Archives du blog

La France se mobilise pour la COP25 @Min_Ecologie

Source : Ministère de la Transition écologique et solidaire

Événement phare autour des enjeux climatiques, la 25e Conférence des Parties (COP) sur le climat se tient du 2 au 13 décembre 2019 à Madrid, sous présidence chilienne. La France est fortement mobilisée sur l’ambition et l’action climatique, en lien avec les priorités chiliennes : les océans, la biodiversité, l’adaptation, l’économie circulaire, les villes ou encore l’électromobilité.

Pour limiter les conséquences du changement climatique, le réchauffement de la planète doit être contenu sous 2°C. C’est l’engagement qui a été pris lors de la COP21 à Paris. Mais pour tenir cet objectif, les États doivent redoubler d’efforts.  Le dernier rapport du GIEC montre que la réduction des émissions de gaz à effet de serre n’est pas suffisante et que le réchauffement risque de dépasser 3°C avec des conséquences irréversibles pour l’humanité.

….Lire la suite…

Pourquoi Lyon est désignée capitale française de la biodiversité ? @Demain_la_Ville @villedelyon

Source : Demain la Ville

La métropole de Lyon est désignée capitale française de la biodiversité 2019. Une récompense qui vient souligner les efforts entrepris par la 3ème ville française en matière de gestion des arbres et des eaux pluviales. Un exemple à suivre en matière de ville durable ?

La question de la biodiversité est majeure dans le développement des villes durables. Une question qui doit se gérer aux frontières de la ville – avec l’idée de réduire au maximum l’étalement urbain et l’artificialisation des sols – ainsi qu’à l’intérieur de celles-ci, puisque la nature en ville augmente la résilience des zones urbaines face aux changements du climat. La métropole de Lyon, désignée “capitale française de la biodiversité 2019” pourrait faire figure d’exemple à suivre en la matière…Lire la suite

Lire aussi :

Domofrance et ses collaborateurs, accélérateurs de lien social et de biodiversité ! @domofrance @ActionLogement

Source : Domofrance

Certifiée ISO 50001 depuis 2016 pour son management de l’énergie, Domofrance est engagée dans le développement d’actions autour du lien entre l’écologie et l’habitat.

Lors de la Semaine du Développement Durable en juin, tous les collaborateurs de Domofrance ont été sensibilisés à la démarche énergétique de l’entreprise. A cette occasion, un quizz solidaire a été mis en place, chaque bonne réponse représentant 1 € reversé à des associations. 3 000 € ont pu être récoltés…En savoir plus

Lire aussi :

La Métropole de Lyon est la nouvelle « Capitale française de la Biodiversité » @grandlyon

Source : Grand Lyon

La Métropole de Lyon vient d’être élue « Capitale française de la Biodiversité 2019 » lors de la 9e édition du concours organisé par l’Agence française pour la biodiversité. Une distinction qui récompense le travail mené par la collectivité depuis plusieurs années pour lutter contre le réchauffement climatique.

La Métropole de Lyon associe depuis plusieurs années son travail sur le climat à celui sur la place de l’arbre, de l’eau et de la nature sur son territoire. Dans son plan Climat et dans son document de planification urbaine (le PLU-H), elle fixe des objectifs ambitieux d’augmentation des surfaces d’espaces publics et privés ombragées par les arbres : c’est une des manières de répondre au défi déjà bien réel des îlots de chaleur urbains. Des arbres qui seront plantés massivement, grâce à la mobilisation de plus de 120 acteurs publics, privés et associatifs réunis au sein de la Charte de l’Arbre. A horizon 2030, 300 000 arbres supplémentaires devraient permettre de faire passer la part du territoire ombragé de 27% à 30%.

>>Consulter le communiqué de presse

Lire aussi :

CHU et développement durable : focus sur les dernières initiatives inspirantes @RESEAUCHU

Source : Réseau CHU

Biodiversité, écologie, énergie renouvelable… Les CHU deviennent de plus en plus responsables en matière d’environnement, les poussant ainsi à prendre des initiatives majeures en terme de développement durable. Mais alors, quelles sont les dernières initiatives écologiques prises par les CHU ? Quels sont les CHU responsables ? 

logo-reseauchu

Développement durable : avec l’opération « Green bloc », Strasbourg donne l’exemple
27 kg de déchets soit l’équivalent de la quantité produite par une famille de 4 personnes en une semaine, voilà ce que génère en moyenne une opération chirurgicale. A eux seuls, les blocs représentent 30% des déchets émis par les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Forts de ce constat, deux médecins anesthésistes sont passés à l’action, entraînant les équipes des blocs opératoires du Nouvel Hôpital civil et de chirurgie pédiatrique du CHU ainsi que celles de l’Institut Hospitalo-Universitaire dans la dynamique vertueuse de protection de la planète.

Climatisation par l’eau de mer, le CHU de La Réunion pionnier
En passe de devenir une référence internationale en matière de climatisation écologique, le CHU de La Réunion va accueillir la technologie innovante de climatisation par l’eau de mer appelée SWAC (Sea Water Air Conditioning) sur son site de Saint-Pierre. Un projet unique au monde par sa taille et son utilité environnementale avec à la clé une réduction substantielle de la consommation électrique, à hauteur de 90% soit 10GWh par an, l’équivalent de la consommation d’une commune de 6 000 habitants et des économies sur les coûts de gestion du froid d’au moins 10%. La mise en service est prévue pour 2023, pour une durée contractuelle de 20 ans. L’investissement représente un montant de 45 M€, cofinancé par le fonds européen de développement régional (FEDER) et l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) .

Nancy, pionnier en biodiversité thérapeutique
Le jardin « art, mémoire et vie » du CHRU de Nancy, jardin thérapeutique unique en son genre en France, confirme son caractère innovant et sa spécificité d’espace de recherche sur les relations nature/santé, en s’engageant dans la biodiversité au service des patients et des citoyens. Nature, art et culture sont rassemblés dans cette parenthèse bucolique, ouverte en cœur de ville depuis 2010. Oasis de verdure et de sérénité pour les patients atteints de maladies neurodégénératives ou en séjours palliatifs, le jardin sert également de terrain d’études et d’observations scientifiques menées sous l’égide du Dr Thérèse Jonveaux, neurologue. Avec le Dr Reinhard Fescharek, elle a imaginé ce nouveau concept qui inspire de nouvelles initiatives, au-delà des frontières hexagonales. Cette première en France confère au CHRU de Nancy et, à travers lui, au Sud Lorrain, un esprit pionnier et innovant dans la sauvegarde de l’environnement au service du plus grand nombre.

Plus d’infos ici…

Lire également :