Archives du blog

Lorient : un bateau Zéro émission

Source : site de Lorient Agglomération

Le transport maritime sans carbone

Avec la mise en service du bateau zéro émission, Lorient Agglomération réalise une première mondiale dans le domaine du transport passagers.

Embarquement sur Ar vag Tredan

Le bateau zéro émission de carbone est une innovation de taille. Innovation technologique d’abord, de la part d’une entreprise locale. C’est en effet le chantier naval STX (Lanester) qui a mis au point un procédé qui permettra à l’Ar vag Tredan (le bateau électrique, en breton), d’assurer une liaison non-stop de 6h à 20h. Grâce à des condensateurs « supercapacité », rechargeables en seulement quatre minutes, le navire n’embarquera à chaque rotation que la seule énergie nécessaire à un aller-retour sur la rade. A l’inverse, les batteries classiques nécessitent un temps de chargement long et n’offrent pas une autonomie suffisante pour le service quotidien de la rade de Lorient.

Une innovation environnementale aussi. C’est une des traductions sur le terrain de l’Agenda 21 de Lorient Agglomération qui prévoit notamment de contribuer à la réduction du réchauffement climatique, causé par le rejet de gaz à effet de serre. Avec 123 places assises, une capacité d’accueil de 150 personnes et 10 porte vélos, il répond aussi à un des autres enjeux de l’Agenda 21 avec pour objectif de développer l’usage des transports collectifs et de réduire la part de la voiture dans les déplacements.

http://api.dmcloud.net/player/pubpage/51d2c44994a6f65d14000158/5229d11994a6f63955000004/bb09d916953d4c4aa0d975bc57a9d193?wmode=transparent

Caractéristiques techniques du navire :

Longueur hors tout ► 22,10 m

Largeur ► 7,2 m

Vitesse maximale ► 10 nœuds

Tirant d’eau ► 1,5 m

Capacité ► 123 places assises/10 vélos

Propulsion ► 2 propulseurs électriques azimutaux


Pêche Pêche PêchePêche Pêche PêchePêche Pêche Pêche

Le succès des lignes maritimes

L’une des clés du succès des lignes maritimes est leur intégration au réseau urbain : le même ticket ou le même abonnement permet aux usagers des transports de l’agglomération de prendre le bateau pour se rendre de Lorient à Locmiquélic ou Port-Louis et inversement ; les bateaux offrent une fréquence d’une demi-heure, facilement mémorisable ; à l’arrivée, d’un côté comme de l’autre de la rade, un bus attend les passagers pour leur correspondance. C’est ainsi qu’il faut moins d’une demi-heure pour rejoindre le centre-ville de Lorient depuis Port-Louis. Le transrade, comme les habitués l’appellent, est donc un véritable service de transport collectif qui enregistre près de 800 000 passages par an, avec un record d’affluence lors du Festival interceltique.

Le transrade Kerzho
© Fanch Galivel