisons aujourd’hui une nouvelle page de l’histoire du CHU Grenoble Alpes.» La phrase est signée Jacqueline Hubert, directeur général du CHUGA, à l’occasion de la cérémonie de la pose de la première pierre du Nouveau plateau Technique ce vendredi 22 septembre : un événement marquant qui s’inscrit dans le cadre de l’ambitieux chantier de modernisation de l’établissement public de santé grenoblois.

Et si d’importants travaux sont prévus jusqu’en 2023, le Centre Hospitalier Universitaire rappelle qu’il maintient l’ensemble de ses ctivités d’hospitalisation et de consultation en étant au service de toute la population de l’arc alpin, 24 h/24 et 7/7.

Lire la suite

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Plan France Médecine Génomique 2025 : c’est parti! @RESEAUCHU

logo-reseauchu

Source : CHU Réseau

Les deux premiers projets de plateformes de séquençage très haut débit sont sur les rails. Un pas important dans la mise en œuvre de ce plan national qui promeut sur 10 ans l’accès au diagnostic génétique en FranceYves Lévy président d’Aviesan, l’Alliance en charge du déploiement du plan France Médecine Génomique 2025, se félicite d’entrer, moins d’un an après sa présentation, dans une phase déjà très concrète d’avancement.

La sélection d’un jury international

Sélectionné par un jury international, deux projets ont été retenus parmi 10 qui impliquaient l’ensemble des CHU français. Il s’agit du projet SeqOIA en Ile-de-France porté par le groupement de coopération sanitaire regroupant l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, l’Institut Curie, et l’Institut Gustave Roussy, et du projet AURAGEN en région Auvergne-Rhône Alpes porté par le Groupement de coopération sanitaire (GCS) regroupant les 4 CHU de la région (les Hospices civils de Lyon et les CHU de Grenoble, de Saint-Etienne et de Clermont-Ferrand), les deux centres de lutte contre le cancer régionaux et l’Institut de cancérologie de la Loire.

Lire la suite

Le GHT des Alpes Maritimes valide sa stratégie médicale @RESEAUCHU @CHUdeNice

 

Nice.pnglogo-reseauchu

#CHU

Source : CHU réseau

Le CHU de Nice est l’établissement support du GHT des Alpes Maritimes.

Le groupement hospitalier de territoire des Alpes Maritimes (GHT 06), qui regroupe les 14 établissements publics du département, a validé son premier projet médical et soignant de territoire (PMSP).

Issu des mesures de la loi « Santé », le GHT 06 a été créé par la convention constitutive du 1er juillet 2016. Il regroupe entre autres les Centres hospitaliers de Cannes, Grasse, Antibes et Menton et le Centre hospitalier universitaire de Nice en est l’établissement support.

Une méthodologie innovante pour un projet ambitieux

Lire la suite

Lyon réduit son déficit de 75 % *

Hospices Civils de Lyon
, jeudi 17 mars 2011.


Meilleure valorisation des séjours, réorganisation des services et des pôles, amélioration de la performance des blocs opératoires et des services d’urgences, optimisation des achats… Ces différentes mesures ont dopé les performances des Hospices Civils de Lyon qui affichent des résultats financiers encourageants : leur déficit consolidé 2010 a été ramené à -21,5 M€ contre -42,2 M€ prévus au budget…

Lire l’article complet sur Réseau CHU


 

 

Contact presse
Cécile Duthyer : 04 72 40 72 51

Cecile.duthyer@chu-lyon.fr