Archives du blog

Baisse des APL : Quel impact sur les ménages ?

Source : union-habitat.org

L'union sociale pour l'habitat

Dans la nouvelle politique d’aide au logement du gouvernement actuel, les APL, ALS et ALF sont revues à la baisse. On prévoit de les diminuer de 5 euros pour tous les bénéficiaires dès le 1er octobre prochain. Une décision qui sans doute aurait des impacts négatifs sur les ménages, surtout le cas des plus modestes.

Les aides personnelles au logement sont un outil indispensable à la solvabilisation de nombreux ménages modestes et leur baisse serait un très mauvais coup porté à leur pouvoir d’achat et à leurs conditions de vie. En effet, pour les ménages les plus modestes, 5 euros peuvent représenter une journée de « reste pour vivre », c’est-à-dire ce qu’il reste à une personne lorsqu’elle a assumé ses dépenses contraintes (loyer, charges, transport, crédit, impôts).

En ce qui concerne le parc social, l’Union sociale pour l’habitat rappelle que l’appauvrissement des locataires Hlm est particulièrement marqué. Les ressources des locataires Hlm ont en effet baissé ces vingt dernières années de 100 euros. Aujourd’hui, une attribution sur deux est faite à un ménage dont les revenus sont inférieurs au seuil de pauvreté. L’aide personnalisée au logement (APL) y est totalement au bénéfice des locataires car les loyers Hlm sont plafonnés.

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

APL : le nombre de bénéficiaires augmente

Source : Immobilière 3F

La publication des chiffres 2015 en matière de perception des APL montre une croissance continue du nombre de locataires qui en bénéficient avec une sur-représentation en région.

L’APL concerne 38 % des ménages d’Île-de-France et 53 % des ménages de province, locataires des logements conventionnés du Groupe 3F.

Par ailleurs, les montants versés représentent entre 45 % et 56 % du quittancement des locataires concernés.

Enfin le montant moyen de l’APL est de 268 € en Île-de-France et de 255 € en région, en hausse de 1,6 % par rapport à 2014.

 

En savoir plus

> De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

APL : le Mouvement Hlm met les points sur les « i »

Source : site USH

Le Mouvement Hlm ne saurait accepter une baisse des crédits d’aide à la personne et de soutien à la création de logements sociaux alors que la demande ne cesse de progresser.

Dans l’exercice de recherche d’économies budgétaires auquel l’État se livre, les « dépenses de logement » semblent ciblées. Le Mouvement Hlm ne saurait accepter une baisse des crédits d’aide à la personne et de soutien à la création de logements sociaux alors que la demande ne cesse de progresser. Il tient à rappeler quelques vérités vis-à-vis d’une question essentielle pour la cohésion sociale : le logement digne des personnes les plus modestes.

L’Aide personnalisée au logement (APL) dans le parc social est totalement au bénéfice des locataires car les loyers Hlm sont plafonnés. Les organismes Hlm ne pratiquent aucun « effet d’aubaine » sur l’APL, contrairement au parc non conventionné pour lequel l’encadrement et la régulation des loyers n’ont pas été confirmés par le Gouvernement.

Les locataires Hlm ne représentent que 34% des 18,2 milliards d’euros consacrés annuellement aux aides personnelles au logement, soit 6,2 milliards d’euros.

L’augmentation des dépenses d’APL est inévitablement liée à la paupérisation des nouveaux locataires Hlm qui s’ajoutent à celle des locataires déjà présents et qui n’a fait que s’aggraver avec la crise, la hausse du chômage et des emplois précaires. En 2014, les organismes Hlm ont attribué plus de 200 000 logements à des ménages dont les revenus sont sous le seuil de pauvreté. Soit près de 50% des attributions.

L’appauvrissement des catégories populaires s’avère particulièrement marqué dans le parc Hlm. En effet, les ressources des locataires Hlm ont baissé ces vingt dernières années de 100 euros, alors qu’elles ont en moyenne progressé de 450 euros pour l’ensemble des Français.

Le Mouvement Hlm a pris des engagements en 2013 par la signature du Pacte d’objectifs et de moyens et en 2014 par la signature de l’Agenda Hlm 2015-2018 pour augmenter la production de logements sociaux et significativement de logements dits « PLAI-Hlm » à très bas loyers par la mutualisation de leurs fonds propres.

L’État lui aussi a pris des engagements. Le Mouvement Hlm est le garant du respect de l’ensemble des engagements pris.

L’USH contre la proposition de suppression des aides à la pierre

Source : site USH

L’USH contre la proposition de suppression des aides à la pierre et de diminution des APL

L’Union sociale pour l’habitat dénonce la mise en cause, dans un rapport administratif rendu public par la presse ce jour, de deux dimensions de la politique du logement qui impacteraient directement le secteur Hlm : la suppression des aides à la pierre et la diminution des aides à la personne.

Lire la suite