Archives du blog

Webinaire : échanges avec trois bailleurs sociaux d’île-de-France @FFBGrandParis @CCI_entreprises @polylogis @SEQENSofficiel @ActionLogement @3F_Officiel

Source : CCI Business Grand Paris

Les Rencontres Donneurs d’ordre reprennent le 7 juillet prochain avec une présentation plénière et un série d’ateliers thématiques rassemblant plusieurs bailleurs sociaux.

Cet événement dématérialisé permet aux entreprises du bâtiment d’identifier les chantiers du Grand Paris portés par ces acteurs pour 2020 et 2021, afin de préparer leurs réponses aux marchés et structurer leurs équipes en conséquence.

Cet événement est co-organisé avec l’Union des Fédérations du Bâtiment de l’Ile-de-France et les bailleurs sociaux suivants: Immobilière 3F et 3F Résidences, du Groupe 3F, Trois Moulins Habitat du Groupe Polylogiset Sequens.

Inscrivez-vous et réservez déjà la date du 7 juillet dans vos agendas !

Participation gratuite.

« Les bailleurs sociaux franciliens sont des acteurs des territoires sur lesquels les élus peuvent compter » @AORIF_

Source : AORIF

L’AORIF a lancé une campagne « Logement social en Ile-de-France IDÉES NEUVES ! » à l’occasion du Congrès Hlm 2019 et la poursuit en cette année 2020 d’élections municipales. Dans quel contexte régional cette campagne s’inscrit-elle ?

Jean-Luc Vidon : L’accès au logement est un sujet essentiel pour la vie quotidienne des Franciliennes et des Franciliens. Nous voulons rappeler que les bailleurs sociaux jouent un rôle important : 25 % des Franciliens sont logés dans le logement social, soit 3 millions de personnes.

Les élections municipales sont l’occasion de renouveler les instances dans les communes et les intercommunalités. Les bailleurs sociaux y sont particulièrement attentifs car les relations avec les collectivités sont déterminantes pour produire du logement.
Le contexte francilien est assez préoccupant avec un logement insuffisant, inabordable, et une stagnation de la production de logements sociaux. Dans une région où il faudrait construire beaucoup plus pour répondre aux besoins des 720 000 demandeurs de logement social, le soutien de de l’État a diminué, l’accès au foncier est compliqué, et les coûts de la construction augmentent. Résultat : une insuffisance de l’offre qui dure depuis de nombreuses années. Pour les ménages, il est très difficile d’accéder au logement, les situations de précarité augmentent et l’hébergement explose. Pour les locataires du logement social, les parcours résidentiels sont bloqués. En 2019, 72 000 attributions de logements ont été réalisées (-4,5% par rapport à 2018) : l’écart est considérable entre l’offre et la demande et il a tendance à augmenter…

…Lire la suite

Municipales 2020 : 10 points à savoir sur les relations entre élus et bailleurs sociaux @HabitatenRegion

Source : Habitat en Région

Le prochain scrutin des municipales est l’occasion de faire le point sur la nature des relations entre les élus et les bailleurs sociaux. Car communes et intercommunalités jouent un rôle clé en matière de construction et de gestion des logements sociaux. D’où l’intérêt de cultiver le lien avec elles afin de travailler en bonne intelligence.

1. Une responsabilité croissante des collectivités locales

Si l’État conserve un rôle important en matière de logement social, les lois de décentralisation ont donné aux collectivités locales une responsabilité croissante, décisionnelle et opérationnelle. Cela concerne surtout la commune et l’intercommunalité. Le département a aussi un rôle pour le logement de certaines populations (personnes âgées, jeunes travailleurs, etc.). De plus, il copilote avec l’État le plan départemental pour le logement des personnes défavorisée et gère le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) qui accorde des aides aux personnes ayant des difficultés à payer les dépenses de leur logement (factures, loyers, etc.). Enfin, la région est compétente pour promouvoir l’accès au logement et son amélioration. Elle soutient des actions liées à la rénovation énergétique, au logement des jeunes, à la politique foncière, etc. Son rôle est surtout financier…

Découvrir les autres points à savoir

Intelligence Artificielle dans l’immobilier – Journée d’échanges Association Apogée @actionlogement

    Source : Association Apogée

L’Association APOGÉE organise, en partenariat avec Action Logement, la Fédération Française du Bâtiment et SBA–Smart Building Alliance for Smart Cities, le mercredi 11 septembre 2019, une journée d’échange sur le thème :

« Intelligence Artificielle dans l’immobilier  Présentation des meilleures initiatives 2019 »

Cette journée s’adresse, tout particulièrement, aux maîtres d’ouvrage publics et privés, logement et tertiaire, aux gestionnaires / property managers, aux directions commerciales, aux directions techniques, aux entreprises du bâtiment, aux mainteneurs et FMeurs, aux prestataires de services, aux start-up, etc.

Avec une dimension volontairement opérationnelle, elle vous permettra de prendre connaissance de cas concrets de mise en œuvre de l’Intelligence Artificielle dans l’immobilier. Ces applications ont été retenues par APOGÉE après un appel à manifestation d’intérêt (AMI).

Ces présentations constitueront autant d’occasions d’évoquer les conditions de réussite, les problématiques de mise en œuvre, les partenariats à nouer entre acteurs et montreront les résultats tangibles qu’il est possible d’obtenir en termes de performance et de création de valeur.

Ces interventions seront complétées par des présentations de démarches d’acteurs majeurs : Action Logement, laFédération Française du BâtimentNexity et SBA.

> Programme

Inscription obligatoire avant le 4 septembre, auprès de Véronique FRICOU, APOGÉE, en nous renvoyant le bulletin d’inscription, accompagné de votre règlement (à l’ordre d’APOGÉE),
à ASSOCIATION APOGÉE – 11, boulevard Brune – 75682 PARIS Cedex 14.

Renseignements complémentaires : tél. : 01 40 44 90 64, courriel : contact1@association-apogee.fr

Loire-Atlantique : projet de rapprochement entre 3 bailleurs sociaux @Habitat_44 @silenehabitat

Source : Habitat 44

Le rapprochement des 3 bailleurs sociaux, Habitat 44, Atlantique Habitations et Silène se précise davantage. Ils souhaitent en effet constituer une organisation opérationnelle au service des habitants de Loire-Atlantique, et ainsi devenir l’acteur n°1 du logement social du département. Plus d’informations ci-dessous…

Habitat 44 Silene Atlantique Habitations

Un projet au service des politiques du logement
Le modèle économique des HLM a été fortement fragilisé avec la baisse des loyers imposée aux bailleurs sociaux dans le cadre de la Loi de Finances 2018. Parallèlement, la Loi Elan prescrit aux organismes de logement social de moins de 12 000 logements de se regrouper.
Ce rapprochement peut se faire sous plusieurs formes dont les sociétés de coordination. Pour cela, les bailleurs sont amenés à rechercher de nouvelles synergies et des complémentarités dans leurs savoir-faire, et chercher de nouveaux relais de croissance pour continuer à répondre aux politiques publiques du logement.
Dès en amont de cette loi, au début de l’année 2018, Atlantique Habitations, Habitat 44 et Silène, se sont appuyés sur la proximité de leurs valeurs et leurs modes de management très proches pour entamer des discussions autour d’un projet de coopération.

Une vision commune de leur action pour garantir des réponses adaptées aux besoins des territoires
La mission des bailleurs sociaux va bien au-delà de simplement fournir un toit. Les collaborateurs de nos organismes accompagnent au quotidien les habitants, en partenariat étroit avec l’ensemble des acteurs de la solidarité, qu’ils soient publics ou associatifs. Si les statuts et les instances de gouvernance des 3 organismes diffèrent (OPH*, ESH** ; collectivités territoriales, établissement bancaire mutualiste…) ; la complémentarité de nos implantations a favorisé l’engagement de ce rapprochement. Leurs valeurs, proches, nous rassemblent : territorialité, innovation et qualité, responsabilité sociétale et équité, accessibilité de l’habitat, proximité et lien social, management responsabilisant et participatif ; avec une envie commune de mettre leurs compétences et leurs savoir-faire au service de leurs locataires, des collectivités et des politiques locales de l’habitat.

Consulter le dossier de presse

Lire aussi :