Archives du blog

Cœurs de ville et quartiers, deux territoires qui s’influenceront réciproquement – La parole à Valérie Lasek, ANCT @cmarkea @ANCTerritoires

Découvrez dés à présent le témoignage de Valérie Lasek, Directrice générale déléguée adjointe à l’appui opérationnel et stratégique, ANCT (Agence nationale de la cohésion des territoires).

Extrait de témoignages réalisés avant cette crise et qui seront rassemblés dans le nouveau numéro de la collection réalisée par Arkea Banque E&I « Regards » en cours d’achèvement : en savoir plus sur la démarche : ICI

Intégré en janvier 2020 à l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), Epareca était déjà en charge d’Action Cœur de ville, l’un des programmes précurseurs de l’agence. Rencontre avec Valérie Lasek, directrice générale, pour qui ce plan est une source d’opportunités et de possibles enthousiasmants.

Epareca, établissement public de l’État dédié à la revitalisation des commerces et de l’artisanat, – et seul promoteur public de locaux commerciaux et artisanaux – accompagne les collectivités dans leur reconquête d’équipements économiques de proximité des zones urbaines sensibles.

« Nous intervenons lorsque l’initiative privée fait défaut, uniquement sur saisine des collectivités, et en fonds propres comme un investisseur. Avec la capacité d’agréger des subventions pour boucler les équations économiques de nos projets, et des prérogatives de puissance publique qui nous sont déléguées par les collectivités. Mais, précise Valérie Lasek, encore faut-il qu’elles connaissent et comprennent nos modalités d’interventions qui sont un peu atypiques par rapport au monde public, et particulières par rapport au rôle et au fonctionnement d’un promoteur privé classique. En fait, nous faisons la jonction entre les deux. Nous prenons d’abord en charge des opérations structurellement déficitaires, ainsi que toute la somme de complexité de projets qui sont, par définition, des projets urbains lourds, longs et coûteux…»

…Lire la suite…

Action Cœur de Ville, moteur de la relance @ANCTerritoires

Source : Agence nationale de la cohésion des territoires

Ministère

Deux ans après son lancement, Action Cœur de Ville apparaît plus que jamais comme un levier de l’activité économique dans les villes moyennes et un enjeu majeur pour la relance. Déjà, près de 1,2 milliard d’euros a été engagé dans les projets des 222 villes bénéficiaires et plus de 35 000 logements construits ou réhabilités. Toutes les nouvelles perspectives ont été abordées lors du comité interministériel et partenarial du programme qu’a présidé, le 14 mai dernier, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, avec la participation de nombreux ministres et partenaires, ainsi que de Caroline Cayeux, Yves Le Breton et Rollon Mouchel-Blaisot pour l’ANCT, qui coordonne le programme.

« Le dispositif Action Cœur de Ville est une vitrine pour l’ANCT et démontre une vraie agilité d’intervention. Je pense qu’à travers des actions matures facilement mises en œuvre, nous avons là les clés de la relance. Une relance au plus près des territoires qui, par le cousu-main proposé par l’Agence, s’adapte pleinement aux enjeux de développement, sans plaquer de solutions toutes faites », a souligné Caroline Cayeux, présidente de l’Agence nationale de la cohésion des territoires.

Entourée notamment de Caroline Cayeux, présidente de l’ANCT et de Villes de France, d’Yves Le Breton, directeur général de l’Agence et de Rollon Mouchel-Blaisot, directeur du programme national Action Cœur de Ville, la ministre Jacqueline Gourault a présidé le comité exécutif auquel participaient de nombreux ministres, les partenaires financeurs et les opérateurs. Deux ans après son lancement et un déploiement exceptionnellement rapide, Action Cœur de Ville prend désormais une autre dimension afin de relever les lourds défis d’une relance durable…

En savoir plus

Naissance de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires ! @Min_Territoires #ANCT

Source : Ministère de la cohésion des territoires

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, se réjouit de l’adoption, en lecture définitive à l’Assemblée nationale, de la proposition de loi portant sur la création d’une Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).

Résultat de recherche d'images pour "ministère cohésion territoire"

La création de cette agence avait été annoncée par le Président de la République à l’occasion de la conférence nationale des territoires, en réponse à une demande formulée par les représentants des élus locaux qui souhaitaient disposer d’un accès plus simple aux services de l’Etat et aux différents opérateurs qui interviennent dans les territoires pour soutenir les projets portés par les élus.

En fusionnant plusieurs de ces acteurs – l’essentiel du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), l’Agence du numérique et l’Etablissement public de restructuration et d’aménagement des espaces commerciaux et artisanaux (EPARECA) et en prévoyant les mécanismes de coordination avec l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), l’Agence nationale de la rénovation urbaine (ANRU), l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA), l’Agence nationale de la cohésion des territoires permettra de fédérer les moyens de l’Etat et de ses opérateurs, de manière complémentaire avec les outils développés par les collectivités elles-mêmes, tout en simplifiant, pour les élus porteurs de projets, la manière de mobiliser ces moyens.

Jacqueline Gourault salue les nombreux enrichissements apportés par les parlementaires tout au long de la procédure législative comme en témoignent les 235 amendements qui, au total, ont été adoptés en permettant de compléter les missions de l’agence. Par ailleurs, les parlementaires ont précisé que si l’Agence interviendra bien aux profits de tous les territoires, elle agira en priorité pour les territoires les plus fragiles, qu’ils soient urbains ou ruraux, en prenant en compte la spécificité de chacun.

Plus d’informations ici…

Lire également :