Archives du blog

SNI : L’ERAFP accroît ses investissements dans le logement @_ERAFP_ @groupesni

   Source :  SNI

En attribuant un mandat de gestion à Ampère Gestion (filiale de CDC Habitat*), l’ERAFP accroît ses investissements dans l’immobilier

Paris, le 12 février 2018 – En cohérence avec les orientations de son conseil d’administration, l’Établissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique (ERAFP) poursuit l’approfondissement et l’enrichissement de sa politique d’investissement dans les actifs immobiliers initiée il y a cinq ans en sélectionnant un gérant actif et deux dits « stand-by » pour constituer un portefeuille d’actifs immobiliers résidentiels en France.

Pour Philippe Desfossés, directeur de l’ERAFP, « l’attribution de ce marché nous offre à nouveau l’opportunité de travailler avec un des acteurs de référence de la place. C’est aussi l’occasion d’aller plus loin dans la mise en place de mécanismes de réservation pour les agents publics, sur le modèle de la convention signée en janvier 2017 entre l’ERAFP, la DGAFP et CDC Habitat ».

Fonds de pension public à destination de tous les fonctionnaires, l’ERAFP sera attentif à ce que le dispositif expérimenté en Île-de-France soit étendu aux agents des collectivités territoriales et des hôpitaux, dans l’ensemble des zones du territoire national où les loyers sont élevés au regard des revenus.

Pour Vincent Mahé, secrétaire général de CDC Habitat et président d’Ampère Gestion « ce mandat permettra d’accroître l’offre de logements abordables dans les zones tendues. Il répond pour nous à de fortes convictions : la stratégie optimale d’un gestionnaire d’épargne longue, et en particulier d’un organisme de retraite, public ou privé, doit incorporer une poche immobilière dans laquelle le résidentiel a toute sa place. Premier acteur du logement en France, CDC Habitat est heureuse de mettre son expérience au service de l’Établissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique, en lui faisant bénéficier de la rentabilité et de la résilience que cette classe d’actifs démontre à long terme ».

…lire la suite…

Michel Yahiel, Directeur des retraites à Caisse des Dépôts @CaissedesDepots

Source : Caisse des Dépôts

Le 1er février 2018, Eric Lombard, DG du groupe de la Caisse des Dépôts, a nommé Michel Yahiel en tant que Directeur des retraites et de la solidarité de la Caisse des Dépôts.

logo-caisses-des-depots

Michel Yahiel, 60 ans, est diplômé de l’IEP de Paris et ancien élève de l’ENA. Il commence sa carrière en 1982 en tant qu’adjoint au chef de l’Inspection Générale des affaires sociales (IGAS) avant de rejoindre le cabinet de la ministre des Affaires sociales comme conseiller. De 1986 à 1991, il prend la direction générale du Fonds d’Action Sociale (FAS) puis occupe les fonctions de directeur de cabinet du ministre des Affaires sociales. En 1993, il est nommé Inspecteur général des affaires sociales et exerce, en parallèle, en tant que professeur associé à la faculté de droit et de sciences économiques de Rouen. Directeur général du cabinet de conseil Bernard Brunhes International entre 1996 et 2000, il retrouve l’IGAS comme Rapporteur général de la Commission pour les simplifications administratives (COSA). En 2003 il rejoint la Ville de Paris où il occupe successivement les fonctions de directeur du développement économique et de l’emploi, puis de directeur général des ressources humaines. Il préside alors l’Association nationale des DRH. Entre 2009 et 2010, il prend la présidence de la commission santé de l’IGAS. Il est ensuite nommé délégué général de l’Association des régions de France (ARF) avant de devenir, en 2012, conseiller social du Président de la République. Depuis 2017, il occupait les fonctions de Commissaire général de France Stratégie.
Michel Yahiel sera membre des comités de direction de l’établissement public et du Groupe.

A lire aussi :

Le Groupe SNI devient CDC HABITAT @groupesni @CaissedesDepots

Le groupe SNI  change de nom et devient CDC Habitat. Ce faisant, CDC Habitat endosse un nouveau rôle au sein du groupe Caisse des Dépôts qui lui permettra de consolider l’action de la Caisse des Dépôts en matière de logement. CDC Habitat demeure une filiale de premier rang à 100 % de la Caisse des Dépôts, sous la présidence d’André Yché
Le groupe SNI devient CDC Habitat ce 1er février 2018. Cette décision, prise en commun par Éric Lombard, Directeur Général de la CDC, et André Yché, Président du Directoire de la SNI, intervient à un moment historique pour le Groupe.

« Nous avons atteint un tournant dans notre histoire, explique André Yché. Jamais notre Groupe n’a été aussi développé, jamais il n’a aussi bien réalisé ses objectifs. Si nous avons toujours cherché la rentabilité pour l’utilité sociale, le groupe SNI a néanmoins grandi dans un modèle de développement auto-centré. Nous avons pris l’initiative, avec Eric Lombard, d’adapter notre positionnement à de  nouveaux enjeux. Il va aujourd’hui s’intégrer dans une stratégie d’ensemble de la Caisse des Dépôts. »

Le groupe SNI, devenu CDC Habitat, enclenche le mouvement vers « de nouveaux territoires, avec de nouveaux moyens et de nouveaux objectifs », poursuit André Yché. « Concrètement,  les réponses que nous apportons en matière d’habitat s’intègreront dans la stratégie que porte la Caisse sur les territoires. »
Le Groupe Caisse des dépôts travaillera en effet à proposer aux autres acteurs du logement des solutions, en lien avec la volonté de restructuration du secteur HLM impulsé par le Gouvernement, dans le cadre du futur projet de loi ELAN.

« Il est temps désormais de préciser notre mission en faveur du logement d’intérêt collectif et d’étendre nos moyens, conclut André Yché. C’est ce que nous faisons, en réaffirmant notre ancrage à la Caisse des Dépôts, et en devenant CDC Habitat. »
Cette annonce a été faite en priorité au personnel et aux représentants du Groupe lors de notre convention qui s’est tenu mardi 30 janvier 2018, au Théâtre Mogador, à Paris

3 nouvelles nominations à la @CaissedesDepots @Eric_R_Lombard

Source : Caisse des Dépôts

Le Directeur général de la Caisse des dépôts, Eric Lombard, a réalisé 3 nouvelles nominations au sein de son groupe.
Jean-Marc Morin a été nommé conseiller auprès du directeur général, Pierre Chevalier nommé directeur juridique et fiscal du groupe, ainsi que Pauline Cornu-Thénard nommée directrice déléguée au sein de cette même direction.

logo-caisses-des-depots

Jean-Marc Morin est titulaire d’une maîtrise en droit et ancien élève de l’Ecole nationale de la magistrature. Il débute sa carrière en tant que substitut du procureur de la République de Béthune en 1980, avant de devenir juge au tribunal de grande instance de Paris. De 1990 à 1998, il rejoint le ministère du Budget, puis celui de l’Economie et des Finances, pour y exercer différentes fonctions juridiques.

Pierre Chevalier est titulaire d’une maîtrise en droit public, diplômé de l’Institut d’études judiciaires de l’Université Paris 2 et ancien élève de l’Ecole nationale de la magistrature. Il débute sa carrière en 1994 en tant que juge au tribunal de grande instance de Saint Nazaire, avant de rejoindre le ministère de la Justice.

Pauline Cornu-Thenard est titulaire d’une maîtrise de droit des affaires et d’un DESS en droit bancaire et financier de l’Université de Paris 2. Avocate au barreau de Paris, elle débute sa carrière en tant que collaboratrice au sein du département finance du cabinet Gide Loyrette Nouel, puis en 2005, elle intègre le département finance du cabinet Linklaters LLP.

En découvrir plus sur ces 3 nouvelles nominations

A lire aussi :

 

 

 

 

Programme « Action Cœur de ville » : recensement des villes éligibles @CaissedesDepots @gouvernementFR

Jacques Mézard a adressé le 10 janvier aux préfets de région une instruction relative au programme « Action Cœur de ville », leur demandant de lui adresser, « d’ici le 15 février », une liste de communes « qui [leur] semblent pouvoir relever de ce programme ».

 

 

Source : Caisse des dépôts

Jacques Mézard a annoncé le 16 janvier à l’Assemblée nationale que le programme « Action Cœur de ville » cible « un panel de 200 à 250 villes ». On sait maintenant comment celles-ci seront sélectionnées. Une instruction publiée le 17 janvier fournit en effet aux préfets de région les modalités de recensement. Avec une date butoir : le ministre de la Cohésion des territoires veut récupérer les copies d’ici le 15 février.

Jacques Mézard a mis à disposition une circulaire qui précise les modalités de recensement, en distinguant trois catégories de communes selon la maturité actuelle de leur projet de revitalisation.

L’instruction formalise les annonces du 16 janvier de Jacques Mézard à l’Assemblée nationale (voir notre article du 17 janvier 2018). Ce jour-là, le ministre de la Cohésion des territoires avait indiqué que ce programme – surnommé « Plan Mézard » – reposait sur le « volontariat » des collectivités et visait entre 200 et 250 villes.

….lire la suite…