Archives du blog

Immobilier d’entreprise : focus sur le 1er trimestre 2019 @Galivel @knightfrank

Source : Galivel

Knight Frank, spécialiste de l’immobilier d’entreprise, a fait le bilan du marché de l’investissement immobilier au 1er trimestre 2019. Au total, 3,8 milliards d’euros ont été investis en France au 1er trimestre 2019, représentant une baisse de 8 % sur un an, mais une hausse de 35 % par rapport à la moyenne de chaque 1er trimestre depuis 10 ans. 

Knight-Frank-Logo

Bureaux : la périphérie se distingue
2,45 milliards d’euros ont été investis sur le marché français des bureaux au 1er trimestre 2019, soit une baisse de 20 % par rapport à la même période l’an passé et 65 % de l’ensemble des montants engagés depuis janvier. Contrairement au 1er trimestre 2018, et en dépit d’une légère augmentation du nombre de transactions de plus de 100 millions d’euros (11, contre 10 au 1er trimestre 2018), aucun méga-deal n’a été enregistré. Les résultats du marché de Paris intra-muros s’en ressentent : malgré quelques belles opérations (le « 40 rue du Louvre » acquis par UNION INVESTMENT, le « 37-39 avenue Trudaine » cédé à AMUNDI, etc.), seuls 800 millions d’euros ont été investis dans la capitale au 1er trimestre 2019 contre 1,85 milliard un an auparavant. Le recul devrait être moins prononcé à la fin du 2e trimestre en raison de la finalisation attendue de la cession à SWISS LIFE, pour 1,7 milliard d’euros, d’un portefeuille de 28 actifs appartenant à TERREÏS.

Commerces : meilleur démarrage depuis 2016
Si les bureaux ont moins bien démarré l’année qu’en 2018, tel n’est pas du marché de l’immobilier industriel, dont les volumes ont progressé de 24 % sur un an au 1er trimestre 2019. Ce dynamisme prolonge une fin d’année 2018 déjà très animée et marquée par plusieurs grandes transactions, comme la cession à COLONY CAPITAL d’un portefeuille EDF ou l’acquisition par MORGAN STANLEY du portefeuille LOG’S.

Investisseurs étrangers : part en hausse, mais volume équivalent
Les sommes engagées en France par des investisseurs étrangers totalisent 1,7 milliard d’euros depuis janvier. Stable sur un an, ce volume représente 45 % des montants investis dans l’Hexagone au 1er trimestre 2019 contre 41 % à la même période l’an passé.
Plus d’informations ici…

Lire aussi :

Réseau SCET : retour sur les temps forts de 2018 ! @SCET_Groupe

Source : Scet Groupe

Découvrez la rétrospective de l’année 2018 du Réseau SCET qui recense tous les moments forts de l’année écoulée. 

scet cdc

Événements : 
Congrès USH :
Présence de la SCET sur le stand de la Banque des Territoires. A cette occasion  Habitat Audois et le Cottage social des Flandres ont renouvelé leur confiance dans les services du Réseau.

Congrès des Epl :
Stéphane Keïta, Président Directeur Général de la SCET réunissait près de 200 Présidents et Directeurs d’Entreprises publiques locales à l’occasion du dîner du Congrès des EPL. Il a évoqué les transformations majeures à l’œuvre sur les territoires et la modification en profondeur du contexte d’intervention des collectivités, de leurs opérateurs, et par conséquent, de la SCET.

Forum des Projets urbains
En tant que partenaire de événement, la SCET a apporté son expertise et regard sur deux sujets au centre des problématiques actuelles :
– Les conséquences opérationnelles de la loi Elan pour les aménageurs et l’intérêt de se saisir des nouveaux outils proposés: le PPA, la GOU et l’ORT.
– Un atelier sur la question de l’intervention sur le foncier commercial pour lutter contre la dévitalisation des centres villes, préoccupation majeure des territoires.

Loi Elan :
– Les rencontres des décideurs du logement social
— 3e édition : Au programme de la troisième édition des rencontres, les grands défis posés par la réforme du logement (loi des finances, projet de loi ELAN, décrets attendus) et illustration au travers de cas concrets et témoignages.
— 4e édition : La quatrième édition des rencontres des décideurs du logement social  était quant à elle, consacrée aux conséquences de la loi ELAN pour le logement social: positionnement des acteurs, stratégie de regroupement…

La suite ici…

Lire également :

La BPI France dévoile son bilan d’activité 2018 @Bpifrance

Source : BPI France

La BPI France a dévoilé son bilan d’activité 2018 et annonce une année record au service du financement de l’investissement et de la croissance des PME et ETI.

Bpi france infographie 2018.PNG

Chiffres clés de 2018 :
– Année record en financement (+11%), avec 7,5 Md€ de crédits à l’investissement (+8 %) et 10,4 Md€ de financement court terme (+13 %)
– Légère baisse du financement de l’innovation à 1,2 Md€ (-10,2 %)
– Année record pour l’investissement direct dans les PME (+59 %)
– Deuxième année exceptionnelle en fonds de fonds (près d’1 Md€ souscrit dans les fonds partenaires)
– Percée des produits exports PME et ETI, et hausse de 10 % du nombre de bénéficiaires
– 80 000 entreprises financées.
– 500 entreprises en cours d’accélération dans les accélérateurs PME et ETI (+77 %)

>>> Plus d’informations en cliquant ici

Lire également :

Novaxia : quelles perspectives pour 2019 après une année record ? @novaxia_paris

Source : Novaxia

Novaxia réalise une année 2018 record en termes d’investissements, de levée de fonds, et de développement immobilier ! Découvrez le bilan de l’année 2018 avec les acquisitions et livraisons de Novaxia, ainsi que ses perspectives pour l’année à venir…

novaxia logo

1.Investissement et Levées de fonds
– 100 millions € collectés, 135 millions € investis
– 10 000 investisseurs
– 16 fonds
– Lancement de 4 nouveaux fonds

2. Le développement immobilier
– 3 livraisons, 508 lots représentants 116 millions €
– 5 démarrages travaux, 520 lots représentants 316 millions €
– 5 lancements commerciaux, 638 lots représentants 307 millions
– 9 nouveaux projets signés représentants 375 millions € qui viennent grossir le portefeuille existant pour le porter à 35 projets pour près de 2 milliards d’€
– 10 Dossiers finalistes sur les grands concours

Perspectives 2019 :

Faire de l’obsolescence une opportunité
C’était une intuition dès la création de la société. Désormais, elle est une profession de foi, partagée par l’ensemble des collaborateurs, et comprise par le marché. Sans ambiguïté, l’actif obsolète est le gisement de Novaxia.

Une forte ambition de croissance
« De la référence, nous souhaitons maintenant être leader de la transformation urbaine !
Concrètement, la mise en œuvre passera par le développement des filiales Novaxia Investissement et Novaxia Développement sur le marché, dans l’objectif de libérer les énergies de chacune. Autrement elles seront en capacité de se développer librement indépendamment l’une de l’autre… »

Consulter le dossier ici 

Lire également :

RGPD : la CNIL dresse un 1er bilan @CNIL

Source : CNIL

Cela fait depuis déjà 4 mois que le RGPD, le Règlement Général sur la Protection des Données, a été mis en application. Quel bilan pouvons-nous alors faire sur cette mise en application ?

Résultat de recherche d'images pour "cnil"

Du côté des professionnels : une appropriation progressive

– 24 500 organismes ont désigné un délégué à la protection des données (personnes physiques ou morales) ; ce qui représente 13 000 DPO contre 5 000 CIL (correspondants informatique et libertés) avant le RGPD ;
– Plus de 600 notifications de violations de données ont été reçues, concernant environ 15 millions de personnes  – soit environ 7 par jour depuis le 25 mai ;
– Un volume toujours important de demandes d’autorisation « santé » : plus d’une centaine de demandes reçues, notamment en matière de recherche.
– Une hausse significative des contacts avec les publics, notamment les professionnels : + 45% d’appels sur les 7 premiers mois de 2018 ; + 83% de consultations des FAQ en ligne ;
– 3 millions de visites sur le site de la CNIL depuis mai 2018 ;
– 150 000 téléchargements du modèle de registre simplifié proposé par la CNIL.

Du côté des particuliers : une prise de conscience inédite

Depuis le 25 mai dernier, la CNIL a reçu 3767 plaintes contre 2294 plaintes sur la même période en 2017, qui constituait déjà une année record. Cela représente une augmentation de 64% et témoigne du fait que les citoyens se sont fortement saisis du RGPD. Ceci est sans doute consécutif à un coup de projecteur médiatique important récemment sur la protection des données : RGPD, Cambridge Analytica, etc.

Du côté des autorités de protection des données : une coopération européenne opérationnelle engagée

Lire la suite du bilan de la CNIL

Lire aussi :