Archives du blog

Le projet de territoire intelligent d’Angers @Angers

Source : smart city 

EDF, Vinci, Engie et Bouygues. Depuis mi-mars, on connaît les quatre candidats en lice pour le projet de territoire intelligent lancé par Angers Loire Métropole et la Ville d’Angers. Des poids lourds de l’immobilier et de l’énergie donc, pour un marché public global de 120 millions d’euros sur 12 ans. Jean-Marc Verchère, adjoint à la politique de proximité, revendique une spécificité angevine dans cette démarche, tout en puisant de l’inspiration du côté Dijon notamment.

Dans le combat d’Angers pour le titre officieux de « territoire le plus intelligent de France », à quoi sert ce marché public global ?
Ce titre, ça n’est pas l’objectif. Simplement, notre ville a été à la pointe dans le domaine de l’électronique pendant les années 1960-70 avec Bull, Thomson, Motorola, etc. La délocalisation et la miniaturisation de l’électronique ont fait disparaître cette activité dans les années 1980-90. Mais ce savoir-faire s’est en partie retrouvé dans un tissu de PME du numérique, d’où la création de la Cité de l’objet connecté (en 2013) et l’obtention du label FrenchTech (en 2015). Nous travaillons au renouveau d’une ville longtemps endormie par sa « douceur angevine ». Sur la smart city,notre constat est qu’il ne sert à rien d’être une ville d’objets connectés si notre gestion des services et de l’espace public n’est pas transversale. On s’est beaucoup inspiré de ce qu’a fait la Ville de Dijon, mais sans tout reprendre à notre actif. On a aussi pioché des idées chez des villes en pointe dans un sous-domaine : Nantes, Lyon ou Rennes.

…lire la suite…

Étape importante dans l’extension du polder de Brest @regionBretagne @VINCIConstruc @Bouygues_C

   Source : Région Bretagne

Comme prévu, le dernier des 26 cylindres métalliques formant la nouvelle digue d’enclôture du polder vient d’être posé à seulement 4 mètres du quai EMR. Cette étape marque la fin d’un chantier maritime conduit depuis 18 mois par les équipes de Vinci, côté quai, et par celles de Bouygues, côté digue. En présence de ses partenaires, le Président Loïg Chesnais-Girard a souhaité se rendre compte, sur place, de l’avancement de ce projet dont la Région est maître d’ouvrage, alors que 6 ha, à terre, sont prêts à accueillir les premiers industriels de la filière énergies marines, début 2019.

C’est une phase importante de ce chantier gigantesque et complexe qui s’achève en cette fin 2018 :

> la structure métallique du nouveau quai EMR, longue de 400 m, est en place et sa plate-forme de 100 m de large est en cours de renforcement à l’arrière, afin d’être en mesure d’accueillir de futurs colis lourds (une fondation d’éolienne pèse 800 t). Cet ouvrage offrira au terminal industriel un accès maritime fiable et sécurisé, ainsi que des conditions logistiques exceptionnelles. C’est le groupement VINCI construction maritime et fluvial/ Vinci Terrassement/ Ménard/ SDI/ IDRA/ GTM Ouest qui a réalisé ce quai haute résistance.

 

…lire la suite…

Lancement du 1er parc d’activités labélisé Grand Paris @Bouygues_BatIDF ‏ #GrandParis

Linkcity Ile-de-France, filiale de développement immobilier de Bouygues Bâtiment Ile-de-France, en partenariat avec la SEMAVO et Portica, lance le premier parc d’activités labélisé Grand Paris de 195 000 m² à Le Thillay. Les premières signatures ont eu lieu avec Proudreed pour l’aménagement de 5 hectares et la réalisation d’un bâtiment d’activités de 6 000 m² et avec un grand compte français pour la réalisation d’un bâtiment industriel de 20 000 m².

« A Park est un parc d’activités mixtes, dédié aux échanges internationaux. Son emplacement unique au sein d’une zone francilienne hyper connectée est un atout indéniable pour tout investisseur qui recherche un produit remarquable » indique Caroline Vaubourgoin, directrice générale adjointe de Linkcity Ile-de-France.

Développé au cœur du plus important hub de transport européen, A Park est un quartier de 27 hectares situé sur la commune de Le Thillay, à proximité immédiate de l’aéroport international Paris Charles-de-Gaulle et de l’aéroport du Bourget, ainsi que des axes routiers majeurs desservant la capitale. Cet environnement dynamique et porteur en fait un emplacement stratégique rare. Il accueillera showroom, laboratoire, bureaux, locaux à destination de PME/PMI et logistique.

De plus, A Park est le premier parc d’activités à avoir reçu le label « Grand Paris ». A ce titre, il participe au développement des fonctions métropolitaines, au désenclavement des populations locales et à la valorisation des sites environnants. Projet également membre d’Aerotropolis by Roissy Dev, il contribue fortement au rayonnement et à la promotion de l’activité du pôle de Roissy.

> Télécharger le communiqué

Université d’été du Medef : Pascal Tebibel, Groupe Colas, sera présent @ptebibel @Groupe Colas #UEMedef18

Source : Université d’été du Medef

L’Université d’été du Medef se déroule cette année du 28 au 29 août 2018 sur le campus d’HEC Jouy-en-Josas. Elle fête ses 20 ans cette année !

Résultat de recherche d'images pour

A cette occasion, Pascal Tebibel, Directeur Prospective et Relations Institutionnelles du Groupe Colas, sera présent.

Pour en savoir plus sur l’évènement, cliquez ici

Autres actualités à ce sujet :

Smart cities : de l’économie du bien à l’économie du lien ? @Demain_la_Ville

   Source : Demain_la_Ville

Les smart cities peuvent-elles mettre les liens plutôt que les biens au coeur de l’expérience urbaine ? Réponses croisées de Stéphane Hugon, sociologue de l’imaginaire, co-fondateur d’Eranos, Charles-Edouard Vincent, fondateur de « Lulu dans ma rue », conciergerie digitale de quartier, et Laurent Tirot, Directeur général de Bouygues Immobilier Logement France.

La métropolisation du monde est en cours. En 2050, les deux-tiers de l’humanité vivront en ville. Les agglomérations françaises auront alors gagné 11 millions d’habitants – 3 millions pour la seule Île-de-France. Or les grandes métropoles sont faces à leurs limites : congestionnées, bruyantes, énergivores… Que l’on convoque l’imaginaire des dystopies chères à la science-fiction, et l’on se figure déjà l’extension toujours plus grande de cités tentaculaires, ou les vertiges verticaux d’édifices à la Blade Runner.

C’est en plantant ce décor d’un futur inquiétant que Bruna Busini, rédactrice en chef adjointe du Journal du Dimanche, ouvre la conférence « Mieux vivre en ville : de l’économie du bien à l’économie du lien », organisée par Bouygues Immobilier et le JDD le 9 juillet dernier à Paris. Mais cette ouverture dramatisante n’a pour but que lui opposer une vision des villes autrement désirable qui, elle, n’a rien d’une fiction.

Bruna Busini rappelle en effet que ces dernières années ont vu se multiplier les initiatives visant à rendre les villes plus accueillantes, plus sobres, plus résilientes : agriculture urbaine, végétalisation du bâti, écoquartiers, espaces partagés, autoproduction et autoconsommation de l’énergie… À l’évidence, l’expérience de l’habitat urbain évolue. Les villes se saisissent d’un devenir plus durable, plus humain, moins obsédées par l’expansion sans fin que préoccupées d’offrir une meilleure qualité de vie, partagée par tous. Et c’est la culture du lien, le rapprochement des habitants entre eux, autant qu’une meilleure connexion avec leurs quartiers, qui fait figure de dénominateur commun de leurs initiatives.

Les liens brisés des mégalopoles

…lire la suite…