Archives du blog

Assurance emprunteur : Quel constat 10 ans après la loi Lagarde sur le libre choix de l’emprunteur ? @GroupeMacif

Source : Macif

Avec plus de 6 milliards d’euros de cotisations annuelles, le libre choix de l’assurance emprunteur immobilier – régi par plusieurs lois – demeure le dernier sujet sur lequel la concurrence fait encore débat. Dix ans après la loi Lagarde (2010), suivie de la Loi Hamon (2014), puis de l’amendement Bourquin (2017), quel constat en tirer ? Le groupe Macif, promoteur d’une protection de qualité au juste prix et accessible au plus grand nombre, constate que le libre choix de l’emprunteur se heurte encore trop souvent à des freins importants. 

Dans ce contexte, le groupe Macif appelle à une meilleure application de la loi par les acteurs bancaires et au lancement d’une réflexion sur les bénéfices d’une réelle décorrélation entre la souscription du crédit immobilier et celle de l’assurance du prêt.

Dans le contexte actuel, les questions du pouvoir d’achat et l’acquisition d’un bien sont centrales pour les consommateurs. Le libre choix de l’assurance emprunteur ou sa substitution en cours de prêt, après dix ans et trois lois successives, ne s’exerce toujours pas librement. Il faudrait décorréler totalement les sujets de l’assurance du sujet du prêt bancaire. En tant qu’acteur mutualiste, nous souhaitons une meilleure application des textes afin de garantir la liberté de choix du consommateur et son accès à des offres d’assurance plus attractives tant en termes de prix que de couverture

Adrien Couret, directeur général du groupe Macif

…Lire la suite de l’article