Archives du blog

À Valenciennes, la lutte contre l’habitat indigne s’accélère @ANAH_Officiel

Source : ANAH

Pour lutter contre l’habitat indigne et les marchands de sommeil, l’Anah a lancé en 2019 des mesures exceptionnelles pour six départements, dont le Nord. Retour sur l’une de ces mobilisations locales avec les équipes de Valenciennes Métropole.

À Valenciennes Métropole, un engagement depuis 2005

Dans le département du Nord, plus de 10% du parc privé est potentiellement considéré comme indigne. « Le plan local de l’habitat (PLH) de Valenciennes Métropole démontre notre volonté d’avancer depuis plusieurs années sur la question de l’habitat indigne. Dès 2005, nous avons traité ce sujet dans le cadre de premières Opah-RU (opération programmée d’amélioration de l’habitat de renouvellement urbain), situées dans ce que l’on appelle le corridor minier. Dans un contexte de conversion industrielle, ce sont ces communes où le parc privé est le plus fragilisé » détaille Nicolas Menjaud, directeur du service habitat à Valenciennes Métropole.

Des résultats visibles

À Valenciennes Métropole, les efforts sont déjà concrets avec plusieurs dizaines de logements indignes rénovés chaque année. En 2019, ils sont au nombre de 42, pour un montant total de subventions Anah de 1 536 804 €. Une spécificité positive ressort aussi : les remises aux normes sont parfois très complètes, pouvant induire jusqu’à 100 000 euros de travaux par logement, pour certains propriétaires bailleurs. Selon Marie Choquet, responsable du parc privé et de la lutte contre l’habitat indigne à Valenciennes Métropole, « les mesures exceptionnelles de l’Anah nous ont permis de lancer des travaux pour des immeubles dont les procédures étaient auparavant bloquées. Nous avons réussi à mobiliser également près d’une dizaine de communes sur ces questions, et le travail de sensibilisation va se poursuivre avec l’arrivée des nouveaux élus municipaux. »…

…Lire la suite

L’Anah maintient la distribution de ses aides pendant la crise sanitaire @ANAH_Officiel

Source : ANAH

L’agence est mobilisée et organisée pour poursuivre le versement de ses aides et débuter l’instruction des dossiers MaPrimeRénov’.

Dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 et des consignes sanitaires émises par le Gouvernement, l’Anah a activé le 17 mars son Plan de continuité d’activité en mettant en place des mesures qui répondent aux impératifs de cette situation exceptionnelle.

En adoptant un mode de fonctionnement en télétravail, la poursuite de ses activités est assurée au siège et dans les services territoriaux, grâce à la mobilisation de tous les agents au service de l’ensemble des bénéficiaires des aides de l’Agence.

Traitement des demandes de subventions – tous programmes

Le dépôt (via la plateforme monprojet.anah.gouv.fr), l’instruction des dossiers ainsi que le paiement des aides de l’Agence sont maintenus…

En savoir plus

Agir pour les copropriétés très dégradées : un nouveau financement de l’Anah @ANAH_Officiel

Source : ANAH

Depuis 2018, l’Anah pilote le plan Initiative Copropriétés avec plusieurs aides spécifiques et 14 territoires en suivi national. Un nouveau dispositif de financement est désormais ouvert aux copropriétés, lorsqu’elles ont fait l’objet d’une décision de carence… Explications.

Transformer les copropriétés

Le plan Initiative Copropriétés mobilise des compétences techniques et des moyens financiers, avec une volonté : proposer des modes d’intervention à la carte aux territoires pour intervenir sur les copropriétés dégradées. Depuis le 10 octobre 2018, les opérateurs de l’État ont renforcé ou créé de nouveaux dispositifs (travaux d’urgence et aide à la gestion, par exemple). La dernière évolution en date concerne son troisième axe d’intervention publique : la transformation. Lorsque les copropriétés sont très dégradées, le plan permet d’enclencher un processus de restructuration…

…En savoir plus

Un plan national pour mobiliser les logements vacants @ANAH_Officiel

Source : ANAH

Lancé le 10 février par Julien Denormandie, ministre de la ville et du logement, ce plan s’inscrit dans la continuité des initiatives prises pour renforcer l’accès au logement. Avec 350 000 logements vacants dans le parc privé, la lutte contre la vacance est un levier majeur. L’État associe à son action de nombreux partenaires, dont l’Anah.

Identifier

La vacance est un phénomène complexe recouvrant des réalités multiples. L’État lance la construction d’une cartographie interactive pour repérer, suivre et comprendre cette vacance. Un outil indispensable aux collectivités, qui leur permettra d’identifier les leviers de remobilisation des logements vacants les plus pertinents. Des territoires sélectionnés bénéficieront d’un appui renforcé, pour un déploiement accéléré du plan.

Inciter

Les divers outils de remise en location restent méconnus, des propriétaires comme des acteurs en contact avec eux. Le plan met en place une communication élargie et simplifiée autour des dispositifs existants. Elle prend appui sur la plateforme facilhabitat.gouv.fr de l’Anah, qui accompagne les propriétaires à toutes les étapes de leur projet. Une campagne de courriers est également engagée pour écrire aux propriétaires de logements vacants…

En savoir plus

Chiffres clés et principaux enjeux du parc de logements privés en France @ANAH_Officiel

Source : ANAH

Le parc privé en France compte près de 24,4 millions de logements occupés à titre de résidences principales, avec 15 millions de logements individuels et 9 millions de logements collectifs. Si une nette majorité de ménages sont désormais propriétaires (58%), le parc privé prédomine également dans le secteur locatif ; près de 60% des logements en location relèvent en effet de ce parc.
Depuis la fin des années 1990, le statut de propriétaire occupant a poursuivi sa progression (56% à 58%) mais cette dynamique se ralentit avec une légère rétractation de la part des accédants, de 38% à 34% des propriétaires. Dans le même temps, le parc privé locatif reste stable autour de 25% du parc mais a néanmoins progressé de plus d’un million de logements. Au cours de ces 20 dernières années, le parc de résidences principales a augmenté de plus de 5 millions de logements, et 9 sur 10 relèvent du parc privé. Le parc privé loge ainsi une large majorité des ménages et porte des enjeux à la fois sociaux, patrimoniaux et urbains…

Découvrir les chiffres clés et enjeux du parc de logements privés