Archives du blog

L’Agence nationale de la cohésion des territoires sera officiellement lancée le 1er janvier 2020 ! @CGET_gouv

Source : CGET

Annoncée par le président de la République lors de la Conférence nationale des territoires en 2017 et créée par la loi du 22 juillet 2019, l’Agence nationale de la cohésion des territoires est mise en place le 1er janvier 2020.
Née de la fusion du Commissariat général à l’égalité des territoires, d’Epareca et de l’Agence du numérique, est un nouveau partenaire pour les collectivités locales. Elle marque une transformation profonde de l’action de l’État : une action désormais plus en lien avec les collectivités territoriales pour faire réussir leurs projets de territoires.

Ses missions

L’Agence nationale de la cohésion des territoires assure d’abord un rôle de « fabrique à projets » pour permettre aux collectivités de mener à bien leurs projets.

Concrétiser les projets de territoire

L’Agence nationale de la cohésion des territoires facilite l’accès des collectivités locales aux ressources nécessaires pour concrétiser leurs projets : ingénierie technique et financière, partenariats, subventions…

S’adapter au plus près des besoins

L’Agence nationale de la cohésion des territoires prend en compte les différences entre les territoires et adapte son action à leurs besoins.

Faire face aux nouveaux défis

Transitions numérique, écologique, démographique…, l’Agence nationale de la cohésion des territoires développe des programmes d’appui innovants pour répondre, en lien avec les élus, aux nouveaux enjeux et renforcer la cohésion des territoires.

>En savoir plus

L’Agence nationale de la cohésion des territoires élit sa présidente @CGET_gouv

Source : CGET

Le premier conseil d’administration de l’Agence nationale de la cohésion des territoires s’est tenu ce 12 décembre, à Paris. Installé par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, le conseil a élu à sa présidence, Caroline Cayeux, présidente de Villes de France et maire de Beauvais (60), et à sa vice-présidence Vanik Berberian, président de l’Association des maires ruraux de France et maire de Gargilesse-Dampierre (36).

Le conseil d’administration, qui comprend 33 membres, a également procédé au vote du budget initial de 75 millions d’euros, dont sera dotée l’Agence en 2020. Au sein de ce budget initial, 10 millions seront notamment consacrés à des dépenses d’ingénierie au profit des territoires…Lire la suite

Portraits de la France et ses territoires depuis 15 ans @CGET_gouv

Source : CGET

Cette année, l’Observatoire des territoires du CGET fête ses 15 ans ! Sept rapports, dix-neuf fiches thématiques, plus de 600 indicateurs dans un outil de cartographie interactive… Créé sous la Datar et placé auprès du ministre en charge de la cohésion des territoires et des collectivités territoriales, l’Observatoire des territoires s’est enrichi, au fil du temps, de nouveaux outils numériques pour mieux partager ses données, tout en conservant sa mission d’origine, de collecte et d’analyse des données territorialisées. Retour sur quinze années de portraits des territoires français.

>En savoir plus

Action Cœur de Ville : Venez découvrir les projets au SIMI @salonsimi

Source : Ministère de la cohésion des territoires

Le salon SIMI se déroule cette année du 11 au 13 décembre, au Palais des Congrès de Paris. Venez découvrir et échanger sur les projets « Réinventons nos cœurs de Villes » au rendez-vous incontournable de l’immobilier d’entreprise, sur le stand n°E60.

Le préfet Rollon Mouchel-Blaisot, directeur du programme Action Cœur de Ville et Hélène Peskine, secrétaire permanente du Plan Urbanisme Construction Architecture, présenteront les projets de la consultation nationale « Réinventons nos cœurs de villes » lancée dans le cadre du programme Action Cœur de Ville.

Lire aussi :

Maisons France Services : la mise en place du réseau se prépare @CGET_gouv

Source : CGET

Faciliter les démarches administratives des citoyens sur tout le territoire, en priorité dans les zones rurales et les quartiers prioritaires de la politique de la ville, tel est l’objectif de France Services. Pour constituer ce réseau, le Premier ministre a émis une circulaire qui précise les modalités de refonte des actuelles 1 340 Maisons de services au public (MSAP), expose les critères exigés et les ambitions de qualité visées d’ici 2022. Les préfets ont jusqu’au 15 septembre prochain pour remettre au CGET un audit du réseau existant et un plan de montée en gamme. 

cget

Plus grande accessibilité, plus grande simplicité et qualité de service renforcée : le réseau France Services devra répondre à cette ambition. Ambition qui « s’appuie sur une refonte complète du réseau existant des Maisons de services au public, qui obtiendront le label France Services à la stricte condition de respecter les nouvelles exigences de qualité de services, et sur l’ouverture de nouvelles implantations là où sont les besoins, prioritairement dans les cantons ruraux et les quartiers prioritaires de la politique de la ville », précise le Premier ministre dans sa circulaire datée du 1er juillet dernier.

Les préfets auditent les Maisons de services au public
Le Gouvernement entend ainsi donner accès à un guichet unique rénové, enrichi et professionnalisé « qui ne se borne pas à une mise en relation avec d’autres services » mais les dispense sur place pour répondre aux besoins des Français. Dans la nouvelle configuration, les points d’accueil France Services devront donc garantir la présence d’au moins deux agents polyvalents, en permanence, et proposer une offre de services « plus exigeante et plus homogène » :
– formation, emploi et retraite,
– prévention santé,
– état civil et famille,
– justice,
– budget (impôts, surendettement, litige consommation),
– logement, mobilité et courrier.
Par ailleurs, ils devront être équipés d’un dispositif de visioconférence, d’ici 2022, pour faciliter les contacts avec les usagers.

Plus d’infos ici…

Lire aussi :