Archives du blog

Paris : Les logements sociaux ont progressé dans les 4 arrondissements centraux

Source : apur.org

logoApur   L’Atelier Parisien de l’Urbanisme vient de publier un recueil thématique sur les quatre arrondissements centraux de Paris. A travers ce document, les thématiques liées aux logements, familles, revenus, tourismes…, ont fait l’objet d’une étude approfondie. L’étude est présentée sous forme de cartes et de tableaux décrivent brièvement les récentes situations .

Consultez l’étude

Les quatre premiers arrondissements de Paris ont une cohérence urbaine héritée de l’histoire de Paris et de son urbanisation. Ce sont des arrondissements au bâti ancien avec une forte valeur patrimoniale et une concentration de sites culturels et touristiques. Ces arrondissements se caractérisent aussi par une densité d’emplois élevée et une offre commerciale importante. Cet espace central est particulièrement bien desservi par les transports en commun. La concentration d’activités économiques, touristiques et commerciales induit néanmoins une forte pression sur l’espace public. Les quatre arrondissements centraux sont à la fois les plus petits en superficie et les moins peuplés. Ils représentent ensemble 4,5 % de la population parisienne soit environ 100 000 habitants pour 6,4 % de la superficie de Paris. Par comparaison avec l’ensemble de Paris, ces arrondissements se caractérisent par une surreprésentation des jeunes adultes disposant de revenus plutôt élevés. On constate, sur les dernières années, une baisse de la population résidente, liée à l’augmentation des logements inoccupés. Sur le plan environnemental, les arrondissements centraux – malgré la présence du jardin des Tuileries – sont carencés en végétation.

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Observatoire 2017 de la prévention de la dégradation des immeubles d’habitation

admin-image-2cb40feabb9a9ae0dd166e16b28e34666530ea0c

Source : Ville de Paris

#immobilier

Depuis 2008, la Ville de Paris établit chaque année un Observatoire de la prévention de la dégradation des immeubles d’habitation. Les résultats de l’enquête 2017 viennent d’être publiés par l’Atelier Parisien d’Urbanisme (l’APUR), en charge de la réalisation de cet observatoire.  Pour plus de détail, cliquez ici

Résultat de l’enquête de 2017

  • 276 immeubles parisiens ont été répertoriés, regroupant près de 10 000 logements.
  • Légère diminution du nombre d’immeubles identifiés comme présentant un risque de dégradation.
  • Les caractéristiques des immeubles et notamment leur localisation géographique, sont assez semblables à celles des années précédentes.
  • 70% des immeubles sont concentrés dans les 4 arrondissements du nord et de l’est parisien (17e, 18e, 19e, et 20e).
  • Les immeubles sont majoritairement des copropriétés de petites tailles.
  • Parmi les immeubles identifiés en 2017, 46% l’étaient déjà en 2016 et donc connus du Service Technique de l’Habitat (STH) de la Ville de Paris.

#logement social : Cartographie comparée des demandes et des attributions @Apur_75

Source : apur.org

Cartographie de logement

Depuis mars 2011, l’État a mis en place un Système National d’Enregistrement (SNE) des demandes de logement locatif social sur la base d’un numéro unique d’enregistrement. Des données statistiques issues de ce Système national d’enregistrement sont disponibles depuis avril 2016 sur le site web : https://www.demande-logement-social.gouv.fr/statistiques/.

En savoir plus

Voir aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Visualisez la carte interactive de la Petite Ceinture ferroviaire de Paris @Apur_75

Source : apur.org

Carte interactive.PNG

En 2017, la Petite Ceinture reste un espace unique dans le paysage parisien, participant à l’histoire de la ville, ancré dans l’imaginaire collectif, à la fois mystérieux et préservé, mais aussi fragile et convoité.

Cet espace ferroviaire et naturel est désormais entré dans une dynamique forte qui amplifie les initiatives antérieures de gestion écologique des emprises par des chantiers d’insertion, de jardins partagés, de promenades-nature ou de revitalisation d’anciennes gares de voyageurs.

Cette carte interactive permet de faire converger les visions de chacun des acteurs et des utilisateurs de ce site extraordinaire en plein cœur de la métropole parisienne. Elle donne à voir le potentiel d’évolution de chaque tronçon en fonction de ses caractéristiques, de son environnement urbain et des dynamiques en cours à proximité. Elle réunit tous les aspects connus du site : données topographiques, foncières et réglementaires, usages et pratiques présents sur le site (commerce, centralités, mobilité, etc.), données sur la biodiversité et la qualité écologique des espaces, données historiques et patrimoniales, accès existants et à venir.

En savoir plus

@Institutionnels           @royojm                     @AlexandraPoloce

La carte interactive des implantations hôtelières à Paris & métropole @Apur_75

Datavisualisation : carte interactive des implantations hôtelières dans la métropole parisienne

Source : Apur

Découvrez la carte interactive des implantations hôtelières à Paris et dans la métropole

Paris et la Métropole du Grand Paris proposent aujourd’hui plus de 110 000 chambres d’hôtels dont 80 000 à Paris. Dans un contexte de raréfaction du foncier disponible et de saturation de l’offre, Paris&Co et l’Apur ont mis en place un outil d’aide à la décision pour identifier et recenser les nouveaux sites d’implantations hôtelières.

La cartographie interactive offre une vision précise des sites potentiellement disponibles, et des différents équipements à proximité afin de permettre aux porteurs de projets d’examiner les possibilités offertes sur chaque site.

Co-élaborée avec Paris, les territoires métropolitains, l’agence de développement du Val-de-Marne, les départements et les 3 comités départementaux du tourisme (Hauts-de-Seine, Seine- Saint-Denis, Val-de-Marne), la carte recense l’ensemble des équipements hôteliers existants, des projets d’hôtels et des sites disponibles. Interactive et évolutive, elle permet de croiser des données sur les équipements existants (transports, musées, etc.) et à venir (nouvelles gares du réseau du Grand Paris Express, équipements sportifs, culturels, sites touristiques, etc.). Ainsi que des éléments d’attractivité économiques (pôles d’emplois, tourisme d’affaires, etc.)…en savoir plus