Archives du blog

Foncière des Régions révèle son 1er espace de Coworking ! @fonciereregions @Euromed_MRS

Source : Foncière des régions

La Foncière des Régions, en partenariat avec Crédit Agricole Assurances, dévoile son 1er espace de Coworking, à l’Euromed Center de Marseille.

Logo_of_Foncière_des_Régions_2007

Foncière des Régions et Crédit Agricole Assurances achèvent en cette fin d’année l’opération Euromed Center à Marseille. Ce nouveau quartier, véritable morceau de ville, allie bureaux, espaces de coworking, hôtel, services, loisirs, commerces et espaces verts sur près de 70 000 m². Par le caractère inédit de sa programmation et la qualité de ses espaces aujourd’hui intégralement loués, Euromed Center vient renforcer l’attractivité et le rayonnement de la métropole marseillaise.

48 000 m² de bureaux prime plébiscités par les acteurs publics et privés

Les 4 immeubles de bureaux du programme ont su séduire les utilisateurs : Astrolabe (14 500 m²) livré en 2015 est intégralement loué ; Calypso (9 800 m²) achevé mi-2016 est occupé à 93% ; et les deux derniers immeubles Hermione (10 600 m²) et Floréal (13 700 m²) ont été vendus à la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui les occupera dans leur totalité. Tivoli Capital et CBRE sont intervenus dans cette dernière transaction.

Euromed Centrer concentre ainsi une grande variété d’utilisateurs, de toutes tailles, publics et privés, tous séduits par la qualité du projet, sa localisation, sa performance, tant technique qu’environnementale, et son esprit de campus urbain.

Lire la suite…

Dans un même domaine :

Foncière Quadral dévoile sa stratégie de développement ! @QuadralTransac

Source : Quadral

Le groupe Quadral est historiquement un groupe de services, lesquels représentent aujourd’hui environ 250 collaborateurs et un CA de 25 M€. Deux sociétés complètent cette dimension de services : Quadral Promotion et Foncière Quadral, qui représentent environ 20 M€ de CA annuel (CA consolidé 2016 du groupe Quadral : 46 M€).

QUADRAL logo

Créée il y a une dizaine d’années, la foncière de Quadral a au départ porté des actifs résidentiels destinés à une revente rapide. Ensuite le Groupe Quadral a utilisé cette structure pour acquérir une partie des bureaux utilisés pour l’exploitation, avant d’engager plus récemment une politique d’acquisition de bureaux en régions pour divers utilisateurs.

Aujourd’hui, la vocation de Foncière Quadral est l’investissement en bureaux, et accessoirement en commerces, le résidentiel étant progressivement cédé.

En savoir davantage…

A lire également :

 

 

.@AG2RLAMONDIALE et #Eramet signent un bail sur l’immeuble de bureaux 10 Grenelle

logo_ag2r_mondiale

@AG2RLAMONDIALE

Source : AG2R La Mondiale

AG2R LA MONDIALE et ERAMET, leader mondial des métaux d’alliages et de la métallurgie haut de gamme, ont signé un bail portant sur l’immeuble de bureaux. Le site hébergera, courant 2018, le futur siège social du groupe et accueillera 350 collaborateurs sur plus de 6 000 m2.

Situé au n°10 boulevard de Grenelle, dans le 15e arrondissement de Paris, l’ensemble immobilier, dont AG2R LA MONDIALE est propriétaire depuis 1983, a fait l’objet d’un important programme de restructuration, signée Braun + Associés Architectes.

Inauguré au mois de juillet, il offre désormais 30 000 m2 de surface utile et répond aux meilleurs standards environnementaux actuels (certifications HQE Bâtiment Tertiaire Neuf niveau exceptionnel, LEED niveau Gold et BREEAM niveau exceptionnel, label BBC Rénovation Effinergie). Lire la suite de l’article

Foncière Quadral poursuit ses investissements 2017 @QuadralTransac

Source : Quadral

QUADRAL logo

Foncière Quadral, société foncière du groupe Quadral, poursuit ses investissements 2017 en annonçant l’acquisition, auprès de la SAS Découverte représentée par Cleaveland, d’un immeuble de bureaux situé au Pecq. L’investissement, s’inscrit dans la stratégie de développement du patrimoine tertiaire de Foncière Quadral.
Cet immeuble déploie une surface de 8 294 m² sur un bâtiment de quatre étages. Loué à 75 % sur la base de baux commerciaux classiques avec une durée résiduelle moyenne de baux de plus de 5 ans.
La gestion de cet immeuble a été confiée à Quadral Property, filiale du groupe Quadral en charge de la gestion immobilière et technique pour le compte des bailleurs institutionnels.
L’acquéreur a été conseillé et accompagné par Maitre Benjamin Jacquin et Maitre Virginie Lampone (Etude 51 Montaigne)

 

Comment faire des logements (pleins) avec des bureaux (vides) ? @_GEFILS

« article de Libération  du 8 novembre 2017  paru dans l’E-Hebdo du 10 novembre (revue de presse du Logement social par GEFILS) »

Des professionnels, propriétaires de bureaux, proposent des solutions fiscales et réglementaires pour modifier l’utilisation des immeubles. Une vieille demande qui venait, jusqu’à pré-sent, des associations du droit au logement.
On n’entend pas souvent des marchands de bureaux parler logement. Pourtant, ce sont eux qui ont présenté ce mercredi leurs propositions pour «faciliter la transformation de bureaux en logements». D’habitude, ce genre de demande est formulée par les associations de défense des locataires. Là, Xavier Lépine, président du directoire de La Française, un important gestionnaire d’actifs immobiliers tertiaires, a mené le groupe de travail réuni par Paris Ile-de-France capitale économique sur le sujet. Dans cette petite cohorte, on trouve des représentants de grosses boutiques de la fabrication urbaine, comme Bouygues, EDF, Vinci, Unibail, Spie Batignolles… «On ne va pas transformer cinq millions de mètres carrés vides en cinq millions de mètres carrés de logement d’un coup, mais ça pourrait aller assez vite», estime Xavier Lépine. Cinq millions de mètres carrés égalent 70 000 logements. La production d’une année.
Comment faire ? Le groupe de travail demande aux pouvoirs publics de commencer par remettre à plat la fiscalité. Et cesser de pénaliser l’ancien. «Aujourd’hui, les dispositifs fiscaux type Pinel ne concernent que le neuf. Le neuf réalisé dans du vieux n’est pas concerné, explique Lé-pine. C’est pareil pour la TVA : elle à 5% dans le neuf et à 10% dans la rénovation de l’ancien. Pourquoi le même coup de pioche est-il taxé à 5% dans un cas et à 10% dans l’autre ?»   …lire la suite sur www.gefils