Archives du blog

Programme Nature 2050 : déjà plus de 16 projets lancés ! #CDCBiodiversité @CaissedesDepots

Source : Caisse des Dépôts

Le 22 novembre dernier, la CDC Biodiversité a présenté les 1ers résultats de son Programme nature 2050, pour l’adaptation des territoires au changement climatique. Déjà plus de 16 projets ont été lancé en 1 an !

CDC Biodiversité

Les projets s’inscrivent dans une grande diversité de territoires naturels, agricoles et forestiers, urbains ou marins. Ils couvrent une large partie du territoire métropolitain et soutiennent les initiatives d’une pluralité d’acteurs (associations, entreprises, agriculteurs, propriétaires forestiers, collectivités).

Deux exemples :

  • la transformation de la friche industrielle anciennement occupée par Kodak à Sevran (Seine-Saint-Denis) en un îlot de biodiversité, en partenariat avec la ville de Sevran ;
  • la restauration écologique d’un écosystème côtier, la baie de l’Aiguillon (Charente-Maritime), en partenariat avec la Ligue pour la protection des oiseaux.

Dans la continuité de la COP21 et des Accords de Paris, CDC Biodiversité a mis en place fin 2016 Nature 2050, programme d’adaptation des territoires au changement climatique entièrement financé par des acteurs publics et privés*. L’engagement de CDC Biodiversité : restaurer et suivre 1 m² de territoire jusqu’en 2050 pour chaque versement volontaire de 5 €.

En savoir davantage…

A lire aussi :

 

 

 

 

Centres-ville en péril : quelles solutions ? @localtis

Source : Caisse des Dépôts et des Territoires

Le centre de nombreuses villes moyennes ou petites est aujourd’hui en déshérence. Leur reconquête passe par une stratégie globale destinée à agir tous azimuts : commerce, habitat, foncier, transport… Car, si la vacance commerciale est le phénomène le plus visible, elle n’est souvent que la conséquence de problèmes plus profonds : l’étalement urbain ou la désindustrialisation, le tout sur fond de réformes administratives douloureuses et de métropolisation…en savoir plus…

Radiographie des finances des communes @CaissedesDepots @salondesmaires

Source : Caisse des Dépôts

Échangez avec les experts et intervenants du groupe Caisse des Dépôts au 100ème Salon des Maires sur le stand hall 2.1

A l’ouverture du 100e Congrès des maires, l’Association des maires de France et la Caisse des Dépôts ont présenté une radiographie des finances des communes et des intercommunalités. L’avenir est « incertain », ont-elles noté.

Congrès des maires – La situation financière du bloc communal globalement bonne, l’investissement laminé

En dépit de la baisse drastique de la dotation globale de fonctionnement (19,5 milliards d’euros en 2016, contre 23,8 milliards d’euros en 2013), les communes et leurs groupements ont conservé une santé financière globalement bonne. Mais au prix d’une hausse des taxes et tarifs locaux, ainsi que d’une forte chute de l’investissement. C’est le constat que tirent l’Association des maires de France (AMF) et la Caisse des Dépôts dans une étude conjointe sur « l’évolution de la situation financière du bloc communal entre 2013 et 2016 » qu’elles ont présentée à la presse, ce 21 novembre, lors des premières heures du 100e Congrès des maires de France.
Dans un contexte de ras-le-bol fiscal des Français, les maires et présidents de communauté ont très peu utilisé le levier des taux. Un certain nombre ont préféré réduire ou supprimer des abattements et exonérations de fiscalité, augmenter les tarifs des services publics locaux, ou encore revenir sur la gratuité de ceux-ci. La progression des bases de fiscalité locale – du fait de la revalorisation forfaitaire votée par le Parlement, du dynamisme économique et/ou démographique, ou encore d’une action volontaire des collectivités en partenariat avec la direction générale des finances publiques – explique aussi la hausse des recettes de fiscalité locale (de 64,1 milliards d’euros en 2013 à 70,2 milliards d’euros en 2016).

Investissement : une chute de 9 milliards d’euros

Lire la suite

Réinventer Paris 2 : La SCET assurera l’AMO de l’appel à projets @SCET_Groupe @paris

scet

Avec Réinventer Paris 2, la capitale (la Ville de Paris et ses partenaires : Efidis, RIVP, Paris Habitat, SNCF, Gare et Connexions, RATP, Renault), poursuit sa démarche innovante dans la production urbaine. Cette nouvelle édition propose 34 sites en posant cette fois un défi majeur aux porteurs de projets : la mise en valeur des sous-sols parisiens.
La Scet, mandataire du groupement réunissant Egis Conseil, Ouishare et URBANOVA, assurera l’assistance à maîtrise d’ouvrage dans la mise en œuvre de l’appel à projets.
Il s’agira de révéler le potentiel de ces 34 espaces dont de nombreux présentent des volumes en sous-sols, souvent méconnus, parfois insolites. Leur mutation, par le biais de solutions innovantes et audacieuses, illustrera les capacités de créativité et d’attractivité de la cité parisienne.
La Scet s’appuiera sur des expertises pointues pour analyser les propositions dans toutes leurs dimensions : technique, environnementale et énergétique, innovation sociale et programmatique, qualité urbaine et viabilité économique.
Un vivier de plus de 50 spécialistes sera mobilisable pour éclairer les choix et les solutions.
Avec cette mission, la Scet démontre …lire l’intégralité du communiqué…

Centre-Val de Loire : 1ère région à lancer son conseil régional du numérique @CaissedesDepots @RCValdeLoire

Source : caissedesdepots.fr

Logo_groupe_Caisse_des_Dépôts.svg

 

En gestation depuis un an, le conseil régional du numérique de la région Centre-Val de Loire a tenu sa première séance le 10 novembre. En rassemblant de manière régulière des entrepreneurs et des acteurs de l’écosystème numérique régional, le Centre-Val de Loire souhaite profiter d’un regard nouveau sur ses politiques et d’une capacité d’analyse prospective sur les transformations que celles-ci devront traverser dans les prochaines années. Dans une région très rurale, qui compte plusieurs pôles numériques dynamiques avec au total 20.000 emplois dans ce secteur, le CR’Num est l’occasion de créer des routines de travail communes et d’appuyer la nouvelle stratégie régionale des usages et services numériques, qui fait la part belle à la réduction des fractures territoriales.

Le Conseil national du numérique (CNNum) a donc maintenant un petit frère : le conseil régional du numérique de la région Centre-Val de Loire, ou CR’Num, dont la première séance s’est tenue le vendredi 10 novembre. « La mise en place de cet espace de discussion fait suite aux états généraux du développement économique et de l’emploi de 2016, dont une étape avait porté sur le numérique », précise Pierre Commandeur, conseiller régional délégué à l’économie numérique. « Nous avons ensuite organisé plusieurs rencontres avec les membres pressentis du CR’Num, pour co-construire ensemble leurs futures missions ». En outre, via une plateforme de concertation en ligne, 1.500 personnes ont contribué à l’émergence d’une stratégie numérique locale à partir de la mi-2016.

Penser la transformation numérique des politiques régionales

 

…lire la suite…