Archives du blog

Airbnb : 8,5 millions de Français utilisateurs cet été @airbnb_fr ‏

Source : Airbnb

La célèbre plateforme Airbnb ne cesse de prendre de l’ampleur. En effet 8,5 millions de Français l’ont utilisé du 1er juin au 31 août pour leur hébergement de vacances. Deux millions d’entre eux ont choisi Airbnb pour la première fois pour réserver leurs séjours de vacances à travers le monde.

Cet été les Français ont encore une fois choisi la France : 60% des voyageurs Français ont ainsi (re)découvert l’Hexagone et les richesses de ses territoires avec Airbnb. Les régions qu’ils ont le plus plébiscitées sont les suivantes : 

  1. Provence-Alpes-Côte-d’Azur
  2. Nouvelle-Aquitaine
  3. Occitanie
  4. Auvergne-Rhône-Alpes
  5. Bretagne

De nombreux voyageurs français ont d’ailleurs privilégié des vacances près de chez eux, l’occasion de profiter de la diversité de notre patrimoine touristique sans les contraintes d’un long voyage. Ainsi près d’un million de Français ont séjourné dans leur propre région cet été avec Airbnb. Les champions du voyage de proximité cet été en France sont les voyageurs d’Auvergne-Rhône-Alpes, suivis par ceux de Nouvelle-Aquitaine, d’Occitanie, de Provence-Alpes-Côte-d’Azur et d’Ile de France.

Les voyageurs de l’Hexagone qui ne sont pas restés en France ont favorisé les pays voisins comme lieu de villégiature, notamment l’Espagne, l’Italie, le Portugal et le Royaume-Uni…Lire la suite…

 

Quels sont les logements tendance pour 2019 ? @airbnb_fr

    Source : airbnb

Partout dans le monde, les voyageurs ont parlé : des micro-maisons, des séjours de plein air et des aventures en totale déconnexion feront la tendance sur Airbnb en 2019. Qu’il s’agisse de se déconnecter complètement dans une cabane de berger à la campagne anglaise ou de se réfugier dans une maison cycladique en bord de mer en Grèce, les voyageurs recherchent un logement qui leur permette de se rapprocher de la nature.

125% augmentation annuelle des réservations – Tiny Houses

Les mini-maisons arrivent en tête pour 2019. Elles offrent aux voyageurs en quête d’un style de vie minimaliste de petits espaces élégants où s’installer confortablement.

…lire la suite…

Airbnb et Century 21 : un accord historique pour permettre la sous-location @century21fr @airbnb_fr ‏

Source : Airbnb

Century 21, le n°1 des agences immobilières et Airbnb, plateforme de voyage, ont signé un accord historique afin de faciliter et de simplifier la sous-location de logements. 

century 21                Résultat de recherche d'images pour

Expérimenté dans un premier temps à Paris, ce « Bail Century21 Airbnb-compatible » pourrait être bientôt étendu dans plusieurs autres villes en France.
Fondé sur un partage de revenu entre locataires, propriétaires et agences immobilières, ce nouveau dispositif permettra d’ouvrir plus largement la location meublée touristique et d’offrir un complément de revenu aux habitants qui en ont le plus besoin : les étudiants, les jeunes familles, et les ménages modestes qui n’ont pas les moyens d’accéder à la propriété.

Dès que le propriétaire a donné son accord, tout est ensuite géré par un professionnel de confiance. C’est l’agence qui se charge de la mise en ligne de l’annonce sur le site de Airbnb et de toutes démarches administratives applicables.

Cliquez ici pour consulter la suite de l’article

Lire aussi :

Locations meublées de courtes durées : @Paris assigne en justice !

Source : Paris Presse

Jeudi 12 avril 2018, la ville de Paris a annoncé qu’elle assignait en référé les plateformes numériques de location qui ne respectent pas la législation, telles que AirBnb et Wimdu. 

MAIRIE DE PARIS

En cinq ans, le parc locatif traditionnel de Paris a perdu au moins 20.000 logements, dont la majorité a été transformée en location touristiques meublées, louées à la nuit ou à la semaine durant toute l’année, et qui sont autant de logements qui ne peuvent pas être mis à la disposition des Parisiens. Face à l’ampleur de la situation, depuis 2014 la Ville de Paris œuvre à un renforcement de l’encadrement de cette pratique.

Aux termes de la loi, les sociétés qui exploitent une plateforme numérique permettant de mettre en location un local meublé, sont tenues de publier dans leur annonce, un numéro d’enregistrement obtenu auprès de la commune.

Depuis le 1er décembre 2017, la Ville de Paris a mis en place un dispositif de déclaration préalable permettant aux plateformes de mentionner pour chaque annonce de location de courte durée dans la capitale un numéro d’enregistrement.
Si plusieurs plateformes se conforment à la loi, d’autres ont fait le choix de ne pas la respecter, et de maintenir en ligne des annonces ne comportant aucun numéro ou un numéro manifestement erroné.

Pour en savoir davantage, cliquez ici

A lire aussi :

#AirBnB : la location saisonnière est-elle encore rentable ? @ResideEtudes

   Source : Reside Etudes

 

L’étau s’est resserré ces derniers mois sur la location meublée touristique de courte durée. L’activité est-elle encore rentable ?

Surtaxe d’habitation sur les résidences secondaires à Paris, Nice, Bordeaux, multiplication des démarches administratives pour louer son logement via AirBnB ou d’autres plates-formes… Entre le durcissement des règles encadrant la location touristique de courte durée et le renforcement de la pression fiscale, certains propriétaires sont tentés de s’orienter vers la location longue durée. La location saisonnière est-elle encore rentable ?

Le seuil de 120 nuits

Mais dès que le seuil de 120 nuits par an est dépassé, il est alors considéré que vous louez une résidence secondaire comme hébergement de tourisme et les choses se compliquent. Dans cette situation, il est important de bien comprendre la réglementation qui s’applique à la location saisonnière dans la ville où se trouve votre logement, car elle joue beaucoup sur son potentiel de rentabilité.

Les villes de plus de 200 000 habitants

Plusieurs cas de figure se présentent. Dans certaines les villes de plus de 200 000 habitants et les communes limitrophes de la capitale, un numéro d’enregistrement peut être imposé pour tous les meublés touristiques. Le numéro délivré doit obligatoirement figurer dans toutes les annonces.

Les mairies peuvent en outre exiger une autorisation de changement d’usage, pour que le logement puisse être loué en toute légalité. La situation se corse si votre logement est à Paris, Bordeaux ou dans l’hypercentre de Lyon. Non seulement l’obtention de ce changement d’usage n’est pas toujours chose aisée, mais vous devrez en plus respecter des règles de compensation dont le coût élevé pèse sur la rentabilité du logement.

…lire la suite…