Archives du blog

Le coworking casse les codes de l’immobilier tertiaire @Demain_la_Ville @Bouygues_Immo

    Source : demainlaville.com

 

Le coworking casse les codes de l’immobilier tertiaire traditionnel, et avec goût. De nombreux espaces ont déjà essaimé dans Paris, comme l’Anticafé, le Lawomatic ou le NUMA.

Le quartier de La Défense, fer de lance de trente glorieuses aujourd’hui révolues, n’échappe pas à cette dynamique et s’adapte aux besoins de flexibilité d’une nouvelle génération de travailleurs. Ils sont informaticiens, graphistes, consultants, rédacteurs ou bien encore auto-entrepreneurs ; la mutualisation des compétences ou le partage des expériences leur importe plus que le confort matériel apporté par le bureau classique, qu’ils considèrent comme désuet.

D’après une étude menée en Île-de-France par l’agence WeDoData, 92% des usagers du coworking y ont recours pour agrandir leur cercle social et 80% le font pour développer leur cercle professionnel. 75% optent pour cet environnement de travail pour augmenter leur productivité et 38% y voient un moyen de faire croître leurs bénéfices. Le montant des loyers reste aussi déterminant. Marie Varasson, journaliste au Nouvel Économiste, rappelle que « deux mètres carrés en fixe à la Défense se louent entre 600 et 800  euros [par mois] selon l’immeuble, tandis que le prix d’un poste en coworking démarre à 280  euros. »   …lire la suite…

So Mobility: une nouvelle ambition pour les déplacements en ville

  
Source : Issy-les-mx

So Mobility est un consortium réunissant des acteurs locaux référents du bâtiment, des travaux publics, du transport, des infrastructures de mobilité, de l’énergie et de la technologie, soutenu par la Ville d’Issy et le Groupe Caisse des Dépôts.

Cisco, la Caisse des Dépôts, Bouygues Immobilier, ENGIE, Transdev, Colas et la ville d’Issy vont ainsi penser et agir de concert afin d’apporter des solutions concrètes et durables pour les déplacements en ville, qui pourront être déployées ensuite à l’échelle régionale puis nationale…en savoir plus…

Sadev 94 : Réalisation d’un programme mixte de 40 000 m² à Ivry Confluences

logo_sadevSadev 94, aménageur d’Ivry Confluences, opération emblématique du sud francilien, a retenu le 17 juin dernier trois majors de la promotion immobilière pour poursuivre la compétition sur le projet de programme mixte de 40 000 m² incluant bureaux, activités, logements, équipements et commerces sur le territoire d’Ivry Confluences. Les lauréats sont : BNP Paribas Real Estate, Bouygues Immobilier et le groupement Nexity/Sodéarif.

En proposant ce travail collaboratif, Sadev 94, aménageur de villes en Val-de-Marne, invente une nouvelle façon de travailler et de concevoir un modèle de ville. Modèle qui pourrait inspirer les institutions où le développement du Grand Paris réclamerait la résolution de ces problématiques urbaines. Car vivre ensemble commence par travailler ensemble afin que l’émulation collective profite au bon fonctionnement des différentes formes urbaines et au bien-être des populations qui y vivent et y travaillent.

…En savoir plus sur le programme mixte de Sadev 94…

 

>Source : www.sadev94.fr

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google

<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Le projet IssyGrid franchit une nouvelle étape

Le 26 septembre dernier, les partenaires du consortium Issy Grid se sont réunis au centre de conférences de Microsoft pour présenter l’état d’avancement du premier smartgrid opérationnel en France.

Premier réseau d’énergie intelligent à l’échelle d’un quartier, le projet IssyGrid, piloté par Bouygues Immobilier, est déjà une réalité.
Dans le secteur résidentiel, une centaine de logements situés rue Roger Salengro et avenue Victor Cresson ont été équipés cet été de compteurs communicants. Ils permettent de recueillir en temps réel des données sur la consommation globale d’énergie et d’optimiser la gestion du réseau. Pour chaque foyer, les factures individuelles pourront être établies sur la base des consommations réelles et,  à terme, la plupart des interventions chez le client s’effectueront à distance, sans prise de rendez-vous et sans avoir besoin d’être chez soi.

Depuis cet été également, les logements du Fort numérique d’Issy ont été intégrés au projet. Ils seront progressivement équipés de systèmes de capteurs et de sous-compteurs et accueilleront les compteurs communicants d’ERDF dans les prochains mois.

Optimiser la consommation énergétique des particuliers, mais aussi des immeubles de bureaux et de l’éclairage public grâce à des lampadaires connectés

IssyGrid est doté d’un premier immeuble de bureau « smart grid  ready », la Tour Sequana, siège de Bouygues Telecom qui sera rejointe par le bâtiment EOS – siège de Microsoft -, et les candélabres du quartier Seine Ouest ont été équipés de capteurs permettant de graduer l’éclairage public en fonction de la circulation, de l’heure ou des saisons, ce qui génèrera pour la Ville d’Issy-les Moulineaux des économies substantielles sur un poste qui représente, selon l’ADEME, 40% en moyenne de la facture d’électricité d’une collectivité.

 


Aucune entreprise ne peut porter seule un projet tel qu’IssyGrid, au carrefour de l’énergie, de la ville et du numérique. C’est pourquoi le consortium réunit de grandes entreprises : Bouygues Immobilier, Alstom, Bouygues Energie et services, Bouygues Telecom, EDF, ERDF, Microsoft, Shneider Electric, Steria, Total.
Des start up locales comme Embix, Navidis, Sevil ou Ijenko ainsi que des écoles de design comme le Strate College (Sèvres) participent également au projet.

En savoir plus sur IssyGrid

Le communiqué de presse d’IssyGrid