Archives du blog

CAFPI, précurseur d’une nouvelle expérience client « phygitale » @galivel @Cafpipret

Source : GALIVEL

La pandémie de COVID-19 et les mesures de confinement imposées ont obligé les Français à repenser leurs modes de vie. Pour s’adapter à ces nouveautés sociales et économiques, CAFPI oriente son offre vers plus de numérique et dévoile aujourd’hui une évolution de son parcours client digital. « Ces innovations techniques vont donner une nouvelle dimension au courtage immobilier. Elles sont destinées à simplifier et accélérer les démarches parfois longues et fastidieuses des projets immobiliers de nos clients » explique Philippe Taboret, directeur général adjoint de CAFPI.

L’obtention d’un « avis » de faisabilité instantané puis d’un « certificat » de faisabilité financière

Grâce à un algorithme intelligent basé sur plus de 30 critères, les clients peuvent désormais obtenir leur « avis de faisabilité financière » instantanément sur cafpi.fr. « Cet avis permet aux acheteurs de réfléchir au financement de leur projet immobilier de manière plus précise, en quelques clics et en toute autonomie. » souligne Philippe Taboret.

Accompagnés par un courtier, les clients pourront approfondir leur projet en obtenant un « certificat de faisabilité financière ». Ce Certificat offre au futur acquéreur une idée précise de l’enveloppe allouée à son projet immobilier, mais également une preuve de sa solvabilité auprès d’un agent immobilier ou d’un particulier vendeur. Il permet également aux potentiels acheteurs de connaître leurs capacités d’emprunt et de donner au vendeur une garantie sur leurs ressources financières…

Consulter le communiqué de presse

Le COVID-19 est-il la cause exclusive du recul du nombre de crédits immobilier traités ? @galivel @Cafpipret

Source : GALIVEL

CAFPI décrypte les inquiétudes qui planent autour du coronavirus, qui ajoutées aux récents durcissements de l’accès au crédit immobilier par le Haut Conseil de Stabilité Financière et la Banque de France, risquent de ralentir le marché immobilier.

D’un côté, si les acteurs requis pour concrétiser un projet immobilier se voyaient isolés chez eux, les acheteurs se retrouveraient restreints et rencontreraient des difficultés pour trouver un interlocuteur pour visiter un bien ou préparer son financement.

Certes, aujourd’hui, le numérique permet à une grande partie des acteurs de travailler de chez eux, et offre la possibilité d’avancer de son domicile sur un dossier ou de transmettre les documents dématérialisés. En revanche, pour l’acheteur, la visite d’un bien en faisant appel à tous ses sens ou pour les acteurs financiers, la réalisation des contrats avec des contraintes de confidentialité et de sécurisation des données, requièrent des rendez-vous de visu. Ne pas traiter ces dossiers entraînerait inévitablement un retard, induisant un recul de la demande et de nombre de dossiers financés.

De l’autre côté, l’effondrement des marchés financiers pousse les investisseurs à se tourner vers la valeur sûre qu’est la pierre, qui de plus, assure un rendement important lorsqu’on le rapporte au risque pris…

Consulter le communiqué de presse

Cafpi lance son application dédiée aux professionnels de l’immobilier @Galivel @CAFPIPRET

Source: Galivel

Le volume des transactions est en constante évolution et après 2 années records, 2019 verra la barre du million de transactions dans l’ancien dépassée pour la 1ère fois. Cet attrait des français pour la pierre n’est pas nouveau, mais la hausse des prix de l’immobilier en zones tendues qui a pu être compensée en partie par les taux très bas, a incité les particuliers à se tourner vers des professionnels pour négocier le bien souhaité dans les meilleures conditions et dans les meilleurs délais.

Afin de faciliter les échanges entre acheteurs, agents immobilier et courtiers en crédits immobilier, Cafpi, le leader du marché des courtiers en crédits, annonce le lancement de Partners by Cafpi, une application dédiée aux professionnels immobilier qui leur permettra d’accompagner les acheteurs de la visite jusqu’au financement du logement et ainsi améliorer la satisfaction client.

>en savoir plus

Première hausse des taux de crédit immobilier depuis 2 ans! @SeLoger

Source : Se Loger

Si les taux de crédit immobilier restent très bas, on constate les premières hausses depuis quelques années, même si elles restent modérées. Plusieurs établissements bancaires ont également durci leurs conditions d’octroi. Un retournement du marché est-il à prévoir ? 

Des taux en légère hausse, mais uniquement pour certains profils

En novembre, le courtier Vousfinancer constate les premières remontées de taux de crédit de l’année. Ces hausses sont toutefois modérées, de 0,05 à 0,15 %, et concernent surtout les durées longues et les emprunteurs aux faibles revenus. Ces légères hausses sont d’ailleurs accompagnées par des baisses sur d’autres profils d’emprunteurs. Un constat partagé par Cafpi, qui note des taux moyens stables ou en légère hausse en fonction des durées d’emprunt. Selon le courtier, certaines banques font le choix de remonter leurs taux sur certains profils d’emprunteurs pour retrouver un peu de marge sur les crédits. En cette fin d’année, les taux moyens constatés par Vousfinancer s’établissent à 1,05 % sur 15 ans, 1,25 % sur 20 ans et…Lire la suite

Immobilier : tous les voyants sont au vert ! @Galivel

Source : Galivel 

Les taux de crédit immobilier ne cessent de baisser encore en ce mois de juillet, permettant ainsi l’accession à la propriété pour tous. En effet, le taux moyen appliqué en juin sur 20 ans était de 1,08% pour la clientèle Cafpi (0,63% sur 10 ans, 0,89% sur 15 ans et 1,26% sur 25 ans).

galivel

Tous les voyants sont au vert
Avec 0,93% négociés sur 20 ans par Cafpi pour sa clientèle en juillet, contre 0,95% un mois plus taux (0,50% sur 10 ans, 0,72% sur 15ans et 1,12% sur 25 ans), les taux n’ont jamais autant favorisé l’achat d’un bien immobilier « Les taux affichés pour ce mois de juillet sont à destination des bons profils, mais pour les très bons profils, avec une bonne épargne, des revenus stables… nous pouvons encore négocier et gagner 0,25% », indique Philippe Taboret.

Un marché de l’immobilier très dynamique
Les taux au plus bas permettent une amélioration du pouvoir d’achat des emprunteurs, et ce, quelque soit leur profil. Les primo-accédants continuent de profiter de cette baisse, tout en restant raisonnable sur leur capacité d’emprunt. « Dans la plupart des cas, ces derniers réalisent leur projet dans des zones détendues où les prix de l’immobilier restent stables et où il n’est donc pas obligatoire d’augmenter le montant de l’emprunt », précise Philippe Taboret. «Les autres accédants, qui profitent également de ces taux très avantageux, utilisent cette hausse du pouvoir d’achat pour augmenter leur enveloppe budgétaire et acheter des biens avec une plus grande surface, ou plus proche des centres villes » poursuit-il. Autre facteur important, alors que le marché de l’ancien est en bonne santé depuis quelques années déjà, le marché de l’immobilier neuf observe un redémarrage. Entre mars à mai 2019, les autorisations de construction de logements ont augmenté de 3,8%, signe d’une reprise du marché de l’immobilier neuf.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :