Archives du blog

Déploiement du permis d’expérimenter : découvrez les acteurs de l’immobilier qui s’engagent @Min_Territoires #Mipim2019

Source : Ministère de la cohésion des territoires

Lors du Mipim, le ministre de la Ville et du Logement a signé un Appel à Manifestation d’intérêt aux côtés des foncières, des EPA, et des promoteurs. Celui-ci repose sur l’accompagnement des acteurs par l’administration et ses établissements publics et un soutien financier à l’ingénierie dans le cadre du permis d’expérimenter. Qui sont les acteurs engagés ?

Résultat de recherche d'images pour "ministere cohesion territoire"

Depuis mars une ordonnance et son décret d’application autorisent désormais les maîtres d’ouvrage à proposer des solutions innovantes en matière de construction, différentes de celles jusqu’alors imposées par le code de la construction, sous réserve de démontrer l’équivalence des solutions proposées avec les règles existantes. C’est le permis d’expérimenter.

Sur tous les champs d’intervention de la réglementation de la construction – sécurité, accessibilité, santé, thermique, … – le gouvernement et les professionnels ont fait le constat que beaucoup de règles prescrivaient un moyen unique pour construire et rénover les villes et territoires, parfois inadapté à l’évolution des techniques et des besoins des français. Elle empêche que des innovations, qui rempliraient les mêmes fonctions, puissent être utilisées. Avec cet appel à manifestation, l’administration devient une administration de projets pour accompagner des acteurs.

Voici un aperçu des acteurs qui s’engagent :
– Covivio
– Altarea Cogedim
– Gecina
– Icade
– La FPI
– Emerige
– Nexity
– Kauffman and Broad
– …
Consulter la suite ici…

Lire également :

Numérique : Nexity continue à s’engager avec « objectif BIM 2022 » @nexity @J_Denormandie ‏ @Min_Territoires

  Source : Nexity

 Déjà signataire de la charte pour la construction numérique « objectif BIM 2022 », Nexity continue à s’engager de façon volontariste en signant aujourd’hui la charte « Bâtiments connectés, bâtiments solidaires et humains » aux côtés de Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Cohésion des territoires.

Fort de ses expertises à la fois de promoteur et de gestionnaire, aussi bien auprès des particuliers que des entreprises, Nexity s’est toujours attaché à concevoir des bâtiments performants, offrant confort au quotidien et répondant à l’évolution des usages, des modes de travail et des rythmes de vie.

« Tout le monde s’accorde sur le fait que la Ville de demain est évidemment une ville intelligente. Chez Nexity, nous considérons que cet objectif ne pourra être atteint sans une démarche qui place les usagers, habitants, salariés au cœur des réflexions. Dans une logique de cycle de lieux de vie et de vivre-ensemble. C’est pourquoi nous nous engageons pour la généralisation des bâtiments connectés, solidaires et humains. »

Jean-Philippe Ruggieri, Directeur général délégué de Nexity

Read more at https://pressroom.nexity.fr/actualites/aux-cotes-du-ministere-de-la-cohesion-des-territoires-nexity-s-engage-en-signant-la-charte-batiments-connectes-batiments-solidaires-et-humains-d934-6731a.html#MPSROMzRep6lDUYs.99

Mutation digitale : Tout savoir sur la charte « Objectif BIM 2022 »

Qu’est ce que le BIM ?
Depuis plusieurs semaines, vous entendez parler de la charte « Objectif BIM 2022 » sans réellement savoir ce qu’elle représente ? Nous vous expliquons tout aujourd’hui.

objectif BIM

Le BIM se définit comme étant la Modélisation des Informations (données) du Bâtiment, des infrastructures. Il s’agit donc de méthodes de travail utilisant une maquette numérique paramétrique en 3D, représentant digitalement les caractéristiques physiques et fonctionnelles du bâtiment ou de l’infrastructure en question. De multiples avantages s’offrent alors aux entreprises comme une meilleure qualité, ainsi que des meilleurs coûts réels.

La charte « Objectif BIM 2022 » vient alors marquer cet engagement volontaire, cet engouement de la part de l’État et des entreprises, en faveur de cette transition numérique du bâtiment. Elle a aujourd’hui été signée par une cinquantaine d’entreprises, en présence de Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires.

Afin de pouvoir répandre le BIM au sein des constructions neuves futures, une plateforme collaborative en ligne a été mise en place récemment afin d’accélérer et de propager le BIM le plus rapidement possible. Voici le lien de la plateforme : http://www.batiment-numerique.fr/plateforme-collaborative.htm

L’objectif étant de proposer sur l’ensemble des projets de construction une conception entièrement BIM à horizon 2022, tout en accélérant la transformation digitale du secteur.

A lire aussi :

 

 

 

Menace informatique : 8 clés pour élaborer une charte @ANSSI_FR

Source : ssi.gouv.fr

anssi

Face à l’augmentation croissante de la cybermenace, les entreprises (publiques ou privées) sont contraintes d’en revoir leur système d’informatique et de l’adapter au jour le jour. Déjà, il est primordial à ce qu’elles possèdent une charte d’utilisation des moyens informatiques et des outils numériques basée sur un processus clair, précis et solide. Comment peut-on y arriver ?

ANSSI, l’organisme en charge de la sécurité et de la défense des systèmes d’information, décrit huit points clés pour élaborer une charte informatique :

1- L’objectif

La charte d’utilisation des moyens informatiques a pour finalité de contribuer
à la préservation de la sécurité du système d’information de l’entité et fait de
l’utilisateur un acteur essentiel à la réalisation de cet objectif.

De façon pragmatique, elle permet d’informer l’utilisateur (bien souvent le
salarié) sur :

  • les usages permis des moyens informatiques mis à sa disposition ;
  • les règles de sécurité en vigueur ;
  • les mesures de contrôle prises par l’employeur ;
  • et les sanctions encourues par l’utilisateur.

Lire la suite

Bretagne : une Charte pour une gestion économe du foncier

Afin de promouvoir un aménagement durable du territoire, la région Bretagne a mis en place une charte visant à améliorer la maîtrise de la consommation de l’espace.

Lire la suite