Archives du blog

Observatoire National de la Précarité Énergétique : le nombre de ménages fragilisés augmente @ademe

Source : ADEME

L’Observatoire National de la Précarité Énergétique (ONPE) publie ce jour les résultats de son tableau de bord 2019 qui révèle que 6,8 millions de personnes sont fragilisées par la précarité énergétique, au sens économique, soit une légère hausse par rapport à l’année dernière (+ 233 000 personnes). Chaque année, l’ONPE et ses partenaires œuvrent pour quantifier l’ampleur du sujet, comprendre l’environnement et les effets de la précarité énergétique, faire état des difficultés des ménages et identifier les leviers d’action pour lutter efficacement contre ce phénomène. Pour ce faire, l’ONPE s’appuie sur deux indicateurs mesurés à l’aide de nouveaux outils : un indicateur économique basé sur le taux d’effort énergétique1 et un indicateur basé sur le ressenti du froid.

La précarité énergétique : un phénomène en hausse

En 2018, ce sont donc près de 7 millions de personnes pauvres et modestes qui sont touchées par la précarité énergétique, au sens économique, en France. Au cours de l’hiver dernier (2018-2019), 15% des ménages français ont souffert d’une sensation de froid chez eux, selon l’indicateur du froid ressenti…Lire la suite

La Métropole du Grand Paris relève le défi de la rénovation énergétique @GrandParisMGP @ademe @Min_Ecologie

Source : Métropole du Grand Paris

Emmanuelle WARGON, Secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, et Patrick OLLIER, Président de la Métropole du Grand Paris (MGP), ont signé le 19 décembre 2019, aux côtés d’Arnaud LEROY, Président-Directeur général de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) et en présence de Julien CHARLES, Préfet, Secrétaire général pour les affaires régionales de la préfecture de la région d’Île-de-France, la convention de mise en œuvre du programme « Service d’Accompagnement à la Rénovation Énergétique » (SARE) au niveau de la Métropole du Grand Paris. Ce programme vise à mettre en place un accès pour tous à un service public de la performance énergétique, ainsi que la massification de la rénovation énergétique des logements.

La rénovation énergétique est une priorité du quotidien puisque nous comptons 7 millions de logements mal isolés en France. La consommation énergétique des bâtiments constitue la 2 ème source d’émission de gaz à effet de serre en France, juste derrière les transports.

>En savoir plus

Immobilier : comprendre la comptabilité des émissions de gaz à effet de serre @PlanBatiment @ademe @OID_officiel

Source : Plan Bâtiment Durable

En partenariat avec l’ADEME, l’observatoire de l’immobilier durable (OID) propose une courte publication sur la comptabilité des émissions de gaz à effet de serre dans l’immobilier, afin d’expliquer de manière concise la démarche et trouver les axes d’une comptabilité commune pour les bâtiments tertiaires. Cette publication est le résultat d’une réflexion collective et s’appuie sur un travail de décryptage élaboré au premier semestre 2019, sur des points d’attention à identifier dans l’immobilier sur le sujet carbone.

Face à l’urgence climatique, les acteurs de l’immobilier sont de plus en plus incités à intégrer la dimension carbone et à comptabiliser les émissions de gaz à effet de serre (GES) de leurs bâtiments, afin de déployer les plans d’actions pour les réduire. Bien que la comptabilité GES soit utilisée depuis plus de 15 ans par toute sorte d’organisation, il s’agit d’un nouveau challenge pour ces acteurs. Elle peut s’avérer complexe à comprendre et à mettre en œuvre, les périmètres d’étude étant variés, les données difficiles à obtenir lors d’un premier exercice et le nombre d’acteurs à solliciter important.

>En savoir plus

La construction neuve beaucoup plus consommatrice de matériaux que la rénovation @ademe

Source : ADEME

Dans un contexte de raréfaction de certaines ressources et de contraintes croissantes sur leur exploitation, l’ADEME publie les résultats de deux études prospectives permettant de comparer la consommation de matériaux nécessaires pour la construction et la rénovation BBC (Bâtiments Basse Consommation) des bâtiments à l’horizon 2050. Ces études ont permis d’identifier les quantités de matériaux associées à plusieurs scénarios d’évolution du parc de logements en France. Elles ont également permis de « mesurer » la quantité de matériaux à mobiliser en t/m2 entre la construction neuve et la rénovation d’un bâtiment de logement, de 40 à 80 fois plus importante selon sa typologie.  

La première étude apporte des éléments de prospective sur les quantités de matériaux consommées par la construction de bâtiments neufs*: logements (individuels, collectifs et EHPAD) d’une part, et certains bâtiments tertiaires (commerces de grande distribution, hôtels, enseignement, bureaux, soit 60% des surfaces tertiaires construites en 2015) d’autre part…Lire la suite de l’étude

Finance ClimAct : Mobilisation pour un plan d’action sur la finance durable @ademe @Min_Ecologie @I4CE_

Source : ADEME

Avec la présentation de son « Green Deal Européen », la Commission européenne confirme la priorité d’orienter rapidement les investissements pour viser une économie zéro-carbone, résiliente au changement climatique. Afin d’accompagner la mise en œuvre de son plan d’action finance durable de mars 2018, la Commission européenne vient d’apporter son soutien au lancement d’un projet réunissant des acteurs clés du domaine en France. Le projet « Finance ClimAct » ambitionne d’apporter aux épargnants, institutions financières et entreprises des outils concrets afin d’intégrer les enjeux climatiques dans leurs décisions d’investissement, permettant à la fois d’aligner les flux financiers sur les objectifs énergie-climat et de renforcer la résilience du système financier face aux risques climatiques.

Le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) a réuni huit acteurs sur un programme inédit d’un budget de 18 millions d’euros et doté de 10 millions de financement par la Commission Européenne. Coordonné par l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (ADEME), il regroupe le MTES, l’ADEME, l’Autorité des marchés financiers (AMF), l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), 2° Investing Initiative (2°ii), l’Institut de l’Economie pour le Climat (I4CE), Finance for Tomorrow (F4T) et GreenFlex.

>En savoir plus