Archives du blog

Les quartiers de gare du Grand Paris Express : Et si la mutation se jouait en dehors des opérations d’aménagement ? @__Apur__ #GrandParis

Source : Apur

L’analyse des mutations urbaines dans les quartiers de gare du Grand Paris Express souligne le poids de la construction de logement en dehors des opérations d’aménagement.

Cette note porte sur les mutations résidentielles dans deux quartiers de gare du Grand Paris Express, Saint-Maur — Créteil et Champigny Centre, tous deux situés sur la ligne 15 sud, 5 ans avant l’arrivée du nouveau métro. 
La note cherche à répondre aux questions suivantes : quels logements sont produits, quelles densités, quelles typologies, avec quelles ambitions architecturales, urbaines et environnementales, par quels opérateurs et à quel prix ? En soulignant le poids de la construction de logement en dehors des opérations d’aménagement, ce sont les questions d’équilibre habitat-activités, de besoin en équipements et en espaces verts et l’animation des rez-de-chaussée qui sont posées.

Près de 80 % des logements se construisent en dehors des opérations d’aménagement en Ile-de-France

L’Apur et la Société du Grand Paris (SGP) ont cherché à documenter cette proportion essentielle de la mutation des quartiers de gare. Ils ont demandé à l’École d’Urbanisme de Paris de les aider à enquêter sur deux quartiers de gare situés sur la ligne 15 sud du Grand Paris Express et devant être livrés en 2025:
Saint-Maur — Créteil et Champigny Centre. Cette étude monographique très précise répond à ces questions : quels logements, quelles densités, quelles typologies, quelles ambitions architecturales, urbaines et environnementales, quels opérateurs et à quel prix?

Accéder à l’étude

#GrandParis : 1,8 million d’habitants du Grand Paris à l’étroit dans leur logement @__Apur__ #covid_19

Source : Apur

La suroccupation des logements et plus globalement le confort des logements ressortent comme un enjeu social et humain majeur au moment où la crise sanitaire liée au Covid-19 contraint 67 millions de français, dont 7 millions d’habitants du Grand Paris, à vivre confinés dans leur logement.

En 2016, dans la Métropole du Grand Paris, 434 000 ménages de deux personnes ou plus vivent dans un logement trop petit par rapport à la taille de leur ménage. Avec plus de 30% de logements suroccupés, Plaine Commune et Est Ensemble sont les territoires les plus touchés par cette forme de mal logement. A Paris, le taux de logements suroccupés est légèrement inférieur au taux observé dans la Métropole mais la capitale regroupe près d’un tiers des logements suroccupés de la MGP. Les ménages vivant dans un appartement et locataires sont plus souvent concernés par les situations de suroccupation de même que les familles en couples et les ménages modestes.

Télécharger la note

Comment le réseau du métro du Grand Paris Express pourra impacter la santé @__Apur__ @GdParisExpress

Source : Apur

La mise en service du métro du Grand Paris Express (RGPE) de 2019 à 2030 apportera une nouvelle desserte en transports en commun invitant aussi bien les usagers que les professionnels à modifier leurs pratiques de mobilité et d’accès aux soins.

Ainsi, le RGPE et les projets d’aménagements afférents impacteront considérablement l’état de santé et l’accès aux soins des populations, à travers une optimisation potentielle de la desserte en transport en commun de plus d’une centaine d’établissements de santé, une amélioration des temps de parcours et des possibilités nouvelles de connexions entre les établissements. Pour ne pas contribuer à accroître les inégalités de santé, considérables en Ile-de-France, l’aménagement des quartiers de gare doit être une occasion de construire une plus grande équité dans l’accès à l’offre de soins de proximité. Enfin le RGPE pourrait avoir un effet de promotion des mobilités actives que sont la marche à pied ou la pratique du vélo, ce qui suppose nécessairement une réflexion sur la réorganisation des espaces publics et des cheminements à proximité des gares.

Inscrite au programme de travail 2015 de l’Apur, cette étude a été réalisée avec la Société du Grand Paris (SGP) et l’ensemble des directions de l’Agence Régionale de Santé (ARS). Elle s’inscrit en complément des travaux menés dans le cadre de l’observatoire des quartiers de gare du Grand Paris.

En savoir plus

Quel dynamisme pour les startups du Grand Paris ? #GrandParis @__Apur__

Source : Apur

Combien d’entreprises innovantes sont accompagnées chaque année par les incubateurs, pépinières, plateformes d’innovation de la Métropole du Grand Paris ? Quels sont leur profil et leur activité ? Que deviennent-elles ? Quels sont les principaux freins à leur développement ? Quel est leur impact au niveau territorial ?
Autant de questions auxquelles tente de répondre l’observatoire des jeunes entreprises innovantes créé par l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) en partenariat avec une trentaine de structures (incubateurs, pépinières, plateformes d’innovation…), des territoires et des grands acteurs de l’écosystème.

La démarche en quelques mots
Après plusieurs travaux sur l’innovation menés par l’Apur depuis 2016, la mise en œuvre d’un Observatoire des jeune entreprises innovantes a été engagée en 2018. Le bilan 2019 dresse un premier panorama des entreprises innovantes et des structures du Grand Paris qui les accompagnent. Il propose des jeux de données fiables et actualisées sur la nature et les parcours de ces jeunes entreprises: le profil des entrepreneurs et des entreprises, leur développement et leur croissance, leur secteur d’activité, leur relation à l’écosystème… 

Lire la suite..

Les enjeux métropolitains en matière de développement économique et de mobilité des territoires du NPNRU Paris – Est Ensemble @__Apur__ @Est_Ensemble

Source : Apur

L’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) a été missionné par la Ville de Paris et l’établissement public territorial Est Ensemble pour mener une étude conjointe sur un territoire en mutation, à cheval sur les communes de Paris, Montreuil et Bagnolet, dans un contexte plus large de rénovation urbaine qui intègre les quartiers NPNRU (nouveau programme national de renouvellement urbain) des portes du Vingtième sur Paris et de La Noue-Malassis à Bagnolet et Montreuil. 

Au travers de l’analyse de deux problématiques précises, la mobilité et le développement économique, il s’agit de faire émerger les conditions d’un développement cohérent et durable de ce territoire qui présente un fort potentiel d’échelle métropolitaine, mais souffre encore de nombreux dysfonctionnements qui impactent fortement la qualité de vie des habitants et travailleurs du secteur…

Découvrir l’étude..