Archives du blog

Immobilier à Lyon : ça y est, le cap des 4 800 € le m² est atteint ! @SeLoger

Source : Se Loger

Le prix moyen d’un appartement ancien à Lyon est désormais de 4 817 euros le m² !
Regardez la vidéo ci-dessous pour plus d’explications…

4 817 €/m² : le prix moyen d’un appartement à Lyon
Devenir propriétaire d’un appartement dans la Capitale des Gaules n’a jamais coûté aussi cher ! Et pour cause, le baromètre LPI-SeLoger nous apprend que le prix du m² à Lyon atteint désormais 4 817 €. En termes de prix immobilier, la Cité des Gones n’est certes pas au niveau de Paris (10 450 €/m²) mais elle surclasse tout de même toutes les autres grandes villes de province : Bordeaux, Nice, Lille, Nantes…

Arrondissements : ça baisse dans le 2e, ça monte dans le 6e…
En termes d’évolution des prix, tous les arrondissements lyonnais ne sont pas logés à la même enseigne. Le 2e (Cordeliers, Ainay) et le 6e (Les Brotteaux, Cité Internationale), qui restent les deux arrondissements les plus chers (avec des prix immobiliers qui culminent respectivement à 6 136 € et à 6 250 €/ m²) de Lyon, en sont la parfaite illustration.

Plus de détails ici…

Lire également :

Immobilier à Paris : les prix continuent de grimper dans tous les arrondissements @SeLoger

Source : Se Loger

A Paris, les prix de l’immobilier ne cessent d’augmenter encore et encore… Le prix moyen d’un appartement ancien est de 10 450 € par m², soit une hausse de 6,5% en une année… 

Voici la répartition des prix de l’ancien par arrondissement : 

<em>Modifier Article</em> À Paris, les prix au m² dépassent les 10 400 € !

Entre le 6e et le 19e, les prix des logements varient du simple au double
Il faut remonter au mois de novembre dernier pour retrouver trace d’un prix immobilier parisien inférieur à 10 000 €. En effet, c’est en décembre 2018 que la barre (pas si symbolique que ça !) des 10 000 € a été franchie. À l’époque, un appartement parisien se monnayait aux environs de 10 008 €/m² et à fin juin 2019, le prix immobilier à Paris dépasse 10 000 € dans pas moins de douze arrondissements. C’est du côté de Saint-Germain-des-Prés qu’il coûte actuellement le plus cher de devenir propriétaire et pour cause, le prix au m² dans le 6e arrondissement de Paris atteint 14 003 € ! Ces tarifs sont presque deux fois plus élevés que ceux que le LPI-SeLoger a relevés dans le nord-est parisien car la cote de l’immobilier dans le 19e arrondissement de Paris se limite à 7 825 €/m².

6,5 % : la hausse annuelle du prix de l’immobilier à Paris
À Paris, comme dans la plupart des grandes villes de France, le rythme de progression du prix de l’immobilier se maintient. Dans la capitale, acheter un appartement coûte ainsi 6,5 % plus cher qu’il y a un an, à la même époque. C’est dans le 3e arrondissement (rue Beaubourg, rue des Archives) que les prix des logements enregistrent la plus forte hausse, avec un gain de 11,9 % sur l’année

Plus d’informations en vidéo…

Lire également :

Location d’appartement : Quels sont les arrondissements les plus demandés ? @paris

Source : locservice.fr

location de logement

On constate une certaine hétérogénéité dans la recherche d’appartement au cœur des 20 arrondissements de Paris.

Le 15ème arrondissement reste le plus prisé

On se rend compte de l’attractivité prédominante des 15ème, 17ème et 13ème arrondissements, suivis ensuite par les 11ème, 12ème, 14ème et 16ème (tous ex-aequo en termes de volumes). Le 15ème arrondissement confirme sa place de numéro 1 des recherches d’appartements, après une précédente étude que nous avions réalisée cet été sur le logement étudiant et qui indiquait des résultats similaires. Cet arrondissement résidentiel est le plus peuplé de Paris et affiche donc une offre d’appartements en location plus conséquente. Par ailleurs c’est un secteur particulièrement apprécié des parisiens, qui lui reconnaissent l’avantage d’être à la fois loin des foules de touristes et abondamment fourni en commerces, cafés, transports et animations.

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels           @royojm                     @AlexandraPoloce

Habitat 76 Modernité et performance énergétique au cœur d’une zone protégée

HABITAT 76

 HARFLEUR Résidence « Général Leclerc »  – Communiqué de presse, le 7 novembre 2013

La Résidence « Général Leclerc » est un programme immobilier de 14 logements, fruit de la réhabilitation d’une maison bourgeoise de 4 logements et de la construction de 10 appartements dans un bâtiment neuf attenant.

L’opération se caractérise notamment par la qualité de la production qui se veut durable. Grâce à la performance énergétique des bâtiments*, les locataires bénéficient d’une baisse de leur consommation en énergie pouvant aller jusqu’à 50%.

Situé au coeur d’une zone de protection du patrimoine et en centre ville, le projet se devait de respecter l’architecture d’origine de la maison bourgeoise et donner au bâtiment neuf, situé en front de rue, un caractère contemporain.

Procédés et équipements choisis pour une maitrise des charges pour le locataire

 3 T2  6 T3  5 T4
□ Logements existants en duplex ou triplex
□ 1 logement accessible aux personnes à mobilité réduite
□ Chauffage individuel au gaz.
□ Balcon / terrasse pour la majorité des logements.
□ 14 places de stationnement dont 1 place accessible aux personnes à mobilité réduite
□ Intégration environnementale de qualité : ardoises, zinc, bardage bois…
□ Un engagement de la Charte Éco-Qualité: ampoules basse consommation fournies, robinetterie équipée de mousseurs économiseurs d’eau…

Coût de l’opération : 2 239 396,82 TTC

Partenaires financiers : État (7,30%), CODAH (3,74%), Département de Seine Maritime (0,67%), Logéo (4,06%), ERDF

(0,34%), Caisse des Dépôts (56,50%), Dexia (3,79%) et fonds propres habitat 76 (23,60%).

Fonds de Minoration Foncière (90 447 €) : EPF de Normandie (33,33%), CODAH (33,33%), Département de Seine

Maritime (33,33%)

Maîtrise d’ouvrage : habitat 76 // Maîtrise d’oeuvre : Atelier Bellefontaine

Profil des résidents
• 93% des familles sont originaires du territoire de la CODAH
• 93% sont salariés
• 64% ont des enfants
• 36% vivent seuls
• 79 % ont des ressources inférieures à 60% des plafonds.

Contact presse – dossier de presse et visuels sur demande
Sebastien Legouteil – 02 76 67 02 32 – slegouteil@habitat76.fr

* niveau Bâtiment Basse Consommation Rénovation
** Label THPE : Très Haute Performance énergétique

Le baromètre de l’immobilier breton – octobre 2013

Notaires_de_l_Ouest_logo

Volumes en berne, prix en baisse …

Téléchargez le dernier baromètre de l’immobilier et découvrez les tendances précises et les chiffres du marché breton expliqués par les notaires de votre région.

> En savoir plus : www.notaires-ouest.com