Archives du blog

#immobilier : Évolution du prix à la vente et à la location #CGEDD

Source :   CGEDD    Publication mise à jour 8 octobre 2018

Statistiques historiques :

  • sur le marché immobilier : indices de prix de vente et de loyer des maisons et des appartements, nombre et valeur des ventes, crédit immobilier, dette immobilière et pouvoir d’achat immobilier des ménages, construction, etc.,
  • et sur son environnement : revenu par ménage, taux d’intérêt, inflation, valeur des autres investissements (actions, obligations, or), nombre de ménages, etc.,
  • y compris quelques comparaisons internationales (principalement avec les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne),
  • présentées dans une perspective à long terme et rapportées à quelques tendances longues.

1. Evolution du marché immobilier : actualisations à 2018
2. Prix, loyers, montant et nombre des ventes immobilières sur le long terme : présentations, notes de fond et séries longues
3. Le marché immobilier d’habitation : notes et articles divers


 

1. Evolution du marché immobilier : actualisations à 2018

Actualisations mensuelles ou trimestrielles des documents permanents figurant plus loin, y compris de ces présentations sur le prix des logements sur le long terme.

1.1. Graphiques sur le marché immobilier et son environnement depuis 1800

'Courbe de Friggit' ou 'tunnel de Friggit' 2018Ces graphiques représentent l’évolution sur longue période du nombre et du prix des ventes de maisons et d’appartements anciens, des loyers, de l’inflation, du revenu par ménage, des taux d’intérêt, du crédit immobilier, de la dette immobilière des ménages, du pouvoir d’achat immobilier, de la construction de logements, du nombre de ménages et du prix des actions, ainsi qu’une comparaison de l’évolution du prix des logements en France, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne et aux Pays-Bas.

1.2. Indices du prix des logements et des loyers publiés par l’INSEE

> Lire la suite

Rénovation énergétique : le point sur les dispositifs existants ! #CGEDD @IGFrance

source : Caissedesdepots

Le but étant d’inciter les ménages à engager des travaux plus performants et les professionnels à mieux se structurer pour soutenir de telles démarches !

A travers une large palette d’aides – crédit d’impôt transition énergétique (CITE), TVA à taux réduit, éco-PTZ, programme « Habiter mieux » -, l’Etat consacre un effort financier important – de l’ordre de à 3,2 milliards d’euros en 2016 – à la rénovation énergétique des logements privés. S’y ajoute la dépense des collectivités locales, encore « mal connue », pour laquelle un recensement est en cours sous l’égide de l’Ademe. Mais mesure-t-on réellement l’efficacité de ce dispositif en particulier au regard de la feuille de route tracée par la loi de transition énergétique ? Dans un rapport rendu public ce 11 octobre, le CGEDD et l’IGF ont le mérite de poser très directement la question de la pertinence de l’approche actuelle. En effet, compte tenu du coût des dispositifs mobilisés, les résultats de la politique de soutien à la rénovation énergétique « paraissent modestes », relève le rapport. Un constat récemment partagé par le collectif « Rénovons » qui exprime ses doutes sur les moyens mis sur la table pour venir à bout des 7,4 millions de « passoires énergétiques » parmi les résidences du parc privé. A politique inchangée et malgré la trajectoire de contribution climat-énergie prévue, les économies de consommation énergétique devraient ainsi « être nettement en deçà de l’objectif sectoriel du bâtiment » (fixé par la Stratégie nationale bas-carbone à 54% de réduction des émissions de GES entre 2013 et 2028), note le rapport du CGEDD. Le rythme actuel des rénovations est là encore « très en deçà des objectifs de la loi de transition énergétique », particulièrement pour les copropriétés et les logements mis en location pourtant parmi les plus énergivores.

Mauvaise cible

Lire la suite