Archives du blog

L’Aorif et l’Unafo dévoilent les résultats de leur étude sur la performance énergétique des résidences sociales @AORIF_ @UnafoUnion

Depuis plusieurs années, l’Aorif et l’Unafo se sont engagées dans une démarche commune, visant à améliorer et à renforcer les relations partenariales entre leurs membres. Les deux réseaux professionnels ont étudié ensemble, dans le cadre de cette démarche, la question de la performance énergétique des bâtiments, construits ou réhabilités par les bailleurs sociaux adhérents de l’Aorif, et gérés par les associations adhérentes de l’Unafo, avec l’ambition d’aider leurs adhérents à imaginer de nouveaux processus et de nouveaux outils communs.

Les bailleurs sociaux et les gestionnaires de logements accompagnés font le constat récurrent d’un écart entre une baisse des consommations énergétiques, dû à la performance des bâtiments construits ou réhabilités, et des coûts d’entretien et de maintenance qui ont, eux, tendance à augmenter.

L’Aorif et l’Unafo ont souhaité étudier objectivement ce phénomène en partant de l’analyse de sept résidences sociales situées en Ile-de-France. Dans la continuité de ce travail, les deux réseaux ont organisé ce 11 septembre 2018, en partenariat avec Ekopolis, une journée professionnelle afin de partager les résultats de l’étude et de donner le cap à suivre pour garantir une amélioration durable de la performance énergétique au quotidien. Au lendemain, de la Marche pour le Climat et à la veille de l’annonce du Plan Pauvreté, cette journée nous rappelle que l’enjeu n’est pas seulement technique mais que propriétaires comme gestionnaires doivent répondre ensemble au défi de la performance énergétique : un défi environnemental, économique et social.

Les enjeux de la performance énergétique en résidence sociale @AORIF_ @UnafoUnion

L’Aorif et l’Unafo organisent une journée professionnelle autour de la performance énergétique des résidences sociales le 11 septembre 2018

Depuis plusieurs années, l’Aorif et l’Unafo se sont engagées dans une démarche commune, visant à améliorer et à renforcer les relations partenariales entre leurs membres. Les deux réseaux professionnels ont étudié ensemble, dans le cadre de cette démarche, la question de la performance énergétique des bâtiments, construits ou réhabilités par les bailleurs adhérents de l’Aorif, et gérés par les associations adhérentes de l’Unafo, avec l’ambition d’aider ces adhérents à imaginer de nouveaux processus et de nouveaux outils communs.

Les bailleurs sociaux et les gestionnaires de logements accompagnés font le constat récurrent d’un écart entre une baisse des consommations énergétiques, due à la performance des bâtiments construits ou réhabilités, et des coûts d’entretien et de maintenance qui ont, eux, tendance à augmenter. L’Aorif et l’Unafo ont souhaité étudier objectivement ce phénomène en partant de l’analyse de sept résidences sociales situées en Ile-de-France.

L’Aorif et l’Unafo ont décidé d’organiser, en partenariat avec Ekopolis, une journée professionnelle intitulée « Tous concernés par la performance énergétique de la résidence sociale », en vue de partager les résultats de l’étude et de donner le cap à suivre pour garantir une amélioration durable de la performance énergétique au quotidien.

Rendez-vous

Mardi 11 septembre 2018 de 9h30 à 16h30

Halle Pajol – 20, esplanade Nathalie Sarraute – 75018 Paris

> Télécharger la synthèse de l’étude

 

Bourse d’échange de logts sociaux : l’AORIF mobilisée @AORIF_

Source : AORIF

Bourse d’échange de logts sociaux, protocole mutations…l’AORIF mobilisée

L’AORIF et ses adhérents, les organismes franciliens de logement social, sont mobilisés pour favoriser les parcours résidentiels des locataires du parc social francilien.

Bourse d’échange de logements sociaux

A Paris, les bailleurs sociaux s’étaient engagés (dans une « charte des mutations dans le parc social parisien ») à développer une bourse d’échange de logements sociaux. 14 organismes de logement social, représentant un patrimoine de plus de 224 000 logements sociaux à Paris, se sont engagés dans le dispositif pour 2018 en signant fin mars 2018 une convention de groupement de commande (Paris Habitat, RIVP, Elogie-Siemp, I3F, ICF Habitat, Efidis, Logement Francilien, Batigère, France Habitation, Coopération et Famille, Logis Transports, Erigère, Novigère, Emmaüs Habitat). Paris Habitat est mandataire du groupement de commande.

Porté par l’AORIF et les organismes franciliens, ce projet se concrétisera sur Paris à l’automne 2018 et sera étendu au printemps 2019 à toute l’Ile-de-France.

Protocole sur les mutations dans le parc social francilien

Pour aller encore plus loin, l’AORIF a signé le 16 avril 2018 un protocole sur les mutations dans le parc social francilien avec l’Etat et Action Logement. Situations cibles : handicap, vieillissement, mobilité professionnelle, problèmes de loyer, sur/sous-occupation…

Accession sociale à la propriété.. en savoir plus..

L’Aorif, l’État et Action Logement s’engagent dans la mobilité du parc social d’Ile-de-France @AORIF_ @ActionLogement

Source : l’AORIF

Le 16 avril 2018, le préfet de la région Ile-De-France, Michel Cadot, le Président de l’AORIF, Jean-Luc Vidon et le Président d’Action Logement, Bruno Arcadipane, ont signé leur engagement-cadre en faveur de la mobilité dans le parc social d’Ile-de-France.Cet engagement-cadre traduit la volonté de répondre plus efficacement à la demande de mobilité, dans une région qui connaît une extrême tension en matière de logement. En effet, l’Ile-de-France compte plus de 700 000 demandeurs de logement social pour environ 80 000 attributions par an, soit 1 attribution pour 9 demandeurs. Parmi
les demandeurs de logement social enregistrés, environ 30% sont déjà locataires du parc social et sont en demande de mutation de logement. Collectivement, organismes et réservataires, partenaires de l’attribution, veulent proposer de nouvelles solutions aux locataires qui souhaitent ou ont besoin de changer de logement au sein du parc social. C’est pourquoi, l’État, l’AORIF et Action Logement ont décidé de s’engager dans un engagement-cadre en faveur de la « mobilité résidentielle dans
le parc social d’Ile-de-France » afin de conjuguer leurs actions au service des besoins et souhaits de mobilité résidentielle des locataires du parc social.
L’engagement-cadre doit permettre la mise en œuvre de deux initiatives franciliennes :
– le protocole francilien d’expérimentation en faveur de mutations cibles, avec gestion en « flux compensé » des droits de réservation ;
– la bourse d’échanges de logements sociaux entre locataires, projet piloté par l’AORIF, suite à l’engagement pris par les bailleurs sociaux auprès de la Ville de Paris, avec les soutiens des réservataires Etat et Action Logement.

Si vous souhaitez davantage d’informations, cliquez ici

A lire également :

.@AORIF_ et @LesCoopHlm organisent un « village de l’accession sereine » au salon de l’immobilier neuf

Le Salon de l’immobilier neuf se tient du 23 au 25 mars à Paris, Porte de Versailles

Pour la première fois, 9 opérateurs Hlm d’Ile-de-France  seront présents 

Ils seront regroupés au sein du « Village de l’accession sereine » co-animé par l’AORIF (Association régionale des organismes de logement social d’Ile-de-France) et la Fédération des Coop’HLM.

Ces opérateurs présenteront aux 12 000 visiteurs attendus les atouts d’une accession sereine à la propriété : outre une grande qualité de construction à des prix maîtrisés (35% moins chers que la moyenne francilienne), les logements neufs vendus par ces opérateurs bénéficient d’un dispositif qui sécurise les accédants à la propriété. Ces éléments sont constitutifs de la Charte d’engagement adoptée par les organismes membres de l’AORIF.

A l’occasion de l’ouverture du Salon de l’immobilier neuf, l’AORIF et la Fédération des Coop’HLM vous convient au cocktail d’inauguration du village de l’accession sereine le vendredi 23 mars à 11h30.