Archives du blog

Un projet unique en France : Centrale solaire Toulouse Oncopole @Urbasolar1 @Toulouse @TlseMetropole

Source : Toulouse Métropole

La plus grande centrale photovoltaïque française en milieu urbain est implantée sur le site de l’Oncopole. 35 000 panneaux solaires sont installés sur des terrains de l’ancienne usine AZF, une opération participant à la reconversion d’une partie du site ainsi qu’à la démarche métropolitaine en matière de transition énergétique.

La société UrbaSolar a été retenue comme partenaire pour l’investissement, la construction et l’exploitation de cette « centrale au sol ». Elle produira 20 000 MWh par an, l’équivalent de la consommation électrique de 4100 foyers, et entrera en fonction début 2020.

Une implantation technique innovante 

La centrale solaire de l’Oncopole concentre de nombreuses innovations techniques permettant d’adapter son installation à un site ayant subit une lourde dépollution et situé en bord de Garonne sur une zone inondable.
Tous creusements ont été évités, seuls des pieux ont pu être « battus » dans le sol suivant un espacement plus important que pour une centrale traditionnelle, les tables photovoltaïques ont également dû être surélevées…

…Lire la suite

Auvergne: une centrale solaire très prometteuse

Source : site ARF
La centrale solaire photovoltaïque du Lycée de Marmilhat a fêté au mois d’août sa première année de fonctionnement. Elle a en effet été installée le 19 août 2014 sur le bâtiment du Suquet du lycée agricole, à Lempdes (63).
La centrale est composée de 245 m2 de panneaux photovoltaïques et doit permettre la production d’électricité renouvelable équivalente à la consommation annuelle de 16 foyers (hors chauffage). C’est la coopérative citoyenne Combrailles Durables, en collaboration avec la Région Auvergne, qui est à l’origine du projet et qui gère l’exploitation de la centrale. Les bénévoles de la coopérative se chargent, quotidiennement, de surveiller la production et d’intervenir en cas de problème sur la centrale.
Electricité verte

Après un an de production, la centrale a livré ses premiers résultats, et ils sont encourageants. Elle a en effet produit plus d’électricité que les prévisions ne le laissaient espérer. Grâce à cette installation, la coopérative Combrailles Durables a ainsi livré près de 43 350 kwh d’électricité verte au réseau public. Pour son premier exercice, la centrale a donc rapporté à la coopérative près de 10 000 €, qui seront réinvestis dans de futurs projets étant donné que la coopérative est une structure sans but lucratif.
 
Voir l’article d’origine sur le site de la Région Auvergne