Archives du blog

7 Français sur 10 font confiance à leur maire @l_amf

Source : AMF

Divulgués la semaine dernière pendant le 100e congrès de l’AMF, les résultats du sondage Elabe sur les Français et les collectivités ne constituent pas en soi une surprise : la grande majorité des Français affichent toujours leur confiance pour leur maire. Sept Français sur dix (71 %) déclarent ainsi lui faire confiance, mais cette opinion varie selon la taille de la commune de résidence. Ainsi si 77 % des habitants des communes de moins de 100 000 habitants disent faire confiance à leur maire, ce n’est le cas que de 64 % de ceux des communes de taille supérieure et de 61% de ceux de l’agglomération parisienne, selon cette enquête réalisée pour BFMTV.
En termes d’âge, ce sont les Français âgés de 25 à 34 ans (76 %) et les plus de 65 ans (75 %) qui déclarent le plus avoir confiance dans leur maire.
Par ailleurs, une majorité de Français interrogés (54 %) pense que les communes font « trop de dépenses », contre 46 % qui estiment au contraire qu’elles sont globalement « financièrement bien gérées » Seuls les habitants des communes rurales sont majoritaires à considérer leurs communes bien gérées financièrement (55 %). Cette proportion baisse à 47% dans les communes de 2 000 à 20 000 habitants et à 41 % au-delà de 20 000 habitants.
A l’inverse, une majorité de Français (56 %) juge que les efforts demandés par l’exécutif aux collectivités locales sont « trop importants », contre 28% pour lesquels ils sont « juste ce qu’il faut » et 16 % « pas assez importants ».
Les Français sont par ailleurs très critiques sur l’attitude d’Emmanuel Macron à l’égard des communes, 69 % d’entre eux considérant qu’il n’est pas « à l’écoute des maires ». Seules 36 % des personnes interrogées pensent par ailleurs que le chef de l’État est respectueux de l’autonomie financière et politique des communes. Elles sont encore moins nombreuses à penser qu’il est à l’écoute des maires (31 %) et qu’il « connaît bien les réalités locales des communes » (26 %)…en savoir plus…

Eric Verlhac nommé directeur général de l’AMF @l_amf

Source : AMF

Eric Verlhac nommé directeur général de l’AMF

Monsieur Eric Verlhac, inspecteur général de l’administration du développement durable, a été nommé directeur général de l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité par François Baroin, président, le 16 octobre 2017.

Né en février 1958, titulaire d’une licence en droit et diplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris, Eric Verlhac a occupé plusieurs postes dans les collectivités territoriales, les services de l’Etat ainsi que dans le secteur du logement social.

En savoir plus

A lire aussi :

@Institutionnels              @royojm                     @AlexandraPoloce

François Baroin élu à la présidence de l’AMF

amf François Baroin a été élu à la présidence de l’Association des maires de France

 

Le sénateur-maire de Troyes a visiblement trouvé les mots qui ont fait mouche et emporté l’adhésion. Il a répété que sa candidature était d’abord et avant tout « un message politique fort pour l’unité ». Unité nécessaire face aux difficultés qui touchent les communes, et en premier lieu financières – François Baroin a qualifié de « dramatique » la baisse des dotations et jugé que l’effort demandé aux communes n’était « pas atteignable ». L’autre « fil d’Ariane » de l’action de l’AMF sera, selon François Baroin, la défense du « rôle irremplaçable des maires », la demande de transformation du fonds d’amorçage pour les nouveaux rythmes scolaires en « fonds de soutien pérenne ».

Le maire de Troyes est aussi revenu sur les critiques qui frappent les maires, comme le récent rapport de la Cour des comptes qu’il a jugé « insupportable » : « La Cour n’a pas à porter de jugement d’opportunité sur les choix des élus. Que je sache, les communes sont librement administrées ! Il ne saurait être question de les mettre en coupe réglée ! » Rappelant enfin que les collectivités sont, dans le budget de l’État, « la plus petite source de dépenses » par rapport aux mastodontes que sont les dépenses de santé ou de fonctionnement de l’État, François Baroin a demandé pourquoi, pourtant, c’est à elles que l’on demande « l’effort le plus important ».

Très applaudi à la fin de son discours, François Baroin a assuré que, comme sous la présidence de Jacques Pélissard, quelles que soient les sensibilités politiques de chacun, il n’y aura à l’AMF qu’un seul discours et « une seule ligne » : une AMF « unie, collective et solidaire ».

…en savoir plus…

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Le bloc communal répond aux critiques de la Cour des comptes

Source : site de l’AMF

Alors que la Cour des comptes vient de présenter les conclusions de son premier rapport thématique sur les finances publiques locales, l’AMF, l’AMGVF et l’ACUF dénoncent une analyse réductrice de la gestion des collectivités et une vision purement comptable des finances publiques locales. Elles tiennent à préciser un certain nombre de points : Lire la suite