Archives du blog

Signature de la convention-cadre du protocole financier d’Euromediterranée 2

Jeudi 30 juin, dans les salons d’honneur de la préfecture de Région, en présence de Benoist Apparu, secrétaire d’état au logement, les partenaires publics de l’opération ont signé la convention-cadre du protocole financier de l’extension d’Euromediterranée (Euromediterranée 2)

Hugues Parant, préfet des Bouches du Rhône, préfet de la région PACA, Jean-Claude Gaudin, sénateur maire de Marseille, Eugène Caselli, Président de la Communauté Urbaine MPM, Michel Vauzelle, président de la région PACA et Jean-Noël Guérini, président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône se sont réunis pour signer cette convention-cadre qui engage l’ensemble des partenaires d’Euromediterranée sur la poursuite du projet urbain entre 2011 et 2030.

Etendu de 170 hectares au nord en 2007 par décret du premier ministre, Euromediterranée représente  480 hectares, soit la plus grande opération de rénovation urbaine en Europe. En 2009 elle a été labélisée EcoCITE suite au grenelle de l’environnement.

Guy Teissier précise que « dès sa création, l’opération d’intérêt national Euromediterranée a constitué une réponse aux enjeux du territoire, elle veut relever aujourd’hui le défi renouvelé de la métropole et de la nécessaire durabilité de ses actions de développement ».

Ce protocole financier fait suite à un concours international d’urbanisme lancé en 2008, remporté par l’équipe de François Leclerc, TER, Rémy Marciano, Jacques Sbriglio et SETEC en 2009. Lire la suite

Le Bâtiment fait de la précarité énergétique l’une de ses priorités

A  l’occasion du Congrès de la FFB, Benoist APPARU, Secrétaire d’état chargé du logement, a débattu avec les 600 congressistes des grands objectifs de politique du logement du gouvernement. Dans ce cadre, il a souligné l’importance de la performance énergétique et a signé avec Didier RIDORET, Président de la FFB, une convention de lutte contre la précarité énergétique. Cet engagement s’inscrit dans le cadre du programme piloté par l’ANAH  « Habiter mieux »Télécharger le communiqué de presse

La Fédération des EPL présente aux journées de la rénovation urbaine

Dans le cadre des Journées de la Rénovation urbaine, organisées les 14 et 15 juin par l’ANRU, la Fédération des EPL a présenté l’action déterminante des Entreprises publiques locales dans les projets de rénovation urbaine.

Ces JERU ont notamment été l’occasion pour Elisabeth Touton, présidente d’In Cité, adjointe au maire de Bordeaux et représentante de la Fédération des Epl au conseil d’administration de l’Anru, de rencontrer Maurice Leroy, ministre de la Ville, et Benoist Apparu, secrétaire d’Etat chargé du Logement afin d’évoquer les perspectives du PNRU II.

A l’occasion du débat en séance plénière sur « Investir dans les quartiers », Alain Kendirgi, directeur général de la Shema, a réaffirmé le souhait de maintenir les zones franches urbaines afin de poursuivre l’effort mené dans ces quartiers de rénovation urbaine en présentant l’ensemble des actions menées, notamment pour attirer des investisseurs privés, mais aussi en accompagnant les habitants de ces quartiers dans la création d’entreprises. Il a rappelé qu’un projet de rénovation urbaine ne connait pas de réel succès à travers une simple action sur le logement et les équipements publics, mais qu’il est réussi s’il prend en compte la mixité fonctionnelle et met l’accent sur le développement économique… Lire la suite de l’article sur le portail des EPL

Le département des hauts-de Seine signe un Contrat Local d’Engagement en faveur de la lutte contre la précarité énergétique

Patrick Devedjian, député et président du Conseil général des Hauts-deSeine, a signé le 1er juin 2011 le Contrat Local d’Engagement en faveur de la lutte contre la précarité énergétique avec Benoist Apparu, secrétaire d’état chargé du Logement, et Pierre-André Peyvel, préfet des Hauts-deSeine.

Cette signature permet de mettre en place le dispositif « Habiter Mieux » dans les Hauts-deSeine. Ce programme permettra, sous différentes conditions, d’accorder une aide pouvant atteindre 1 600€, en complément des subventions de droit commun déjà en vigueur.

Sont également signataires du Contrat : Alain-Bernard Boulanger, président de l’ADIL 92, Christiane Flouquet, directrice de l’Action Sociale Ile-de-France de la Caisse nationale d’assurance vieillesse, Daniel Biard, président de la SACICAP LOGICAP, Marc Simon, président directeur général de la SCCI ARCADE et Bertrand Goujon, président directeur général de la SACICAP AIPAL.

Précarité énergétique: très peu de prêts des Sacicap déjà accordés

NANTERRE – Très peu de prêts à taux zéro (PTZ) ont jusqu’à présent été délivrés par les Sacicap (Sociétés anonymes coopératives d’intérêt collectif pour l’accession à la propriété) pour lutter contre la précarité énergétique, a reconnu mercredi le secrétaire d’Etat au Logement, Benoist Apparu.

Très peu de prêts à taux zéro ont pour l’instant été accordés. Nous sommes vraiment en phase de démarrage, a déclaré M. Apparu à l’AFP en marge de la signature, à Nanterre, du contrat local d’engagement pour lutter contre la précarité énergétique dans les Hauts-de-Seine.

En décembre 2010, les Sacicap avaient annoncé qu’elles accorderaient 10.000 prêts par an jusqu’en 2017 pour lutter contre la précarité énergétique. Ces prêts commenceront à être délivrés à partir de la deuxième moitié de l’année, a assuré le secrétaire d’Etat.

Cinquante départements se sont engagés dans le programme Habiter mieux de lutte contre la précarité énergétique.

Doté de 1,35 milliard d’euros (500 millions d’euros de l’Etat et 600 millions de l’Agence nationale de l’habitat et 250 millions d’euros des fournisseurs d’énergie), Habiter mieux vise à sortir 300.000 ménages de la précarité énergétique en sept ans, dont 135.000 d’ici 2013.

Dans les Hauts-de-Seine, le conseil général souhaite aider à la rénovation thermique de 458 logements occupés par des propriétaires d’ici à 2013, via ce dispositif.

Les ménages pourront bénéficier d’une aide à la réalisation de travaux d’un montant de 2.100 euros (dont 500 apportés par le département) et d’une aide pour le coût d’élaboration du projet comprise entre 300 et 430 euros.

Les trois Sacipap qui ont également signé le contrat, Logicap, Acarde et Aipal, pourront également accorder des prêts à taux zéro allant de 1.600 à 10.000 euros.

La difficulté principale sera de repérer les gens qui sont en situation de précarité énergétique et d’accompagner ces familles pour qu’elles n’aient pas à se préoccuper de la paperasserie administrative, selon M. Apparu.

(©AFP / 01 juin 2011 18h09)