Archives du blog

Mutations dans les quartiers de gare du Grand Paris Express : 35 gares mises en service d’ici 2025 @__Apur__

Source : Apur

186 projets urbains sont engagés dans les 35 quartiers du Grand Paris Express entourant les gares à livrer d’ici 2025 (couvrant 28 % de la superficie de ces quartiers). Ces projets entraîneront d’ici 10 ans la réalisation de 84 000 logements, 2,5 millions de m² de bureaux, et plus de 2 millions de m² d’autres surfaces d’activités.

Cette étude fait le point sur ce projet urbain de grande ampleur au travers de 5 grands enjeux :

  • l’accélération de la construction de logements, la mixité fonctionnelle et le rééquilibrage territorial ;
  • la mixité sociale et la réduction des inégalités ;
  • l’engagement environnemental et l’innovation au service de la ville zéro carbone ;
  • l’accessibilité et l’embellissement des espaces publics ;
  • les nouveaux modes de faire, la diversification des usages et des outils.

>En savoir plus

Lire aussi :

Apur propose des pistes pour une évolution durable des habitations à bon marché @__Apur__

Source : Apur

Dans le cadre des réflexions en cours sur les quartiers NPNRU (Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain), la Ville de Paris a confié à l’Apur une mission d’évaluation des objectifs Plan Climat de 80 kWh/ m²/an de consommation unitaire et de 60 % de baisse de consommation d’énergie pour le parc HBM.

Le parc HBM est un parc de logements constructivement assez spécifique. Il est un entre-deux, à mi-chemin entre la construction ancienne dont il hérite de nombreuses caractéristiques et de la construction moderne dont il applique les techniques constructives notamment l’emploi du béton armé.

Cette étude est organisée en 3 cahiers :

  • le premier traite des évolutions spatiales du parc depuis sa création. Il décrit les différentes interventions sur la morphologie des ensembles, les espaces extérieurs ou à l’intérieur des locaux, qui ont permis d’adapter les HBM aux nouvelles normes et exigence de confort;
  • le deuxième aborde les aspects techniques de ces interventions en détaillant les caractéristiques initiales des bâtiments et les procédés techniques mis en oeuvre. L’impact de ces dispositifs est évalué par le retour d’expérience et une analyse détaillée des audits énergétiques….

En savoir plus

Focus sur les logements intermédiaires de CDC Habitat en Île-de-France @__APUR__ @CDC_Habitat

Source : APUR

L’APUR a publié son étude sur les logements intermédiaires de CDC Habitat en Ile-de-France . Au total, depuis 2014, c’est 12 000 logements locatifs intermédiaires livrés, en chantier ou en cours de production par CDC Habitat.

logoApur

Afin d’encourager la production de logements à loyers maîtrisés dans les grandes villes, de nouvelles dispositions encadrant le logement locatif intermédiaire (LLI) ont été définies par la loi de finances 2014. Plus de 15400 LLI ont été agréés en Île-de-France de 2014 à 2018. Plusieurs acteurs institutionnels se sont emparés de ce dispositif, en premier
lieu CDC Habitat qui représente à lui seul plus de 34 % de ces agréments. Les 12000 LLI livrés, en chantier ou encore à l’étude par CDC Habitat en Île-de-France sont ici décrits. Les analyses portent sur le flux de production, les délais de commercialisation et les caractéristiques des occupants. Près de la moitié des logements produits en Île-de-France par CDC Habitat l’ont été dans la Métropole du Grand Paris. 3 logements produits sur 4 sont des 2 pièces (31 %) ou des 3 pièces (43 %) alors que ces typologies représentent la moitié dans l’ensemble des logements franciliens. Ces logements intermédiaires, loués 10 % à 15 % en dessous des loyers de marché, répondent à une réelle demande: 9 logements sur 10 sont occupés moins de 3 mois après avoir été livrés. Comparativement à la population francilienne ou métropolitaine, les occupants des LLI de CDC Habitat sont plus souvent des jeunes ménages ou des couples avec un enfant. 50 % des ménages occupants se trouvent entre le 5e et le 7e décile de revenus des ménages métropolitains.

47 % des logements produits situés dans la MGP
Les parcs de logements les plus importants seront situés dans les territoires de Paris Terres d’envol (1141 logements), Grand Paris – Grand Est (893 logements), Grand Orly Seine Bièvre (810 logements) et Est Ensemble (747 logements). Les logements situés à Paris représentent 15 % du total des logements livrés, cette part devrait sensiblement diminuer quand les logements actuellement en chantier ou sous contrat de réservation dans l’ensemble de la Métropole seront tous livrés.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :

APUR : retour sur toutes les études phares de 2018 @__Apur__

Source : APUR

L’APUR, l’Atelier Parisien d’Urbanisme, a pour objectif de documenter, analyser et développer des stratégies prospectives concernant les évolutions urbaines et sociétales à Paris et dans la Métropole du Grand Paris.
Découvrez dès aujourd’hui son rapport d’activité 2018 qui retrace tous les travaux et études de 2018… 

© Apur

En 2018, l’Apur a publié plus de 75 travaux dans le cadre de son programme de travail. Une année a été marquée par un fort accompagnement des politiques publiques au travers des documents d’urbanisme structurants, tels que le SCoT (Schéma de cohérence territoriale), le PMHH (Plan Métropolitain de l’Habitat et de l’Hébergement), le PADD (Plan d’Aménagement et de Développement Durable), élaborés en collaboration avec les partenaires de l’Atelier.

Cette production s’inscrit dans les thématiques développées lors de nos 50 ans mais aussi
par des travaux prospectifs autour de la production cartographique et des nouvelles données

>>>> Cliquez ici pour consulter le rapport d’activité 2018

Lire aussi :

Focus sur Paris&Co, l’incubateur de la Métropole du Grand Paris @Apur_75 @Paris_and_Co

Source : Apur

Paris&Co est un incubateur d’entreprises qui accompagne plusieurs centaines de startups aujourd’hui. Apur, l’Atelier parisien d’urbanisme, a dressé le portrait de cet incubateur de la Métropole du Grand Paris. Découvrez-le ci-dessous… 

logoApur               parisco.png

Depuis 2016, l’Apur est engagé avec ses partenaires dans une démarche d’observatoire de l’innovation dans la Métropole du Grand Paris. Dans le cadre de l’étude en cours sur les parcours d’entreprises en sortie d’incubateur et de pépinière, et à l’occasion de l’accueil de la 1000e startup accompagnée par Paris&Co, l’Apur propose un portrait de son activité d’incubateur, un des cinq domaines d’activités exercés par cette structure originale mise en place par la Ville de Paris à la fin des années quatre-vingt-dix.

En matière d’incubation, son expérience sur la durée en fait un acteur et un observateur atypique de l’innovation parisienne et métropolitaine. En 20 ans, la structure a toujours évolué, mais depuis 2013, le format d’incubation a été radicalement transformé. En quelques années, les incubateurs de Paris&Co, généralistes ou centrés sur des technologies comme le numérique ou les nouveaux médias, ont muté vers des plateformes sectorielles articulées autour d’un lieu d’incubation associant startups, acteurs publics et privés et autour de thématiques d’innovation urbaine. Cette évolution répond à de nouveaux besoins des grandes entreprises et des startups mais aussi à la transformation du paysage des structures d’accompagnement dans la Métropole, plus riche et plus diversifié.

Pour lire la suite, cliquez ici

Lire aussi :