Archives du blog

SCET & SPALLIAN appuient la stratégie immobilière de la CNAMTS

Source : SCET

SCET SPALLIAN

La CNMATS (Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés) a jeté son dévolu sur SCET et son partenaire SPALLIAN pour analyser les Schémas Directeurs Immobiliers Locaux et établir des préconisations pour les sites jugés prioritaires.

Avec plus de 2,3 millions de m² répartis sur 1 300 sites, le patrimoine immobilier de la CNAMTS représente l’un des principaux leviers d’optimisation des charges de l’organisme. Aussi, l’assurance maladie  et son réseau ont engagé une réflexion globale sur l’ensemble des adaptations nécessaires au patrimoine, pour mettre en œuvre un ambitieux plan d’actions d’optimisation des surfaces occupées.

La SCET, adossée à son partenaire Spallian, spécialiste de la collecte et du traitement de données, a été choisie pour analyser les schémas directeurs immobiliers locaux (SDIL) établis pour chaque site et proposer des scénarios d’optimisation qui seront discutés et arbitrés localement pour un certain nombre de sites jugés prioritaires. Cet arbitrage permettra de définir pour chaque site des Plans Immobiliers Locaux (PIL) mis en cohérence dans un Plan Immobilier National (PIN) équilibré.

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Antoine Perrin : nouveau DG de la Fehap @FEHAP_actu

 

Antoine Perrin succédera à Yves-Jean Dupuis en tant que directeur général de Fehap. Antoine Perrin, actuellement directeur général de l’association de Villepinte*, investi à la fédération comme administrateur et délégué régional pour l’Île-de-France, prendra ses nouvelles fonctions début mai.

Dominique De Wilde nommée directrice générale du CHU de Reims

Dominique De Wilde, directrice générale du CHU de Reims à compter du 2 mars 2015

Source Hospimedia

C’est officiel, Dominique De Wilde, directrice d’hôpital hors classe, est nommée directrice générale du CHU de Reims (Marne) à compter du 2 mars 2015, selon un décret paru ce 26 février au Journal officiel. Elle remplace dans cette fonction Jean-Paul Michelangeli.

Âgée de 54 ans, Dominique De Wilde est diplômée de l’Institut d’études politiques de Bordeaux en 1982. Elle obtient en 1984 un diplôme d’études approfondies en droit de la santé à Bordeaux. Et en 1985, elle termine sa formation à l’École nationale de santé publique (ex-École des hautes études en santé publique).
Elle débute alors sa carrière professionnelle comme directrice des services économiques au CHU de Bordeaux où elle gère aussi la réorganisation de la filière linge. De 1987 à 1991, elle poursuit son activité comme directrice des ressources humaines (personnel médical et non médical) des Hospices civils de Beaune (Côte d’Or). Elle y assure également l’intérim de la direction des finances et la gestion du musée de l’Hôtel Dieu. En 1991, elle entre à l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP). D’abord déléguée à la formation initiale et continue (1991-2002), elle définit et met en œuvre la politique de formation continue, elle gère l’ensemble des écoles paramédicales et des centres de formation continue et elle informatise l’ensemble de la formation initiale et continue de l’assistance.

Elle devient ensuite directrice de l’hôpital Charles-Foix-Jean-Rostand (Val-de-Marne), poste qu’elle occupe de 2002 à 2009. Durant cette période, elle met en place la filière gériatrique, organise la fermeture de la maternité de Jean-Rostand, implante un centre de recherche sur l’allongement de la vie avec l’université Pierre et Marie Curie et les collectivités territoriales. En 2009, elle prend ensuite la direction des Hôpitaux universitaires Paris Seine-Saint-Denis. Elle y mène plusieurs actions : fusion des hôpitaux Avicenne, Jean-Verdier et René-Muret, définition de la stratégie du groupe hospitalier sur son territoire, réorganisation de la cancérologie, création d’un nouveau plateau technique, pilotage d’un contrat de performance avec l’Agence nationale d’appui à la performance (Anap)…
Dominique De Wilde est aussi membre du conseil d’administration de la FHF et a contribué à la mission des inspections générales des finances et de l’action sociale (IGF et Igas) sur la réforme de la tarification de l’aide médicale d’État.

Pia Hémery

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Antoine Perrin, nouveau délégué régional de la Fehap Île-de-France

Antoine Perrin, délégué régional de la Fehap Île-de-France
Directeur général de l’association de Villepinte, Antoine Perrin, a été nommé au poste de délégué régional de la Fehap Île-de-France, le 11 février 2015, par la délégation nouvellement élue. Il remplace à cette fonction Christophe Catala, directeur général de l’Institut hospitalier franco-britannique de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), qui le secondera dans ses missions.

Antoine Perrin était auparavant délégué régional adjoint, en charge des questions médico-sociales et sociales, et est également membre du conseil d’administration de la Fehap, précise la Fédération par communiqué. Ancien chirurgien ORL, il a été à ce titre président de la Conférence nationale des présidents de commission médicale d’établissement des centres hospitaliers. Antoine Perrin a également été à la tête des ARH de la Réunion-Mayotte, Lorraine et Bretagne. En 2007, il est entré au cabinet de Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé. Enfin, avant d’intégrer la direction générale de l’association de Villepinte, il était médecin-conseil national puis directeur de la protection sociale au sein du régime social des indépendants (RSI).

À l’occasion de l’assemblée générale régionale, de nouveaux membres ont été intégrés à la délégation :

  • Patricia Boquet, directrice régionale de l’Association des paralysés de France (APF) ;
  • Isabelle Burkhard, directrice de l’hôpital gériatrique Les Magnolias à Ballainvilliers (Essonne) ;
  • Hélène de Tiesenhausen, directrice de l’établissement de SSR Sainte-Marie à Villepinte (Seine-Saint-Denis) ;
  • Jean-Louis Di Tommaso, directeur du CH de Bligny (Essonne) ;
  • Didier Leportier, directeur des établissements Jeanne-Garnier (Paris) ;
  • Jean-Louis Martin, directeur du centre de SSR et institut de néphrologie (CeSSRIN) MGEN à Maisons-Laffitte (Yvelines) ;
  • Louis Matias, directeur de la Maison Ferrari – Ordre de Malte à Clamart (Hauts-de-Seine) ;
  • Régis Simonnet, directeur général de l’association d’entraide Vivre.

La Fehap annonce encore le renouvellement de plusieurs mandats :

  • Alain Moinard, directeur de la Cité des Fleurs à Courbevoie (Hauts-de-Seine) ;
  • Paul-Noël Paganelli, directeur administratif et financier du centre de soins et de rééducation PEP92 à Vaucresson (Hauts-de-Seine) ;
  • Gérard Pinson, directeur général de la Fondation de santé des étudiants de France.
Cécile Rabeux
Source Hospimedia

Fehap met en avant les centres de santé

Source Hospimedia

1 842 centres et antennes de santé sont cartographiés pour la Fehap

Après de deux ans de recherche, Emmanuel Vigneron, auteur d’Une géographie rétro-prospective, a dressé au congrès de la Fehap à Deauville mercredi 26 novembre un état des lieux* des 1 842 centres de santé (CDS) ou antennes et 302 maisons de santé pluridisciplinaires (MSP). Les précédentes études sur le sujet s’étaient heurtées à la difficulté de recenser des structures très hétérogènes. Les chiffres concernant les CDS de la Caisse nationale d’assurance maladie et du fichier national des établissements sanitaires et sociaux (Finess) ne concordent pas, a relevé Emmanuel Vigneron. Il s’est donc lancé dans un repérage pointu à partir des données Finess mais aussi de celles fournies par le Réseau national des organismes gestionnaires de centres de santé (RNOGCS). Autre preuve du flou existant, dans la liste fournie par le Réseau : 182 structures (13%) n’avaient pas d’enregistrement Finess, certaines présentaient même un mauvais numéro, révèle l’étude.

Des cantons où l'implantation de centres de santé serait bienvenue

Lire la suite