Archives du blog

L’autoconsommation collective, qu’est-ce que c’est ? @Ogic_officiel

Source : Ogic

Un bâtiment qui produit et consomme sa propre énergie ? C’est le principe de l’autoconsommation collective. A l’heure où les consommateurs sont en quête de pratiques plus vertueuses, cette démarche offre la possibilité d’une consommation d’énergie en circuit-court, ainsi que la promesse de futures économies.

L’autoconsommation consiste à consommer une partie ou l’intégralité de l’énergie que l’on produit. Cette autoconsommation est dite collective quand les parties prenantes sont liées entre elles au sein d’une personne morale : une copropriété, une association, une coopérative…

Très concrètementon parle d’autoconsommation collective lorsqu’un bâtiment, ou un groupe de bâtiments, produit de l’énergie pour la consommation de ses occupants.

Un exemple ? A Lyon, dans le quartier Confluence, nous sommes en train de construire le premier lieu de vie et de travail en autoconsommation collective. Des panneaux photovoltaïques capteront l’énergie solaire pour la redistribuer aux bureaux, commerces et habitations. A terme, jusqu’à 50% des besoins en électricité seront ainsi couverts par l’autoconsommation collective.

Pourquoi recourir à l’autoconsommation collective ?

Plurial Novilia mise sur l’autoconsommation collective @PlurialNovilia @ActionLogement

Source : Plurial Novilia

Plurial Novilia, filiale du groupe Action Logement, dévoile les contours de son projet d’expérimentation d’autoconsommation collective à Bétheny. Au-delà des expérimentations actuelles sur différents modèles d’autoconsommation sur des pavillons individuels et collectifs à Reims, le bailleur social souhaite mettre cette innovation collaborative au service d’un quartier tout entier – celui des Promenades de Damoiselle actuellement en cours d’aménagement sur la zone 1AUc du secteur Nord « Champs DulinDamoiselle ».

L’autoconsommation collective consiste à consommer et à partager sa propre production d’énergie renouvelable à l’échelle d’un logement, d’un immeuble, d’un bâtiment public, d’une entreprise ou encore d’un quartier.

C’est à Bétheny, au cœur du programme des Promenades de Damoiselle, que le dispositif sera expérimenté au niveau d’un quartier pour la première fois dans le Grand-Est. Ce projet d’aménagement et de construction a déjà été valorisé par le Grand Reims qui lui a décerné le label Grand Reims Durable le 11 octobre 2019 dernier.

>En savoir plus

Lire aussi :