Archives du blog

Opteven aménage dans son nouveau siège social, en lignes courbes à Villeurbanne

Source : Groupe Cardinal

Avec sa façade tout en lignes courbes, le nouveau siège social de la société Opteven s’est glissé avec fluidité dans la parcelle trapézoïdale proposée par le promoteur lyonnais Cardinal au Carré de Soie à Villeurbanne (métropole de Lyon). «L’ondulation des façades et l’écriture des brise-soleil qui les protègent créent des perspectives changeantes, des échappées visuelles »,, note l’architecte Philippe Croisier, de l’Atelier du Pont

Les derniers étages sont sculptés dans la continuité des courbes de façades et libèrent de larges terrasses ensoleillées, supports de nouvelles activités.
Ce bien-être au travail revendiqué se conjugue avec des espaces de relaxation, salle de sport, cafétéria, jardin potager. Des espaces de respiration pour les collaborateurs de cette société spécialisée dans la garantie panne mécanique et l’assistance en France et en Europe.
Opteven occupe 7 650 m2 SP dans les deux immeubles de bureaux de cet ensemble pourvus de 102 places de stationnement en sous-sol. • v. c.

Belaroïa, un bijou architectural inauguré en plein cœur de Montpellier @LinkCity

Source : Linkcity

A la fois véritable bijou architectural et prouesse technique (bâtiment pont) Belaroïa a été inauguré mercredi 4 décembre en présence de Max Lévita, 1er adjoint à la Ville de Montpellier et président de la SERM, de Pascal Donat, Président du groupe Valotel France, d’Olivier Camau, Directeur Régional Adjoint de Banque des Territoires, de Manuelle Gautrand, architecte et d’Alice Bonidan, Directrice Régionale de Linkcity Sud-Est.

Conçu comme un objet précieux, Belaroïa (bijou en occitan) est une opération majeure de la ZAC Nouveau Saint-Roch, dont la SERM est l’aménageur. Ce nouvel ensemble développé par Linkcity Sud-Est accueille deux hôtels, une brasserie et 12 logements d’exception, à deux pas de l’Opéra Comédie et en face de la gare. Il est d’ores et déjà l’un des emblèmes de l’architecture contemporaine de Montpellier…Lire la suite

EuroRennes : Samsic dévoile le lauréat de son concours d’architecture @SamsicFrance @metropolerennes

Source : Rennes Métropole

Le 9 juillet, Christian Roulleau, fondateur du groupe Samsic, aux côtés de Nathalie Appéré, Maire de Rennes et Jean-Luc Gaudin, Vice-président de Rennes Métropole et président de Territoires, a dévoilé le projet architectural lauréat de la consultation pour la réalisation d’un programme immobilier de 32 000 m² (4 bâtiments) comprenant le futur siège social de Samsic, à EuroRennes.

Le concours d’architecture, lancé à l’automne 2018, a permis de recueillir 84 candidatures, parmi lesquelles 5 équipes ont été retenues pour y travailler et participer à une première présentation, le 30 avril 2019. À l’issue de cette audition, les équipes conduites par Julien de Smedt et Marc Mimram ont été invitées à approfondir leur proposition et à faire une nouvelle présentation, fin juin 2019, qui a permis de désigner un lauréat faisant consensus parmi les acteurs du projet.
C’est finalement le projet porté par l’équipe composée des agences Julien de Smedt (Copenhague et Bruxelles), Stéphane Maupin (Paris), Maurer et Gilbert architectes (Rennes) et Think Tank (Paris) qui remporte le concours. Ce projet présente à la fois une forte personnalité, une grande adéquation aux caractéristiques attendues des différents programmes, et un dessin architectural à la fois ambitieux et intemporel, à l’instar de l’Éperon et des Horizons, les deux tours grandes soeurs.

Chaque bâtiment a une silhouette particulière en lien fort avec le programme qu’il abrite : un restaurant qui lévite en balcon sur la ville, un atrium végétal pour les bureaux et des logements qui se nichent dans les plis de la tour, chacun avec une terrasse protégée.

La végétalisation a été pensée comme un élément intrinsèquement lié à l’architecture. La présence végétale est synonyme de lieux partagés pour les habitants au sein de chacun des éléments du projet, avec un plateau planté à mi-hauteur de la tour pour créer un jardin commun, une toiture-jardin pour les logements, des jardins d’hiver intégrés aux façades des bureaux ou une « cascade végétale » pour la façade sud de l’immeuble mixte, en coeur d’ilot.

Lire la suite

Architecture et ingénierie à l’hôpital, le défi de l’avenir @EHESP @EHESP_Editions

Source : EHESP

La Chaire de Management des Technologies de Santé de l’EHESP a réalisé un ouvrage intitulé « Architecture et ingénierie à l’hôpital« , en collaboration avec l’Université de Technologie de Compiègne. Cet ouvrage a pour but de comprendre
l’architecture hospitalière d’aujourd’hui pour penser celle de demain. 

↓↓ Cliquez sur l’image ci-dessous pour consulter l’ouvrage en ligne et/ou pour le commander ↓↓

Résultat de recherche d'images pour "Architecture et ingénierie à l’hôpital Le défi de l’avenir"

La flexibilité architecturale est désormais une notion clé dès lors qu’il s’agit de construire un hôpital, de le rénover, ou de convertir un site hospitalier. Confrontés au rythme effréné des innovations technologiques, l’architecture des ouvrages hospitaliers doivent s’adapter constamment, dans un contexte de maîtrise des dépenses.

Dans cet ouvrage, qui présente de nombreuses réalisations et projets architecturaux en France et à l’étranger, des professionnels (directeurs d’hôpital, ingénieurs, architectes…) et universitaires les plus compétents dans leur domaine décrivent leur cœur de métier et font part de leur expérience. Ces regards croisés nourrissent, de manière décloisonnée, une réflexion collective sur la conception de l’hôpital de demain.

En savoir plus sur la Chaire de Management des Technologies de Santé de l’EHESP

Lire également :

Nouveau Palais de justice de Paris : le + grand centre judiciaire d’Europe ! @Paris

Source : Paris

Le nouveau Palais de justice de Paris se situe au cœur des Batignolles, dans le 17e arrondissement de Paris, et demeure aujourd’hui le plus grand centre judiciaire d’Europe. 

Découvrez le nouveau Tribunal de Paris en vidéo :

 » Répartie sur plus de 25 sites, la juridiction parisienne n’était plus en mesure de relever les défis de la Justice du XXIe siècle. Le regroupement de tous les services devenait indispensable tant pour garantir un accueil de qualité aux justiciables que pour améliorer les conditions d’exercice de la justice » ont déclaré conjointement François Molins, Procureur de la République et Jean-Michel Hayat, Président du TGI.

———> Pour en savoir plus, cliquez ici