Archives du blog

Paris Métropole 19 : appel à candidatures pour intégrer un hôtel industriel et artisanal @FedEpl @_RIVP_

Source : Servir le Public

La RIVP lance un appel à candidatures pour intégrer un hôtel industriel et artisanal, se situant dans le nord de Paris, afin que les créateurs et artisans puissent développer leurs activités en lien étroit avec le numérique et la technologie.

EPL-Servir-le-public                RIVP

L’appel à candidatures lancé par la Ville et la RIVP porte sur 30 lots du bâtiment imaginé par l’architecte Jean-Paul Viguier, lauréat de l’Équerre d’argent pour cet édifice conçu comme une véritable rue industrielle. Les activités recherchées via cet appel à candidatures sont celles d’entreprises fabriquant des objets connectés, des objets du quotidien, du numérique mais aussi des entreprises faisant partie des industries 4.0 et du smart manufacturing.

Outre les 30 lots modulables de Métropole 19, cet appel à candidatures prévoit également 200m² d’espaces de convivialité, un 2e sous-sol de parkings qui pourra intégrer des projets, une rue intérieure qui servira d’aire de livraison ainsi qu’un petit jardin accessible via le bâtiment D de Métropole 19.
Métropole 19 accueille déjà une grande variété d’activités artisanales et industrielles : impression numérique sur textile, fabrication de caméras 360°, formation d’artisans ou encore pôle artisanal innovant en collaboration avec la chambre des métiers et de l’artisanat de Paris.

Vous avez jusqu’au 27 juillet 2018 pour candidater !
Pour en savoir plus, cliquez ici…

Retrouvez également :

Pourquoi Médicis soutient-elle l’apprentissage?

Source : Mutuelle Médicis

Christian Martin, président de Médicis s’exprime sur l’apprentissage, une formation des jeunes par les professionnels que Médicis soutient depuis toujours.

Médicis

Pourquoi Médicis soutient-elle l’apprentissage ?

Médicis est une structure mutualiste qui a un seul métier, la retraite, pour un seul public, les indépendants, parmi lesquels de nombreux artisans. L’apprentissage est une voie d’excellence en matière de formation des artisans car il permet la valorisation et la transmission des savoirs.

Médicis soutient l’apprentissage afin de favoriser la création ou la reprise d’entreprises artisanales par des jeunes formés par des professionnels au sein de leur branche d’activité. L’épanouissement entrepreneurial de ces jeunes participe au maintien et au développement des commerces d’artisans qui assurent des services de proximité essentiels partout sur le territoire.

Comment Médicis encourage-t-elle concrètement l’apprentissage ?

Médicis s’investit dans des concours qui mettent en avant la formation professionnelle des jeunes artisans par l’apprentissage et qui poussent ces jeunes à exprimer leurs talents dans leur domaine d’activité. Ainsi, dans le cadre du concours « Meilleur Apprenti de France », le prix Médicis y récompense celui qui, parmi les jeunes apprentis sélectionnés, semble avoir le projet professionnel le plus abouti orienté vers le monde des indépendants.

Dans le domaine de la boulangerie, Médicis intervient dans les sélections régionales des talents qui participent au Concours des Meilleurs Jeunes Boulangers de France. Médicis est également partenaire de la Coupe de France des Écoles du salon Europain, l’édition 2018 étant recentrée sur l’artisanat.

Lire la suite…

A lire aussi :

Le projet Cap’Artisans a commencé ! @Epareca @Grand_Nancy

Source : Epareca

La pose de la première pierre de Cap’Artisans a eu lieu ce mardi 30 janvier 2018, à Vandoeuvre-lès-Nancy.

PremierPierreEpareca

André Rossinot, Président de la Métropole du Grand Nancy, Ancien Ministre, Stéphane Hablot, Maire de Vandoeuvre-lès-Nancy, Vice-président du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, Viceprésident de la Métropole du Grand Nancy et Corinne Valls Présidente du Conseil d’administration d’Epareca ont posé ce mardi 30 janvier la première pierre du pôle Cap’Artisans à Vandoeuvre-lès-Nancy.

Epareca est le maître d’ouvrage de ce projet qui sera réalisé en partenariat avec la Ville, Grand Nancy Métropole, ainsi que la Caisse des Dépôts et Consignations et le CAREP via une SCI dédiée. Le CAREP (centre d’accueil et de ressource des entreprises) sera la structure locale qui commercialisera les locaux et assurera la gestion du pôle artisanal. Le projet consiste en la construction de 16 cellules artisanales d’environ 150 m² chacune, soit 2 400 m² de surface. À Nancy et Vandoeuvre-lès-Nancy, le quartier Haussonville – Les Nations, dont fait partie le quartier de Vand’Est – Étoile, a été identifié en 2015 comme quartier d’intérêt régional dans le cadre du lancement du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU). Vand’Est a déjà fait l’objet d’une importante rénovation lors du premier Projet de Rénovation Urbaine (PRU) du Grand Nancy, entre 2004 et 2015. Cet aménagement s’inscrit dans le cadre de cette démarche de rénovation globale du quartier Vand’Est Étoile soutenue par l’ANRU, laquelle prévoit également la démolition du centre commercial Jeanne d’Arc et la reconstruction d’un nouveau pôle commercial à proximité.

>>> Télécharger le communiqué de presse

A lire également :

 

Les petits commerces face aux défis concurrentiels, que faire ? @Paris @cmarkea @OliviaPolski #ArkeaImmobilier

Olivia livre blanc La maire de Paris attache une importance toute particulière à la question du commerce de proximité sachant qu’il ne représente pas seulement du développement économique et de l’emploi, mais aussi de la convivialité, du lien social et donc une certaine qualité de vie pour les habitants de la capitale. Entretien avec Olivia Polski, adjointe à la maire de Paris, chargée du Commerce, de l’Artisanat, des Professions libérales et indépendantes.

Valoriser l’artisanat et le commerce

« Nous travaillons beaucoup avec les fédérations professionnelles sur des événements : la fête du pain, le goût d’entreprendre… Nous allons mettre en place un label du “Fabriqué à Paris”, car beaucoup d’artisans produisent localement. Ce label ira de la créatrice de bijoux, au charcutier qui cuisine le fameux jambon de Paris, en passant par le boulanger, le traiteur et les artisans locaux… ».

Les camions de restauration (dits « food trucks ») ont aussi leur place avec de nouveaux lieux et la Ville va lancer un festival international de cuisine de rue. Le numérique n’est pas laissé de côté, avec l’action CoSto (Connected Stores), mise en place par la Semaest* et qui vise à faire se rencontrer notre écosystème de start-up, très dynamique à Paris, avec les commerçants et artisans. « Nous avons lancé également Smart Food, une pépinière de l’alimentation située dans le 20ème arrondissement qui incube des entreprises innovantes, avec l’idée de favoriser une certaine économie de proximité, dans la modernité et avec des valeurs de qualité. Nous accompagnons les entreprises durant trois ans ».

Olivia Polski souhaite également développer une plate-forme, “commerce.paris” pour mutualiser des utilitaires, trouver des maîtres d’apprentissage pour les jeunes, faire se rencontrer l’offre et la demande, etc. « De même, nous proposons le site locaux-bureaux.paris.fr, afin que les entrepreneurs puissent postuler pour des espaces de locaux commerciaux et bureaux ». La Ville travaille aussi sur ses marchés alimentaires de quartier, qui fonctionnent très bien le week-end, mais perdent des clients la semaine. « Nous expérimentons également un service de livraisons de paniers de nos marchés via une application mobile ».

Ceci est un extrait du nouveau livre Blanc publié par Arkéa Banque E&I  >>> Réservez dés maintenant un exemplaire de « Regards sur nos commerces »

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Vitalité urbaine : Découvrez les actions de la Semaest en 2014

Expert reconnu de l’aménagement et de la rénovation des quartiers, elle a démontré avec un temps d’avance sa volonté de mener à bien des projets urbains durables, responsables et innovants. La ZAC Pajol ou le Viaduc des Arts en sont des exemples emblématiques.

En 2004, la Semaest a été missionnée pour aider les commerçants et les artisans à revivre dans la capitale. Grâce à la mise en œuvre d’une politique d’intervention publique unique en France, elle contribue activement à la sauvegarde et au développement du commerce de proximité. Aujourd’hui, son action participe à l’émergence d’une nouvelle économie de proximité, créatrice d’emplois et de lien social, mêlant savoir faire traditionnels, arts et culture, économie sociale et solidaire, et innovation numérique.

Acteur de la ville engagé, la Semaest mobilise l’ensemble de ses compétences pour redonner vie à nos quartiers, dans le respect et l’écoute des besoins de leurs habitants.

> Télécharger le rapport d’activité

www.semaest.fr

>De Leblogdesinstitutionnels

<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>