Archives du blog

ANRU : un mois de juillet exceptionnel avec la validation des projets de 20 quartiers @AnruOfficiel

Source : ANRU

L’ANRU réalise un mois de juillet exceptionnel avec la validation des projets de 20 quartiers, mobilisant près de 820 millions d’euros de concours financiers de l’ANRU.

Anru

Cette mobilisation intense a permis de répondre aux attentes des collectivités locales désireuses d’engager les chantiers de transformation des quartiers au bénéfice de leurs habitants. Le comité d’engagement national de l’ANRU a ainsi validé en juillet, les projets de renouvellement urbain des communes ou agglomérations suivantes :
– Gennevilliers
– Stains et La Courneuve au sein de Plaine Commune
– Paris 20e
– Nice
– Mulhouse
– Bonneuil-sur-Marne
– Dunkerque – Grande-Synthe
– Lyon (la Duchère) – Vénissieux
– Villiers-le-Bel
Depuis le lancement de la phase opérationnelle du NPNRU, l’ANRU a ainsi validé les projets de 290 quartiers. Pour engager les chantiers de transformation de ces territoires, l’ANRU a mis 7,3 milliards d’euros à disposition des collectivités et des bailleurs.
Ces concours financiers déjà validés vont permettre la réalisation de projets estimés à plus de 25,6 milliards d’euros tous financeurs confondus. Concrètement, cet investissement va notamment permettre de réaliser :
– 59 000 démolitions de logements sociaux
– 46 000 reconstructions de logements sociaux
– 81 000 réhabilitations de logements sociaux

Plus d’informations ici…

Lire également :

NPNRU : les projets de renouvellement urbain de 270 quartiers déjà validés @AnruOfficiel

Source : ANRU

Dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), les projets de renouvellement urbain de 270 quartiers validés à fin juin ! 

Anru

L’ANRU et ses partenaires poursuivent l’examen et la validation des projets de renouvellement urbain soumis par les collectivités locales porteuses de projets dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU).

Ce travail intense, accéléré depuis mai 2018, s’est poursuivi en juin 2019 avec la validation des projets de 17 quartiers d’intérêt national et régional, parmi lesquels ceux des villes et agglomérations suivantes :
– Lille, Roubaix, Tourcoing
– Metz
– Forbach, Behren-lès-Forbach
– Brest
– Bagneux
– Lorient
– Villejuif, L’Haÿ-les-Roses
– La Seyne-sur-Mer

Depuis le lancement de la phase opérationnelle du NPNRU, l’ANRU a ainsi validé les projets de 270 quartiers. Pour engager les chantiers de transformation de ces territoires, l’ANRU a mis 6,5 milliards d’euros à disposition des collectivités et des bailleurs. Ces concours financiers déjà validés vont permettre la réalisation de projets estimés à plus de 22 milliards d’euros tous financeurs confondus. Concrètement, cet investissement va notamment permettre de réaliser : 55 000 démolitions de logements sociaux, 42 000 reconstructions de logements sociaux, 73 000 réhabilitations de logements sociaux, et plus de 500 équipements, dont 160 écoles.

Plus d’informations ici…

Lire également :

Olivier Klein, Président de l’ANRU : quelles sont les conséquences de la rénovation urbaine ? @nexity #Enviesdeville

Source : Envies de ville

Olivier Klein, Président de l’ANRU, a été interviewé par les équipes de Envies de ville, afin d’aborder les conséquences concrètes de l’ANRU II sur le terrain, et notamment dans sa ville, emblème de la rénovation urbaine. Quels sont les bénéfices du doublement du budget de l’ANRU, quel rôle pour les acteurs sociaux mais aussi des acteurs privés dans le domaine de l’aménagement ?  Découvrez dès maintenant le témoignage d’Olivier Klein

Les 4 interviews portent sur les sujets suivants :
– Lancé en 2014, le nouveau programme national de renouvellement urbain a 5 ans. Quel bilan d’étape peut-on en tirer aujourd’hui ?
– Voici un an que le Président de la République a annoncé un changement de méthode en ce qui concerne la politique de la ville. Quelles en sont les traductions sur le terrain ?
– Pourquoi faut-il un maire à la tête de l’ANRU ?
–  À Clichy-sous-Bois plus précisément, comment la rénovation urbaine a-t-elle changé la ville ?
– Quelle place occupent selon vous les acteurs privés dans la politique de la ville et la mobilisation vous semble-t-elle à la hauteur des enjeux ?

>>>> Ecouter les interviews

Lire aussi :

Création d’un fonds d’investissement immobilier dédié aux tiers-lieux et espaces de coworking @AnruOfficiel

Source : ANRU

Le 17 juin dernier, le fonds de co-investissement de l’ANRU et Amundi ont crée un fonds d’investissement dédié aux tiers-lieux et aux espaces de coworking, dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Anru

Le fonds de co-investissement de l’ANRU utilise le levier de l’investissement immobilier pour contribuer à la mixité fonctionnelle des quartiers concernés par la politique de la Ville. Il participe ainsi à améliorer leur image, renforcer leur attractivité, favoriser le développement économique et l’emploi et améliorer la qualité de vie des habitants. Il a rapidement identifié l’investissement dans les tiers-lieux et centres de coworking comme un outil lui permettant d’atteindre ses objectifs.

Les tiers-lieux et le coworking, en tant qu’instrument du développement économique, mode d’hébergement des entreprises, d’appartenance à une communauté et de capacité d’accompagnement des entrepreneurs, n’ont plus à démontrer leurs vertus. Pour proposer des formules attractives en termes de prix, être accessibles au plus grand nombre et offrir des services de qualité, les exploitants ont pour enjeu prioritaire de bénéficier d’un immobilier à des prix adaptés.
Amundi, acteur pionnier de l’investissement socialement responsable (ISR) et le Fonds de co-investissement de l’ANRU, ont donc signé aujourd’hui une déclaration d’engagement pour la création avant fin 2019 de ce fonds doté de 50 millions d’euros dédié à l’émergence de tiers-lieux et d’espaces de coworking dans les territoires. Ce fonds aura pour vocation de porter les murs de plusieurs dizaines de tiers-lieux et d’espaces de coworking en QPV. Ces acquisitions devraient intervenir dès le deuxième semestre 2019 et être réalisées dans un délai de 2 ans. Une vingtaine de projets répondant aux critères du fonds coworking ont d’ores et déjà été identifiés dans toute la France et certains sont actuellement en cours d’analyse.

Consulter et télécharger le communiqué de presse

Lire aussi :

ANRU : découvrez le nouveau Conseil d’Administration @AnruOfficiel

Source : ANRU

L’ANRU, Agence Nationale de renouvellement urbain, a réuni le 25 juin son nouveau Conseil d’Administration, traduisant l’évolution de sa gouvernance pour être au plus près des attentes et besoins des territoires. Découvrez dès maintenant les 18 nouveaux membres titulaires : 

Anru

Collège des représentants de l’Etat, de ses établissements publics et de la caisse des dépôts et consignations : 

– Représentant du ministre chargé de la politique de la ville : Anaïs Breaud, suppléant : François-Antoine Mariani

– Représentant  du ministre chargé du logement : Sophie Mourlon, suppléant : François Adam

– Représentant du ministre chargé des collectivités territoriales : Joël Mathurin, suppléant : Stéphane Monet

– Représentant du ministre chargé de l’économie : Laurent Guérin, suppléant : Stéphane Tabarié

– Représentant de l’Agence nationale de l’habitat : Valérie Mancret-Taylor, suppléant : Jessica Brouard Masson

– Représentant de la caisse des dépôts et consignations : Marianne Laurent, suppléant : Yves Aguiton

Collège des représentants des organismes intervenant dans la politique du logement social, de la fédération des EPL, et des représentants des locataires

– Représentants du Groupe Action Logement :
Jacques Chanu, suppléant : Bernard Coloos
Jean-Baptiste Dolci, suppléant : Jean-Yves Lautridou
Bernard Verquerre, suppléant : Alain Kauffmann

– Représentant de l’union nationale des fédérations d’organismes d’habitations à loyer modéré : Marianne Louis, suppléant : Thierry Asselin

–  Représentant de la fédération des EPL : Michel Le Faou, suppléant : Michel Leprêtre

– Représentant des organisations nationales représentatives des locataires : Raymond Haeffner, suppléant : Jocelyne Herbinski

Collège des représentants des collectivités territoriales et de leurs groupements, des parlementaires et des personnalités qualifiées : 

– Représentant des maires désigné par l’Association des Maires de France  : Jean-Pierre Bouquet, suppléant : Gaël Perdriau

– Représentant des présidents d’établissements publics de coopération intercommunale désigné par l’Association des Communautés de France et France Urbaine : Catherine Vautrin, suppléant : Patrick Braouezec

– Représentant des présidents de conseils régionaux désigné par l’Association des régions de France : Jean Rottner, suppléant : Laurent Jeanne

– Député désigné par le Président de l’assemblée nationale : Nadia Hai

– Sénateur désigné par le Président du Sénat : Valérie Létard

– Personnalité qualifiée en matière de politique de la ville : Olivier Klein

Président : Olivier Klein
Vice-Président : Jean-Baptiste Dolci
Commissaire au Gouvernement : Anaïs Breaud