Archives du blog

1ère conciergerie digitale dédiée aux locataires d’In’li @ActionLogement

In’li, n°1 du logement intermédiaire en Île-de-France, lance une offre inédite en France : les 42 000 foyers franciliens, locataires d’in’li, pourront bénéficier d’un assistant personnel digital 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour répondre à toutes leurs demandes. Pour ce faire, in’li s’associe avec la startup One Conciergerie, pionnière de la conciergerie digitale et des chatbots conversationnels.

> En savoir plus

Rénovation énergétique @ActionLogement partenaire de l’OPAH Co. de communes Rhône Crussol

AL-RVB

Source : Action Logement

Le 21 février, lors d’une visite d’un logement rénové sur la commune de Guilherand-Granges, Philippe Court, Préfet de l’Ardèche, Jacques Dubay, Président de la Communauté de communes Rhône Crussol et Maire de Saint-Péray, Michel Bret, Vice-Président délégué à l’habitat de la Communauté de communes Rhône Crussol, Sylvie Gaucher, Maire de Guilherand-Granges, Frédéric Reynier et Daniel Florence, respectivement Président et Vice-président du Comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes ont officialisé leur partenariat dans le cadre de l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) pour la période 2018 – 2020.

La mise en place d’une OPAH sur le territoire de la Communauté de communes Rhône Crussol permet notamment aux propriétaires occupants comme aux propriétaires bailleurs de bénéficier d’un accompagnement et de subventions renforcées pour accompagner leurs projets de travaux énergétiques. Pour le propriétaire occupant, il s’agit d’améliorer les performances énergétiques de son logement et de bénéficier d’un gain conséquent sur ses dépenses ; pour le propriétaire bailleur, ces aides permettent de remettre sur le marché locatif des logements rénovés et conventionnés. L’ensemble des partenaires se mobilisent ainsi pour encourager la réhabilitation du parc ancien et mobiliser le parc existant afin de proposer des logements à loyers maîtrisés.

Dans ce cadre, Action Logement s’engage à : 

1. PARTICIPER A LA RÉNOVATION DES LOGEMENTS POUR VALORISER LE PARC EXISTANT

  • Aider les propriétaires occupants à rénover leur bien pour gagner en pouvoir d’achat et contribuer à lutter contre les passoires thermiques.
  • Aider les propriétaires bailleurs à rénover pour développer une offre nouvelle

Benoist Apparu et Anne-Sophie Grave rejoignent .@ActionLogement @benoisrapparu

action-logement-nouveau-logoSource : ActionLogement

MISSIONS CLARIFIEES, GOUVERNANCE CONSOLIDEE, REFORME ENGAGEE

Le nombre de logements neufs agréés a progressé en 2016 de 8 % (31 961) par rapport à 2015. Les mises en chantier de nouveaux logements ont quant à elles augmenté de 28 % (29 666 logements) traduisant la montée en régime des agréments obtenus les années précédentes. L’accession à la propriété au profit des occupants a totalisé 3 554 logements, soit 0,36 % du parc d’Action Logement. En volume, ces opérations affichent une progression de 27 %.

S’agissant de l’emploi de ses ressources, Action Logement a augmenté de 3 % (3, 837 milliards d’euros) l’ensemble de ses engagements, marqués notamment par une progression de 4 % des aides aux bailleurs sociaux (1,484  milliard d’euros).  A cela s’ajoutent 300 millions d’euros (dont 150 millions décaissés en 2016) représentant la bonification par Action Logement de l’enveloppe de 2 milliards de prêts de haut de bilan mise en place avec la Caisse des dépôts au profit des organismes HLM.

L’Île-de-France, la région Auvergne-Rhône-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, soit les zones les plus tendues, concentrent 72 % de ces aides.

Si les interventions et les aides auprès des salariés des entreprises sont restées globalement stables (887 millions d’euros), le groupe a très sensiblement augmenté (+22 %) la mise en œuvre de ses garanties de loyers dans le parc social (LOCA-PASS®, GRL®/Visale®).

L’exercice 2016 a vu Action Logement conforter ses engagements en matière de production de logements au profit de ses principaux publics, salariés et en particulier jeunes salariés et salariés en mobilité. Les aides à la mobilité ont augmenté de 8 % (105 millions d’euros) tandis que les aides et services auprès des jeunes de moins de trente ans en accès à l’emploi ou en formation ont représenté 57 % de la totalité et les attributions de logements 35 %. La mise en œuvre du dispositif de sécurisation de la location dans le parc privé, dénommé Visale, a été initiée en 2016. Le dispositif devrait donner sa pleine mesure en 2017 grâce aux actions de soutien engagées.

Le groupe présente un patrimoine de plus d’un million de logements. A elle seule, Action Logement Immobilier représente aujourd’hui 18 % du parc social national. ….> lire la suite

#RénovationUrbaine #Anru2 : l’@UnionHlm et @ActionLogement demandent le retour financier de l’État

action-logement-nouveau-logoL'union sociale pour l'habitat

Source : ActionLogement

L’USH et Action Logement demandent « l’indispensable retour de l’Etat » pour la rénovation urbaine

Le programme national de rénovation urbaine est un succès reconnu. Il a permis un vrai progrès des conditions de vie des habitants des quartiers concernés. Au regard des besoins, les moyens très conséquents déployés (12 milliards de subventions pour 42 milliards d’investissements) se sont néanmoins révélés insuffisants. C’est pourquoi, la décision de lancer une deuxième phase du plan pour ces quartiers, le nouveau programme de rénovation urbaine, est apparue indispensable.

Les moyens consacrés apparaissent toutefois là encore très insuffisants. La raison en est bien connue. L’effort financier repose presque exclusivement sur les épaules d’Action Logement dont les ressources ne suffisent pas. Comment comprendre que sur un tel sujet, au coeur du malaise de notre société, l’État, au plan financier, soit désormais absent ?

La demande d’un doublement des moyens du NPNRU afin qu’ils atteignent ceux du premier programme de rénovation urbaine, nécessite l’assurance d’un retour de l’engagement réel et pérenne de l’État. C’est pourquoi, les Présidents de l’USH et d’Action Logement demandent que la politique de rénovation urbaine soit reconnue comme une priorité nationale et que l’État affiche sans ambiguïté son retour financier, à parité avec Action Logement.

Pour lire le communiqué de presse, c’est ici