Archives du blog

Paris aspire à plus de mixité sociale dans les quartiers @paris

       Source : drihl

 

La conférence parisienne du logement a axé sa nouvelle séance plénière tenue le 12 juillet sur la mixité sociale. Co-présidée par Isabelle Rougier, directrice régionale, et interdépartementale de l’habitat et du logement, représentant le préfet de Paris Michel Cadot, et Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris chargé du logement, de l’habitat durable et de l’hébergement d’urgence, elle a adopté dans cet objectif, des orientations stratégiques en faveur de la mixité sociale des quartiers à travers la définition d’une politique d’attribution des logements sociaux partagée et transparente.

La conférence du logement de Paris, installée en juin 2018, répond au vœu du législateur de constituer une instance commune de réflexion et de dialogue de l’ensemble des acteurs autour de la question de la politique des attributions de logements sociaux. Une idée sous-tend la création de cette instance : la transparence des politiques d’attribution de logements sociaux.

L’attractivité de Paris, combinée à la rareté du foncier, aux prix très élevés du marché immobilier et des loyers du parc privé intensifient la pression sur le parc social parisien. Face au déséquilibre entre l’offre et la demande de logement social accentué par une faible mobilité dans le parc social, la définition d’une politique d’attribution des logements sociaux partagée et transparente représente un défi majeur.

Allier collectivement le droit au logement et la mixité sociale

Le document d’orientations stratégiques adopté le 12 juillet est l’aboutissement d’un long travail collaboratif, conduit entre l’État départemental, les élus parisiens, les bailleurs sociaux, les réservataires et le monde associatif.

Un ambitieux travail collectif a été réalisé afin de trouver un équilibre entre des objectifs qui pouvaient paraître parfois contradictoires : l’accès au logement des ménages les plus fragiles et l’accompagnement social de ces ménages, la mixité sociale, la mobilité dans le parc social, l’égal accès des ménages à l’ensemble du parc, le maintien des classes moyennes dans le parc social ou encore la rénovation urbaine.

La mixité sociale est le fil conducteur de ces orientations stratégiques qui doivent s’appliquer sur un territoire aussi spécifique que celui de Paris.

…en savoir plus…

Collaboration inter-SACICAP pour la réhabilitation d’une copropriété dégradée emblématique @Groupe_Arcade @Groupe_VYV @PROCIVIS

Intervention solidaire de quatre SACICAP du réseau PROCIVIS, en soutien à une copropriété emblématique dégradée en Ile-de-France

Dans le cadre de la convention signée entre l’UES-AP et l’Etat pour la période 2018-2022, quatre SACICAP du réseau PROCIVIS – la SCCI-Arcade (Ile-de-France), la SACICAP Bourgogne Nord (Côte-d’Or et Yonne), Procivis Gironde et Procivis Les Prévoyants (Nouvelle Aquitaine) – se sont associées pour soutenir la copropriété francilienne dégradée « Les Marais » à Bobigny (93000), au travers de leurs Missions Sociales.

De gauche à droite : Jean-Pierre MOUCHARD, Directeur Général de Procivis Gironde, André LEGEARD, Directeur Général de Procivis Les Prévoyants, Suzanne CORPET, Responsable des Missions Sociales à la SCCI-Arcade, Marylène GRAFFIN, Directrice Générale de la SACICAP Bourgogne Nord, Marc SIMON, Président Directeur Général de la SCCI-Arcade.

En effet, dans le cadre d’un Programme Opérationnel Préventif d’Accompagnement des Copropriétés (POPAC), cette copropriété de 35 logements lance un programme de travaux de réhabilitation de 1 400 000 € TTC, et pour lequel elle perçoit des aides de l’ANAH, de la Région Ile-de-France et de l’EPT Est-Ensemble (collectivité), pour un montant de 1 175 485 €.

Sous l’égide de la SCCI-Arcade – SACICAP centralisatrice en charge du montage et suivi de l’opération – chaque SACICAP s’est engagée à avancer à taux zéro une partie de ces subventions, afin de permettre à la copropriété de bénéficier d’une trésorerie suffisante pour entreprendre les travaux. Elles se sont donc réparties le montant total (1 175 485 €) comme suit :

  • L’engagement de préfinancement de la SCCI-ARCADE s’élève à 599 497 € (51%).
  • L’engagement de préfinancement de la SACICAP Bourgogne Nord s’élève à 293 871 € (25%).
  • L’engagement de préfinancement de Procivis Gironde s’élève à 141 058 € (12%).
  • L’engagement de préfinancement de Procivis Les Prévoyants s’élève à 141 058 € (12%).

Le 25 juin 2019, lors de l’Assemblée Générale de l’UES-AP, les 4 SACICAP se sont ainsi alliées et ont signé la convention opérationnelle de préfinancement des subventions publiques attribuées au Syndicat des Copropriétaires et aux ménages les plus modestes.

Le circuit de signature inclut également l’opérateur OZONE, le Conseil Régional, l’EPT Est-Ensemble, le Syndic Foncia et le Conseil Syndical.

Le décaissement du préfinancement aura lieu dès le mois d’août.

La SCCI-Arcade assurera le suivi opérationnel et participera aux comités de pilotage, comités techniques et autres réunions pour s’assurer de la bonne application de la convention et de la réalisation des travaux de la copropriété, en lien avec l’Opérateur et le Syndic.

Grâce aux acomptes et soldes de subventions qui seront récupérés au cours et à la fin des travaux, chaque SACICAP conserve sa capacité d’investissement sur son territoire et sera en mesure de soutenir les copropriétés dégradées de sa propre région qui sont encore en phase de montage.

Au travers de cette collaboration inter-SACICAP pour la réhabilitation d’une copropriété dégradée emblématique, les quatre SACICAP démontrent que le réseau PROCIVIS peut intervenir de façon centralisée et solidaire pour participer de façon notable à la résorption d’une problématique régionale (ici, Ile-de-France) et qu’il met en oeuvre des opérations ambitieuses et innovantes pour atteindre les objectifs fixés par l’Etat.

Action Logement : Clésence dévoile son rapport d’activité 2018 @ActionLogement @Clesence_AL

Source : Clésence

Clésence, filiale du groupe Action Logement, est le premier opérateur de l’ex-Picardie et le 4e bailleur social des Hauts-de-France. Elle construit et gère un patrimoine locatif de 33 000 logements dans les Hauts-de-France et en Île de France.
Découvrez son rapport d’activité 2018…

Le secteur du logement social est en profonde mutation. En effet, la loi de finances pour 2018, par le mécanisme de Réduction de Loyer de Solidarité (RLS), a fortement interrogé le monde HLM sur sa capacité à préserver pour les années à venir ses investissements, tant en production neuve qu’en interventions sur le patrimoine existant.

La loi Elan apporte une certaine réponse à ces inquiétudes en imposant aux organismes HLM dont le patrimoine ne dépasse pas 12.000 logements de se regrouper afin de rationaliser leur fonctionnement. En outre, cette loi encourage fortement les bailleurs sociaux à vendre plus de logements HLM prioritairement aux occupants selon une double logique : favoriser le parcours résidentiel et reconstituer en partie les fonds propres des organismes HLM pour le maintien des investissements.

Enfin, le dispositif « Action Coeur de Ville », en partenariat avec Action Logement, a été lancé par l’Etat en mars 2018 afin d’accompagner 222 communes en proie à la désertification de leur centre-ville. C’est dans ce contexte économique et politique difficile que LA MAISON DU CIL et LOGIVAM ont décidé de s’unir pour donner naissance à CLESENCE et constituer ainsi un ensemble plus puissant capable de préserver les investissements immobiliers sur le territoire des Hauts-de-France et plus particulièrement dans l’ex-Picardie.

Consulter le rapport d’activité…

Lire aussi :

La SEMIR rejoint le GIE Grand Paris Habitat @CDC_Habitat

Source : Grand Paris Habitat

La SEMIR, société mixte immobilière de Rambouillet, a rejoint le GIE de Grand Paris Habitat le 13 juin dernier.

CDC Habitat

Cette adhésions fait suite au protocole signé le mois dernier entre la SEMIR – premier bailleur social de la ville de Rambouillet avec un patrimoine de plus de 1 000 logements – et le groupe CDC Habitat.

Avec cette cinquième adhésion de l’année, le GIE Grand Paris Habitat compte désormais onze membres, dont neuf hors groupe CDC Habitat :
– CDC Habitat Social
– CDC Habitat
– Val d’Oise Habitat
– L’OPH de Bagnolet
– Hauts-de-Seine Habitat
– L’OPH de Courbevoie
– La SEMISO
– Vilogia
– L’OPH de Villejuif
– L’OPH de Seine-et-Marne
– La SEMIR

Retrouvez aussi :

Logement social : lancement d’un dispositif de cohabitation intergénérationnelle @Paris_Habitat @ElogieSiemp @_RIVP_ ‏

Source : Paris Habitat

Paris Habitat, Élogie-Siemp, et la RIVP proposent un dispositif de cohabitation intergénérationnelle, intitulé « Un toit en partage ». Ce projet solidaire met en relation seniors disposant d’une chambre libre et étudiant·e·s souhaitant se loger à Paris. Il favorise ainsi l’accès des jeunes au logement et constitue une réponse à la sous-occupation des logements sociaux par les seniors.

Un-toit-en-partage-20190516

Un coup de pouce pour les étudiant(e)s
Loyers exorbitants, exigences financières importantes, concurrence féroce : à chaque rentrée, trouver un logement à Paris relève du parcours du combattant pour les étudiant·e·s. Afin de remédier à cette situation, de contribuer au lien social et de développer une dynamique de partage au sein de leurs résidences, les trois bailleurs sociaux, sous l’impulsion de la Ville de Paris, ont lancé il y a plus d’un an Un toit en partage. Véritable coup de pouce pour les jeunes, ce dispositif engage également les bailleurs dans la lutte contre la sous-occupation des logements habités par les seniors.

Un dispositif gagnant-gagnant : logement accessible et partage du quotidien
Le principe est simple : la personne senior qui dispose d’une chambre inoccupée dans son logement la met à disposition contre une participation mensuelle de 150 euros. Elle bénéficie en contrepartie de la présence rassurante d’un(e) étudiant(e) avec qui partager des moments conviviaux.

Des démarches simplifiées par l’accompagnement d’associations spécialisées
Il s’agit d’un simple engagement volontaire de part et d’autre, ne modifiant en rien le bail initial.
En savoir plus…

Lire aussi :