Archives du blog

“Action Cœur de Ville” : 1ère signature en location-accession du programme Square Acary de Compiègne @Clesence_AL @ActionLogement

Source : Clésence

Clésence, 3ème filiale du Groupe Action Logement, acteur incontournable du logement social en région Hauts-de-France et sur le nord de l’Île-de-France a organisé ce mardi 7 juillet à 15h30, la signature officielle du premier contrat de réservation en location-accession du programme Square Acary de Compiègne, réalisé dans le cadre du plan “Action Cœur de Ville” (ACV).

L’événement a eu lieu dans les locaux de Clésence à Compiègne, en présence de Bernard Hellal, 1er vice-président de l’ARC (Agglomération de la Région de Compiègne) et Maire de Margny-lès-Compiègne, de Benjamin Oury, conseiller municipal Chargé de l’urbanisme et des grands projets à la ville de Compiègne, d’Olivier Zambetti, Directeur général adjoint de Clésence, de Rémi Bonet, Directeur territorial Oise & Nord Île-de-France chez Clésence, de Delphine Negroni, Directrice territoriale Oise chez Action Logement Services et de la famille acquéreur du bien.

Redynamiser les centres-villes

Mis en place par le Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, en lien avec les partenaires financeurs, le plan “Action Cœur de Ville” a pour objectif de redynamiser les centres-villes des villes moyennes. Plus largement, il vise dans sa globalité à accompagner les collectivités territoriales dans leurs projets de territoire. En région Hauts-de-France, 15 communes sont aujourd’hui engagées dans la dynamique de ce programme… 

…Lire la suite

50 bonnes pratiques pour redynamiser les cœurs de ville @linstitutPR

Source : institutparisregion.fr

Le processus de dévitalisation des centres-villes n’est pas propre à la France, comme le montre le récent rapport réalisé pour l’institut de la recherche de la Banque des Territoires. Placé au coeur des préoccupations des politiques d’aménagement du territoire depuis quelques années, il a suscité la mise en place de plusieurs dispositifs d’accompagnement propice à une redynamisation, dont « Centres-villes de demain » de la Banque des Territoires — qui a fusionné dans le programme « Action coeur de ville » lancé en 2018 par l’État — et l’appel à manifestation d’intérêt de la Métropole du Grand Paris en Île-de-France. Tous mettent en avant la nécessité d’une stratégie globale, transversale, innovante, associant les multiples acteurs qui interviennent sur le centre-ville. Cette édition des carnets pratiques sur les stratégies de redynamisation des centres-villes propose une boîte à outils pour accompagner les collectivités engagées dans cette démarche.

Les villes moyennes situées aux marges des métropoles voient leur fonction de centralité décliner au profit de celles-ci. Elles sont touchées au premier chef par ce phénomène de rétractation. Éloignées de la métropole, elles ont du mal à bénéficier des retombées positives de la métropolisation.

Ce carnet, réalisé en partenariat avec la Banque des Territoires, débute par un constat général sur la situation des centres-villes en France tiré des différentes études sur le sujet. Différentes méthodologies pour délimiter spatialement le centre-ville, élaborées et utilisées à L’Institut Paris Region sont ensuite présentées, suivies par des exemples de bonnes pratiques organisées autour de cinq approches thématiques : la vie quotidienne, la mobilité, le logement, les loisirs et le travail en centre-ville.

Accéder à l’étude

La ville de Chambéry et le programme Action Cœur de Ville @cmarkea @GrandChambery

Découvrez dés à présent le témoignage de Michel Dantin, Maire de Chambéry, vice-président de la communauté d’agglomération Grand Chambéry

Extrait de témoignages réalisés avant cette crise et qui seront rassemblés dans le nouveau numéro de la collection réalisée par Arkea Banque E&I « Regards » en cours d’achèvement : en savoir plus sur la démarche : ICI

Élu en 2014, Michel Dantin remodèle Chambéry depuis son investiture, notamment le centre ancien classé secteur sauvegardé. Et même s’il plaide pour des aménagements de certains dispositifs de l’État, il a immédiatement pris conscience de la pertinence du programme Action Cœur de ville pour consolider sa politique ambitieuse de renforcement de l’attractivité de la ville.

Préfecture de la Savoie, siège d’une cour d’appel, d’une direction régionale des douanes et d’un archevêché, la Cité des ducs compte près de 60 000 habitants et quelques spécificités sur son centre-ville… Alors qu’une partie fut détruite par les Américains durant la guerre puis reconstruite dans les années 1950, son cœur ancien a bien été préservé. Aujourd’hui classé à 80 % monument historique et secteur sauvegardé, les actions de réhabilitation s’avèrent à la fois orientées et contraintes. Par ailleurs, il dispose de facteurs plutôt positifs, comme un taux de vacance commercial de 11 %, un taux inférieur à la moyenne des villes de taille similaire, et un panier moyen légèrement supérieur à la moyenne nationale. Pourtant, la ville souffre d’un réel décalage entre l’attente exprimée par les consommateurs et l’image que les commerçants ont d’eux-mêmes, en termes de qualité et de diversité de l’offre. De même, la surface de son centre ancien est en deuxième position juste après Lyon…

…Lire la suite

Cœurs de ville et quartiers, deux territoires qui s’influenceront réciproquement – La parole à Valérie Lasek, ANCT @cmarkea @ANCTerritoires

Découvrez dés à présent le témoignage de Valérie Lasek, Directrice générale déléguée adjointe à l’appui opérationnel et stratégique, ANCT (Agence nationale de la cohésion des territoires).

Extrait de témoignages réalisés avant cette crise et qui seront rassemblés dans le nouveau numéro de la collection réalisée par Arkea Banque E&I « Regards » en cours d’achèvement : en savoir plus sur la démarche : ICI

Intégré en janvier 2020 à l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), Epareca était déjà en charge d’Action Cœur de ville, l’un des programmes précurseurs de l’agence. Rencontre avec Valérie Lasek, directrice générale, pour qui ce plan est une source d’opportunités et de possibles enthousiasmants.

Epareca, établissement public de l’État dédié à la revitalisation des commerces et de l’artisanat, – et seul promoteur public de locaux commerciaux et artisanaux – accompagne les collectivités dans leur reconquête d’équipements économiques de proximité des zones urbaines sensibles.

« Nous intervenons lorsque l’initiative privée fait défaut, uniquement sur saisine des collectivités, et en fonds propres comme un investisseur. Avec la capacité d’agréger des subventions pour boucler les équations économiques de nos projets, et des prérogatives de puissance publique qui nous sont déléguées par les collectivités. Mais, précise Valérie Lasek, encore faut-il qu’elles connaissent et comprennent nos modalités d’interventions qui sont un peu atypiques par rapport au monde public, et particulières par rapport au rôle et au fonctionnement d’un promoteur privé classique. En fait, nous faisons la jonction entre les deux. Nous prenons d’abord en charge des opérations structurellement déficitaires, ainsi que toute la somme de complexité de projets qui sont, par définition, des projets urbains lourds, longs et coûteux…»

…Lire la suite…

Villes de France publie sa contribution : « Pour une relance par les villes moyennes » @villes2fr

Source : Villes de France

Villes de France, propose une série de mesures destinées à soutenir et relancer l’activité économique des villes moyennes et agglomérations non-métropolitaines qui irriguent un bassin de vie périurbain et rural.
S’il en était encore besoin, les récentes crises ont démontré que les Maires étaient des remparts par leur connaissance du terrain, et leur capacité à agir rapidement, de manière très concrète, sans bureaucratie extrême, pour répondre aux préoccupations légitimes de leurs administrés.
Les villes moyennes qui bénéficient de formidables atouts ont vocation à être au coeur de la relance économique du pays. Comme « Ville à la campagne », elles sont des réponses à des aspirations qui s’expriment de plus en plus fortement : environnement préservé, qualité de vie, tranquillité mais aussi services de proximité, enseignement supérieur et tissu économique riche de TPE/PME dynamiques.

Télécharger la publication