Archives du blog

L’île St Denis : l’écoquartier futur village olympique des JO 2024 ! @GroupeAtland @QUARTUS

Source : Groupe Atland

Les Groupes Atland et Quartus se sont réunis pour mener un projet de grande envergure : l’Ecoquartier de l’Ile Saint-Louis ! 

Ce projet mené par Atland et Quartus se concrétise de jour en jour. L’écoquartier fluvial accueillera 300 logements d’ici 2019. Des commerces, des ateliers et 420 m² de bureaux offriront une vie de quartier dynamique à ses futurs habitants.

Ce projet se veut également écologique : les immeubles, conçus avec des matériaux respectueux de l’environnement, disposeront de récupérateurs d’eaux pluviales. Les circulations douces seront favorisées et les futurs habitants bénéficieront d’espaces communs dont des jardins potagers.

Enfin, l’écoquartier a été désigné comme futur village olympique des Jeux de Paris 2024, un véritable tremplin pour booster l’économie locale.

Découvrez-en plus !

Retrouvez aussi :

Foncière Atland : Chiffres d’affaires en progression ! @GroupeAtland

Source : Atland

Foncière Atland réalise une hausse de son chiffre d’affaires de 21% au 1er trimestre de l’année 2018.

Résultat de recherche d'images pour "fonciere atland"

Au premier trimestre 2018, le chiffre d’affaires de Foncière Atland affiche une hausse de 21% à 5,6 M€, contre 4,6 M€ au premier trimestre 2017, notamment grâce à la progression des revenus locatifs de l’activité d’investissement et à l’accélération du développement de la gestion réglementée assurée par sa filiale Voisin.

Investissement (revenus locatifs) : impact des variations de périmètre
Les revenus locatifs des actifs détenus en propre par la foncière ont augmenté de 6,5% par rapport au premier trimestre 2017, soit une progression de près de 0,1 M€. Cette progression s’explique principalement par des variations de périmètre :

– Effet plein des revenus des deux actifs loués par RLD acquis en juin 2017 (impact de 61 K€)
– Prise à bail des bâtiments livrés fin 2017 issus de la construction pour compte propre (opérations d’activité à Stains (93), au Plessis-Pâté (91) et parc commercial My-Valley à Cormeilles en Parisis (95)) pour 160 K€ de loyers générés sur le premier trimestre 2018
– Et malgré l’arbitrage en 2017 et 2018 des actifs de bureaux à Villejuif (94) et à Labège (31), dont les loyers s’étaient élevés à 183 K€ au premier trimestre 2017.

Téléchargez le communiqué de presse

Lire aussi :

Foncière ATLAND annonce des résultats 2017 en nette hausse

UNE ANNEE 2017 ACTIVE

▪ Chiffre d’affaires en hausse de 30%
▪ Résultat Net Récurrent en progression de 47%
▪ Croissance de l’ANR EPRA de 11,6%

Foncière Atland a réalisé un très bon exercice 2017, dans la continuité de son exercice précédent avec un résultat net récurrent multiplié par 1,5 à 4,4 M€ (soit 7,81 € par action) et une forte progression de son chiffre d’affaires. Grâce à ces performances, Foncière Atland confirme sa politique de distribution en proposant le versement d’un dividende de 5,25 € par action au titre de l’exercice 2017 en légère progression par rapport l’exercice précédent.

« Ces bons résultats 2017 valident la pertinence de notre stratégie et soulignent la force de notre modèle économique distinctif qui repose sur la complémentarité des métiers de l’investissement, de la construction pour compte propre et de l’Asset Management. Dans le prolongement de 2016, l’année 2017 a été active pour l’ensemble de nos métiers et plus particulièrement pour la construction pour compte propre et la gestion réglementée avec notre filiale Voisin – désormais dans le top 10 des sociétés de gestion en matière de collecte – qui poursuit son développement initié lors de son intégration, il y a deux ans. Avec des indicateurs positifs pour nos différentes activités et la qualité de nos équipes je suis particulièrement confiant sur notre capacité à maintenir un niveau de rendement récurrent à nos actionnaires » déclare Georges Rocchietta, président de Foncière Atland.
Le Conseil d’Administration de Foncière Atland a arrêté les comptes annuels 2017 le 8 mars 2018.

…lire la suite…

VOISIN entre dans le top 10 des sociétés de gestion en matière de collecte @GroupeAtland

Source :  scpi voisin

VOISIN annonce des taux de distribution de 5,35% à 5,97% pour sa gamme de trois SCPI, et fait son entrée dans le top 10 des sociétés de gestion en matière de collecte
Paris, le 8 février 2018 – VOISIN, pionnier en matière de placement immobilier collectif, annonce des résultats 2017 très positifs et anticipe près de 400 millions d’euros d’investissement en 2018. Avec une collecte en forte hausse – qui la place dans le top 10 des sociétés de gestion – et des rendements parmi les meilleurs du marché, ces résultats confortent le succès de la stratégie de développement impulsée lorsque la société a rejoint le groupe ATLAND il y a deux ans.
« Ces résultats valident la pertinence de notre stratégie. Nous enregistrons une forte croissance des volumes de collecte et des niveaux de distribution parmi les meilleurs du marché en ligne avec nos objectifs » souligne Jean-Christophe Antoine, Directeur Général de VOISIN. « En 2018, tous véhicules confondus, notre capacité d’investissement s’élèvera à près de 400 millions d’euros. Pour les SCPI, nous visons principalement des actifs de bureaux, commerces et activités, en cherchant un équilibre entre Ile-de-France et métropoles régionales. Tout en privilégiant des actifs d’une taille allant de 1 à 15 millions d’euros » rajoute-t-il.

…lire le communiqué de presse …

L’immobilier : enjeu stratégique ou contrainte pour les PME ? @GroupeAtland

L’immobilier d’entreprise, au cœur de nouvelles dynamiques se réinvente

Si les particuliers se montrent traditionnellement attachés à la pierre avec le désir de devenir propriétaire de leur propre logement ou d’investir dans le locatif, qu’en est-il des entrepreneurs français vis-à-vis de leurs locaux professionnels ? Alors que l’immobilier apparaît en moyenne comme le deuxième poste de dépenses des entreprises après la masse salariale et comme le premier actif au bilan, comment conçoivent-ils leur stratégie immobilière ? Perçoivent-ils l’immobilier comme un levier stratégique pour se développer et/ou favoriser le bien-être des collaborateurs et donc la productivité ou vivent-ils l’immobilier comme une contrainte ? Pour la première fois, une étude interroge spécifiquement les dirigeants de PME* pour dresser une photographie de leur situation immobilière avec des éléments de prospective en termes d’attentes et projets.

Attractivité des talents, émergence de nouveaux services centrés sur les besoins des salariés, montée en puissance de nouvelles pratiques (nomadisme open space, flexoffice, coworking, desk sharing, télétravail, etc.) renforcée par la vague de digitalisation qui touche tous les secteurs sont autant de facteurs qui influent sur les comportements… Les décideurs paraissent attentifs à l’évolution des nouveaux modes d’organisation. Une majorité des PME déclare avoir engagé une réflexion au sujet de l’amélioration de leurs locaux avec une attention particulière portée sur la qualité de vie au travail des collaborateurs : 62% se soucient de leur bien-être dans l’aménagement intérieur de leurs locaux et 42% de l’aménagement d’espaces de travail partagés.

…lire la suite…