Archives du blog

#Covid_19 : Actions d’organismes Hlm franciliens @AORIF_

Source : AORIF

Depuis le début de la crise liée au Covid-19, les organismes franciliens de logement social s’organisent pour maintenir leurs missions essentielles. Le contexte inédit les amène à dépasser, encore davantage qu’en temps normal, le cadre de leurs fonctions de bailleurs. Dans une première newsletter envoyée le 16 avril, nous présentions des exemples de la mobilisation des organismes franciliens, illustrant leur capacité à innover et à répondre aux besoins des locataires en situation de crise.

Aide alimentaire  

La précarité des ménages n’a cessé d’augmenter depuis le début de la crise. Le chômage, l’arrêt des repas au travail ou dans les écoles demande aux ménages modestes d’autant plus de ressources pour pouvoir nourrir toute la famille. De nombreuses familles, amputées de tout ou partie de leurs revenus à cause de la crise sanitaire, ont besoin d’aide pour se nourrir. Plusieurs organismes Hlm ont ainsi soutenu des associations afin de leur permettre de distribuer des colis alimentaires. C’est le cas de ICF Habitat La Sablière qui a soutenu l’association Drancy Espoir, qui ont ainsi pu distribuer des colis à 130 familles de Drancy. Paris Habitat s’est associé à l’association VRAC Paris qui a pu distribuer des “paniers durables et solidaires” dans le 18è arrondissement de Paris. Les locataires de Batigère ont eux aussi pu bénéficier du don de denrées alimentaires de la part de la Banque Alimentaire 57. Le bailleur Emmaüs Habitat, les Restos du Cœur et deux associations de quartier ont coopéré pour mettre en place un système d’aide alimentaire afin de venir en aide aux familles en difficulté du Blanc-Mesnil. En partenariat avec une association de locataires, Habitat 77 soutient le personnel de santé depuis le début de la crise sanitaire. L’association organise des livraisons de repas et de boissons aux hôpitaux de Melun et Brie-Comte-Robert et aux sans-abris de Melun…

…Lire la suite

Tour d’horizon de l’activité du secteur Hlm en Ile-de-France dans le contexte du #Covid_19 @AORIF_ @jeanlucvidon

Source : AORIF

Dépêche AEF info n°625526 publiée le 09/04/2020 (par Lina Trabelsi), avec l’aimable autorisation de reproduction de l’agence AEF info.

Au-delà de l’urgence consistant à déployer des plans de continuité d’activité par les bailleurs sociaux, la crise sanitaire du Covid-19 fait émerger de nouvelles interrogations sur les impayés de loyer, la reprise des chantiers, le maintien des attributions… Dans un entretien à AEF info, Jean-Luc Vidon, président de l’Aorif, livre les inquiétudes du secteur dans la région francilienne, notamment celles liées à l’après-crise et à la possibilité de tenir ses objectifs de production.

AEF info : La France est dans sa quatrième semaine de confinement et près de la moitié des salariés ne sont plus être en activité. Disposez-vous de premiers éléments sur les impayés de loyers ?

Jean-Luc Vidon : Nous n’avons pas encore de recul suffisant sur la question car nous venons tout juste de collecter les loyers du mois de mars, nous devrions avoir davantage d’éléments d’ici le milieu du mois d’avril. Néanmoins, le message actuel est le suivant : nous quittançons les loyers car le service continue d’être rendu, mais nous sommes plus que jamais à l’écoute et à la disposition des locataires pour examiner les situations difficiles, ce que certains font déjà, et traiter au cas par cas les situations qui nécessiteraient des adaptations, comme des échéanciers par exemple…

…Lire la suite

Les personnels des organismes Hlm se mobilisent pour assurer la continuité du service et le maintien du lien avec les locataires @AORIF_

Source : AORIF

L’AORIF (Association des organismes de logement social d’Ile-de-France) souhaite souligner et mettre en valeur la mobilisation des gardiens et personnels des organismes de logement social en faveur des plus de 3 millions de Franciliens qui habitent un logement social. L’Aorif salue le travail des personnels de proximité et les initiatives des locataires Les gardiens et personnels des organismes de logement social assurent la continuité du service de proximité dans les immeubles, avec le concours des entreprises prestataires :

  • les tâches d’entretien et d’hygiène : nettoyage, propreté, enlèvement des ordures ménagères ;
  • le fonctionnement des équipements techniques collectifs indispensables, tels qu’ascenseurs ou chauffage.

Les bailleurs sociaux ainsi que les associations de locataires apportent un soutien quotidien aux personnes les plus fragiles, en développant écoute et actions de solidarité (courses…). Le président de l’Aorif Jean-Luc Vidon tient à remercier vivement, au nom de tous les organismes franciliens, les gardiens et personnels de proximité, ainsi que les militants des associations de locataires, pour leur engagement au service du bien commun.

Consulter le communiqué de presse

« Les bailleurs sociaux franciliens sont des acteurs des territoires sur lesquels les élus peuvent compter » @AORIF_

Source : AORIF

L’AORIF a lancé une campagne « Logement social en Ile-de-France IDÉES NEUVES ! » à l’occasion du Congrès Hlm 2019 et la poursuit en cette année 2020 d’élections municipales. Dans quel contexte régional cette campagne s’inscrit-elle ?

Jean-Luc Vidon : L’accès au logement est un sujet essentiel pour la vie quotidienne des Franciliennes et des Franciliens. Nous voulons rappeler que les bailleurs sociaux jouent un rôle important : 25 % des Franciliens sont logés dans le logement social, soit 3 millions de personnes.

Les élections municipales sont l’occasion de renouveler les instances dans les communes et les intercommunalités. Les bailleurs sociaux y sont particulièrement attentifs car les relations avec les collectivités sont déterminantes pour produire du logement.
Le contexte francilien est assez préoccupant avec un logement insuffisant, inabordable, et une stagnation de la production de logements sociaux. Dans une région où il faudrait construire beaucoup plus pour répondre aux besoins des 720 000 demandeurs de logement social, le soutien de de l’État a diminué, l’accès au foncier est compliqué, et les coûts de la construction augmentent. Résultat : une insuffisance de l’offre qui dure depuis de nombreuses années. Pour les ménages, il est très difficile d’accéder au logement, les situations de précarité augmentent et l’hébergement explose. Pour les locataires du logement social, les parcours résidentiels sont bloqués. En 2019, 72 000 attributions de logements ont été réalisées (-4,5% par rapport à 2018) : l’écart est considérable entre l’offre et la demande et il a tendance à augmenter…

…Lire la suite

Un garage transformé en centre d’hébergement d’urgence dans le 11ème arrondissement de Paris @AORIF_

Source : AORIF

Batigère en Ile-de-France met à disposition des lieux inoccupés pour de la transformation d’usage, à Parmentier dans le 11ème arrondissement de Paris.

Batigère en Ile-de-France a créé un Centre d’Hébergement d’Urgence et un lieu ouvert destiné à l’accueil d’associations et de partenaires. Un exemple d’un savoir-faire multiple et adapté aux besoins des collectivités territoriales : les structures de BATIGÈRE ont transformé en moins d’un mois un bâtiment de 4 étages à usage de garage situé à Paris (75011), en un Centre d’Hébergement d’Urgence de 193 places, géré par l’AMLI.

>En savoir plus