Archives du blog

Nexity déploie son « plan BIM » à l’ensemble de ses filiales @nexity

Source : Nexity

Nexity déploie le BIM sur l’ensemble de sa plateforme de services à l’immobilier. Chaque métier du Groupe et notamment toutes les filiales de promotion, s’engagent dans la mise en place du BIM sur au moins une opération durant la période 2020-2021. Nexity vise ainsi le 100% BIM en 2022, dans la droite ligne du Plan de Transition Numérique du Bâtiment lancé par le gouvernement.

Afin d’atteindre le 100% BIM en 2022, Nexity consacre la période 2020-2021 à la maîtrise progressive de la méthode BIM et des équilibres économiques qui en découlent, grâce à des opérations développées sur des opérations pilotes en BIM dans chaque filiale, et afin que tous les Clients du Groupe tirent les bénéfices de cette technologie : Particulier, Entreprise et Collectivité. Car, en construisant mieux et en anticipant davantage d’aléas, le BIM permettra de renforcer la qualité, de réduire l’empreinte environnementale des programmes et de répercuter les gains dans l’accessibilité prix des logements…

…Lire la suite

La RIVP et le CSTB, partenaires de l’ #innovation @_RIVP_ @cstb_fr

Source  : RIVP

Afin de favoriser le processus d’innovation de ses partenaires, le CSTB a installé en 2017 un incubateur de start-ups, le CSTB’Lab dont l’objectif est de mettre en place un écosystème d’accompagnement aux jeunes entreprises innovantes du secteur du bâtiment et de la construction.

De son côté, la RIVP soutient l’innovation depuis plusieurs années, avec notamment près de 200 000 m² de plateformes dédiées. La RIVP est ainsi devenue en quelques années l’opérateur immobilier de référence pour l’Arc de l’Innovation. En parallèle, la RIVP multiplie ses efforts tant dans le domaine de la construction, de la réhabilitation que celui de l’entretien et la gestion du bâti afin de privilégier des méthodes, des dispositifs techniques et des matériaux innovants.

C’est dans cet esprit que la RIVP a noué un partenariat avec le CSTB, pour favoriser l’innovation au sein de l’entreprise et proposer un terrain d’expérimentation aux start-ups pour tester et consolider leurs solutions…

…En savoir plus sur ce partenariat

Les smart cities ne se résument pas à la tech – Interview Projex

   Source : Projex

 

Antoine Grolin Directeur Groupe, a participé à la Table Ronde organisée par HEI (Hautes Ecoles d’Ingénieurs) de Lille le samedi 13 octobre dernier sur la grande thématique des smart cities

Conseil, Environnement, BIM, Synthèse, Nouvelles Technologies Acteur français reconnu du secteur de l’ingénierie depuis 25 ans, le GROUPE PROJEX accompagne ses clients dans leur transition vers des bâtiments et des quartiers plus intelligents Bien placé pour mesurer l’émergence des thématiques liées aux smart cities notre directeur Antoine Grolin explique pourquoi le mouvement ne peut que prendre de l’ampleur ces prochaines années

Pourquoi les thématiques associées aux smart cities ont elles commencé à s’imposer ces dernières années ?

L’augmentation des prix de l’énergie depuis 2000 a conduit à un renforcement progressif des réglementations, notamment en matière thermique Nos clients se sont rendus compte que le type d’énergie qu’ils utilisaient avait de l’importance et nous avons commencé à leur proposer des études pour leur soumettre le mix le plus convaincant, que ce soit sur le plan des investissements ou sur celui des coûts de consommation Un autre élément a joué le réchauffement climatique et la prise de conscience environnementale Le processus de mutation des bâtiments vers l’excellence énergétique s’est petit à petit accéléré au point que depuis 2010 nous sommes capables de construire des bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment Dans les Hauts de France, l’implication de Jérémy Rifkin a ensuite été déterminante Le fait d’appliquer ses théories sur la troisième révolution industrielle dans la région, dans le cadre de la démarche Rev 3 a mis en lumière la possibilité d’exploiter ces bâtiments
excédentaires en énergie pour alimenter les autres Ce processus de partage intelligent est indissociable de la notion de smart city

Des villes intelligentes, cela signifie t il automatiquement de mettre de la technologie partout ?

> Lire l’intégralité

6e édition du BIM D’Or : Eiffage grand gagnant @eiffage

Source : Eiffage

Organisé par le Moniteur et les Cahiers techniques du bâtiment, le BIM d’Or récompense les meilleurs projets menés à l’aide de la maquette numérique selon deux niveaux : des BIM d’argent par catégorie de projet et 1 unique BIM d’or toute catégorie.

Le panel 2019 a été remis mardi 24 septembre. Une soirée pleine de succès pour Eiffage puisque les équipes d’Eiffage Immobilier et d’Eiffage Construction sont les lauréats 2019 du BIM d’or pour la tour Hypérion de Bordeaux et Eiffage Aménagement remporte le BIM d’argent dans la catégorie « City information modeling (CIM) » pour son projet d’aménagement La Vallée dans la ZAC de Chatenay-Malabry Parc de l’Ecole Centrale. 

En savoir plus

BIM et maquette numérique au service de la qualité des logements @vinciimmobilier

Source : Vinci Immobilier

La digitalisation imprègne de plus en plus la construction. Le BIM ou « Building Information Modeling » en est l’exemple parfait. Derrière cet acronyme anglo-saxon, se cache un nouveau processus de travail pour les acteurs de la construction. Il repose sur une maquette numérique, contenant des données intelligentes et structurées pour concevoir ou entretenir un bâtiment.

Le BIM désigne à la fois un processus métier et un logiciel d’intégration, de génération et d’exploitation de données. Il permet de concevoir, construire et exploiter (entretien, réparation et modification) un bâtiment lors de son cycle de vie. Le BIM offre des avantages quasi illimités : gains qualitatifs, rapidité dans la réalisation des constructions et meilleures conditions d’entretien des ouvrages. Le BIM pourrait bientôt devenir l’ingrédient nécessaire de tous les projets de construction, logements compris.

Dans un processus BIM, chaque acteur de la construction (constructeur, architecte, ingénieur, entrepreneur…) crée, renseigne et utilise cette maquette, et en tire les informations dont il a besoin pour son métier. En retour, il alimente la maquette de nouvelles informations pour aboutir à un objet virtuel renseigné. Ce dernier est représentatif de la construction, de ses caractéristiques techniques, de ses performances et de ses comportements (résistance au feu, par exemple)…En savoir plus…