Archives du blog

La Loi Energie Climat accélère l’action de la Banque des Territoires en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments publics @BanqueDesTerr

Source : Banque des Territoires

La loi Energie Climat qui vient d’être promulguée va faciliter et accélérer l’ action de la Banque des Territoires en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments publics. 

Depuis novembre 2018, dans le cadre du Grand Plan d’Investissement et du Plan de rénovation énergétique des bâtiments, la Banque des Territoires, en partenariat avec la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR),  accompagne le montage de projets de rénovation énergétique des bâtiments publics, notamment via le dispositif Intracting.

Le projet de loi énergie-climat a été promulguée le 9 novembre 2019. Celui-ci facilite et accélère l’ actions de la Banque des Territoires en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments publics…En savoir plus

10 propositions sur le Parc privé locatif et sa rénovation énergétique @PlanBatiment

Source : planbatimentdurable.fr

Le groupe de travail co-piloté par Pierre Hautus, directeur général de l’Union Nationale des Propriétaires Immobiliers (UNPI) et Michel Pelenc, directeur général de la Fédération SOLIHA, Solidaires pour l’habitat, publie son rapport final « Parc locatif privé et rénovation énergétique, 10 propositions pour l’éradication des logements énergivores ». Après plusieurs mois de concertation avec les acteurs, le groupe du Plan Bâtiment Durable plaide ainsi pour une meilleure prise en compte des propriétaires bailleurs et des locataires dans la politique publique de rénovation énergétique alors que les discussions sur le PLF 2020 sont en cours au Parlement.

…lire la suite…

Plan Bâtiment Durable : la Ville de Granville signe la charte tertiaire @PlanBatiment @ville_granville

Source : Plan Bâtiment Durable

Dans le contexte de baisse à long terme des consommations d’énergie des bâtiments et d’ambition de neutralité carbone à l’horizon 2050, le Plan Bâtiment Durable a lancé une charte d’engagement volontaire pour l’efficacité énergétique et environnementale des bâtiments tertiaires publics et privés. La Ville de Granville est devenue, le 30 août, le 136ème signataire de la charte tertiaire.


En décembre 2015, à l’issue de la COP 21, les Accords de Paris ont formalisé un engagement de 196 parties prenantes (dont l’Union Européenne et la France) pour limiter le réchauffement climatique mondial à 2°C et pour faire tout ce qui serait possible pour le limiter à 1,5°C. Depuis octobre 2018, les alertes se multiplient sur la difficulté à tenir ces objectifs et sur les conséquences dramatiques à ne pas les tenir. Parmi les gros contributeurs aux modifications climatiques, les gaz à effets de serre sont émis à 40% par l’usage des bâtiments. Il est donc primordial de rénover les bâtiments existants pour contribuer significativement aux engagements des Accords de Paris.

La consommation d’énergie contribue aussi à de nombreux autres impacts négatifs sur l’environnement, directement ou indirectement : pollution, baisse de biodiversité, impact sur la santé, conflits régionaux ou internationaux, etc. Le coût croissant des énergies est enfin un motif puissant d’agir pour diminuer leur consommation. Pour toutes ces raisons, une politique globale de diminution de la consommation énergétique peut apporter des impacts positifs à moyen et long terme pour la collectivité et pour l’environnement.

Depuis juillet 2010 et la loi dite « Grenelle II », une obligation de rénovation énergétique du parc tertiaire a été posée et devait trouver sa traduction opérationnelle au sein d’un décret d’application qui n’a pas été publié immédiatement. C’est pourquoi, en 2013, c’est dans l’attente du texte organisant l’obligation légale de rénovation énergétique le Plan Bâtiment Durable a lancé une charte d’engagement volontaire pour l’efficacité énergétique et environnementale des bâtiments tertiaires publics et privés.

Cette charte propose d’anticiper l’obligation future de rénovation énergétique et a été signée par près de 140 signataires, dont un nombre croissant de collectivités territoriales comme la région Normandie. La démarche est ouverte à toutes tailles d’organismes publics et privés.

En savoir plus…

Lire également :

GPI : 9 milliards pour les logements des ménages modestes @gouvernementFR

Source : Gouvernement.fr

Le Grand plan d’investissement, mis en place fin septembre 2017, a comme principal objectif d’amplifier les investissements publics pour une action publique plus transformante et projetée sur des priorités d’avenir.

Le GPI présente 4 priorités : accélérer la transition énergétique, édifier une société de compétences, ancrer la compétitivité sur l’innovation et construire l’État de l’âge numérique

Logo_de_la_République_française_(1999).svg

1. Accélérer la transition écologique 

  • 9 milliards d’euros pour améliorer l’efficacité énergétique des logements des ménages modestes et des bâtiments publics. Les bâtiments sont en effet responsables de 20% des émissions de gaz à effet de serre ;
  • 4 milliards d’euros pour améliorer la mobilité quotidienne des Français, car les transports sont responsables du tiers des émissions de gaz à effet de serre ou de particules fines ;
  • 7 milliards d’euros pour financer la hausse de 70% de la capacité de production d’énergies renouvelables.Lire la suite de l’article

 

A lire aussi :

 

@Institutionnels                @royojm                     @AlexandraPoloce